Le Blog Utux

HTTP 200 GET /

Mon tour de France à vélo !

Rédigé par uTux 6 commentaires

J'ai pris 1 mois de vacances et utilisé 3 semaines pour faire le tour de France à vélo (presque, vu qu'il manque le Nord et l'Est). Je me suis basé sur les itinéraires référencés chez francevelotourisme, en adaptant le parcours:

  • Je ne fais pas la Bretagne (déjà fait)
  • Je ne fais pas la Véloscénie car pas envie de passer par Paris
  • Je remplace la Vélo Francette par du 100% Vélodyssée pour descendre à Royan
  • A Lyon, je saute en train jusqu'à Nevers pour rentrer à Nantes via la Loire à Vélo
  • Le tout avec pour contrainte une durée <= 3 semaines

Et au final ça donne ça:

Trajet 2018

Total 2179km soit 108km de moyenne par jour (6-7h).

(Le départ se fait de Nantes, vers l'Ouest).

J'ai importé les traces gpx de Strava dans gpxsee, néanmoins je trouve le résultat pas très "exportable" notamment à cause du nom des villes trop petits et pas tous nécessaires, je cherche une solution pour utiliser un autre type de carte.

Matériel

J'ai un vélo de route, sur lequel j'ai mis des pneu renforcés (Continental 4 Season), un kit porte bagages et 2 sacoches. La tente est accrochée sur le guidon.

J'ai eu 2 crevaisons en 3 semaines / 2179km, c'est pas mal quand on connait la qualité désastreuse d'une bonne partie des routes, j'ai d'ailleurs du changer le pneu arrière au 18e jour car il y avait des déchirures laissant voir l'armature.

Pour le matériel de camping j'ai pris de l'ultraléger (Forclaz), la tente pèse 1,6kg, le sac de couchage ~1kg, le matelas ~700g. Pas de réchaud ou de provisions (sauf grignotage), je faisais des haltes dans les épiceries ou supermarché pour acheter à manger.

Pour alimenter mon smartphone j'avais prévu 1 powerbank de 10Ah, ça permet de tenir 2 à 3 jours (de quoi faire 2 nuits de camping à la suite avec partage de 4G dans la tente pour m'occuper avec la tablette).

Guidage GPS

J'ai utilisé OSMandMaps sur iPhone, qui permet de charger les traces GPX téléchargées chez francevelotourisme. Le logiciel n'est pas très facile à utiliser au premier abords, mais on s'y habitue. Il faut télécharger les cartes par région, j'ai tellement voyagé que j'ai du en récupérer 6 :D

OSMandMaps fonctionne hors ligne donc il consomme peu d'énergie, néanmoins j'ai laissé l'iPhone en veille la plupart du temps et ne le réactivais que pour vérifier que j'étais bien sur la bonne route.

Sur la route les trajets sont souvent bien indiqués (petits panneaux verts) mais il est facile de se tromper... l'affichage de l'itinéraire sur le smartphone m'a été indispensable.

Hébergements

  • 3 hôtels
  • 6 AirBNB
  • 3 chez des proches
  • 7 camping

Le camping c'est chiant, il faut monter puis ranger la tente avec l'humidité qui se dépose dessus, aller aux sanitaires sans laisser d'objets de valeur traîner, et prier pour que les affaires arrivent à sécher. Mais c'est indéniablement le moins cher, et aussi un bon moyen pour parler à des gens.

Trajet

Nantes - Royan : Vélodyssée

L'intérêt de cette route est l'océan, on passe par de nombreux villages sympa (Pornic, Saint Jean de Monts...) après il faut dire que la qualité est variable. C'est une compilation de routes en bon état et de chemins en mauvais état.

La descente vers La Rochelle est interminable et je me souviens d'une section faisant bien 30km sur des chemins à travers champ, sans croiser de village ou de civilisation, assez ennuyeux. Mais il reste des sections sympa heureusement.

La Vélodyssée est également bien compliquée, beaucoup de détours qui rajoutent souvent inutilement des kilomètres.

Royan - Sète : Canal des 2 mer

Cet itinéraire longe deux canaux: Canal latéral à la Garonne, Canal du midi (à partir de Toulouse). Pour le premier tout va bien, la route est très agréable et en bon état. Pour le second, ce n'est pas du tout le cas. Une fois sorti du département de Haute-Garonne (~20km à l'est de Toulouse) il n'y a plus de bitume, uniquement des chemins de terre avec des cailloux, des racines, du gros foutage de gueule pour un itinéraire cyclable "Eurovélo" (je dirais plutôt EuroHonte). Je vous déconseille le canal du midi, sauf si vous le faites avec un tank...

La Charente Maritime c'est très beau. La forêt de la Palmyre avant Royan et les falaises après m'ont laissé un bon souvenir.

Le Sud c'est beau aussi, la mer est bleue mais le soleil tape dur. J'ai du acheter de la crème solaire (en Septembre) car mes bras ont commencé à brûler au bout de 2 jours...

Sète - Lyon : ViaRhôna

Probablement mon meilleur souvenir. Le Rhône c'est très beau, c'est bleu comme si on avait mis du canard WC dedans, et puis il y a les paysages montagneux autour.

J'ai juste souffert du relief au début (vers Chateauneuf-du-Pape) et surtout du mistral que j'ai pris en pleine face toute une journée, ce n'était pas facile de pédaler. Les routes sont en bon état, sauf les 10km derniers en remontant vers Lyon.

Nevers - Nantes : Loire à Vélo

Bah. J'ai trouvé l'itinéraire fade et peu intéressant. On ne voit que très rarement la Loire car on passe la majorité du temps sur des routes à 2 grammes, à traverser des villages morts où tout est fermé à 15h30... je me suis monstrueusement ennuyé. En fait je dirais qu'il n'y a que les "grosses" villes qui sont intéressantes: Orléans, Blois, Tours, Saumur. Sinon l'état des routes était correct.

Ce qui surprend aussi, c'est le changement de climat :D on sort tout de suite la veste à manches longues car le contraste avec le Sud est saisissant.

Santé

J'ai pédalé 20 jours d'affilée sans pause avec une moyenne de 108km, mon top étant 146km entre Orléans et Tours. J'ai été surpris de constater que c'était plutôt accessible. Pas de gros coup de fatigue, pas de problèmes musculaires, j'aurais même pu continuer. J'ai juste eu quelques désagréments:

  • Douleurs + bosse (Œdème ?) au dessus du talon se manifestant lors de la marche à pied uniquement (heureusement), à partir du deuxième jour. J'ai descendu un peu ma selle et cela a amélioré la situation.
  • Début d'Ecchymose sur les paumes des mains à force de tenir le guidon, vers le 15e jour.
  • Le classique, douleurs variables aux fesses et à la nuque mais on s'y habitue.

Le plus usant c'est probablement le planning. Il faut se lever pas trop tard le matin, empaqueter la tente, enfiler les affaires qui n'ont pas eu le temps de sécher... mais la partie sportive s'est bien déroulée.

Météo

J'ai été très chanceux car je n'ai eu que 2 jours de pluie:

  1. Lors de l'arrivée sur Agen, petite pluie qui s'est calmée en milieu d'après midi.
  2. Lors du retour à Nantes (dernière étape), grosse pluie et beaucoup de vent sur les 35 derniers km. Cela rend l'arrivée plus épique.

Comme dit précédemment j'ai eu beaucoup de soleil dans le Sud. Des journées à 33°c en plein Septembre, et des gens qui t'expliquent que c'est normal et que cela peut durer jusqu'à fin Octobre :D ah ah. Cela rend le voyage et surtout le camping plus facile.

Rencontres

J'ai eu l'occasion de discuter voir rouler avec certaines personnes:

  • Benedikt, un anglais à la Rochelle, avec qui j'ai collaboré pour trouver un camping à une heure tardive (celui de la ville était fermé).
  • Jean-Paul et sa bande avec qui j'ai roulé ~50km jusqu'à Agen (sacré accent d'ailleurs).
  • Chris et Ruth à Carcassonne, qui viennent de Nouvelle-Zélande. Lorsque j'ai demandé si la Nouvelle-Zélande est à côté de l'Australie, ils m'ont répondu "oui autant que Nantes est à côté de Istambul" :D
  • Zelikha à Valence.
  • Mes hôtes pour les AirBNB (dont un végétarien comme moi).
  • Et d'autres!

Impressions

Je recherchais un dépaysement, je l'ai eu. J'ai cessé de penser au travail et même à l'informatique, j'ai perdu la notion des jours car je pédalais tous les jours même le weekend. Sur Royan j'ai été surpris de voir les journaux papier avec un logo "Sud Ouest" (pas habitué) et en arrivant sur Toulouse j'avais l'impression d'être à l'autre bout du monde car en voiture il faut quand même plus de 6h, or je l'ai fait à vélo...

Toulouse fait partie des villes que je n'ai pas apprécié, trop de circulation, pas assez de pistes cyclables, et je n'ai pas vu grand chose de particulièrement beau. Par contre plus à l'Est j'ai aimé Castelnaudary puis Carcassonne, des villes à taille humaine plutôt jolies. Et comme dit précédemment, j'ai beaucoup aimé les trajets le long du Rhône.

Mon moral est resté globalement bon, rares sont les étapes qui m'ont découragé. Une petite pluie ne fait pas de mal, en revanche le vent de face est décourageant sur la durée.

J'ai deux excellents souvenirs particulièrement marquants:

  • Le pont de Rochemaure (à faire), qui se balance quand on passe dessus...
  • Le site troglodytique à Saumur, avec un passage dans le noir...

J'ai été marqué par le nombre d'anglophones dans le Sud, j'ai presque passé plus de temps à discuter en anglais qu'en Français :D et puis Septembre est une bonne période car on sort de la haute saison donc moins de monde et des prix moins élevés. Si vous avez la possibilité de partir en vacances en Juin ou Septembre, ne vous privez pas, le soleil est là.

Quelques photo

Le pont de Rochemaure:

Pont de Rochemaure

Traversée d'un site troglodytique en arrivant sur Saumur:

Site troglodytique Saumur

Rue de Carcassonne:

Carcassonne

Une quinzaine de Km après le départ de Valence:

Départ de Valence

Une route sauvage en Vendée:

Route sauvage en Vendée

Conclusion

Je suis content d'avoir fait ce voyage qui m'a permis de voir du pays et me déconnecter du travail. Je suis presque triste de revenir à la ville avec ses bagnoles bruyantes, ses embouteillages et la pollution. Peut-être que je ferai la moitié Nord l'année prochaine, ou un autre pays? A voir...

Le canal de Nantes à Brest (Nantes / Redon)

Rédigé par uTux 5 commentaires

Samedi dernier, j'ai pris mon vélo au départ de Nantes pour rejoindre Redon en suivant une portion de la Vélodyssée. J'adore partir à l'aventure avec mon vélo, rouler 8 heures par jour et avaler des kilomètres à la recherche de villes et de paysages sympathiques.

De Nantes à Nort-sur-Erdre

La première partie du voyage consiste à rejoindre le canal. De Nantes à Nort-sur-Erdre l'itinéraire est très bien aménagé, j'étais même surpris, on ne pose quasiment jamais les roues sur la route réservée aux voitures. Il y a toujours une piste goudronnée réservée aux vélos, c'est agréable et confortable. On progresse vite.

En plus il faisait beau mais pas trop chaud :)

Le canal de Nantes à Brest

Une fois qu'on a rejoint le canal... woaw. C'est beau, c'est paisible, c'est sauvage, peut-être même un peu trop car on ne passe par aucune ville, aucun commerce, aucun point d'eau rien avant Redon (ce qui représente quand même ~70km). Autant dire qu'il faut emporter beaucoup d'eau, à manger, et un kit technique pour réparer le vélo en cas de panne.

C'est beau mais... ce n'est pas vraiment adapté aux vélos de route. Le long du canal ce sont des chemins, très praticables et pas trop accidentés, mais ce n'est pas du bitume lisse. Aucun problème pour un VTT, en revanche pour les vélo de route aux pneus fins et léger ce n'est pas bon du tout.

L'aller jusqu'à Redon s'est bien passé, 109km en ~6h (ce qui inclus la pause déjeuner), j'ai dormi là-bas et repris la route le lendemain. Le retour s'est mal passé puisqu'au bout de 50km mon pneu arrière a crevé, et en remplaçant la chambre à air je me suis rendu compte que c'était bien plus grave:

Le pneu est totalement fichu, presque éventré. Je l'ai échangé avec le pneu avant, qui lui était en bon état, mais j'ai crevé une dizaine de minutes plus tard à l'avant... et je n'avais plus de chambres à air. J'ai donc appelé à l'aide et le retour s'est fait en voiture. Bilan 2 pneus et les chambres à air à changer.

Je suis d'ailleurs preneur pour des conseils sur le type de pneus à choisir et sur une bonne marque de référence.

Je ne regrette pas cette sortie et j'ai pris beaucoup de plaisir à pédaler sur les chemins le long du canal. Si je dois le refaire ce sera avec plaisir et je prendrai des pneus plus résistants. J'espère avoir à nouveau l'occasion de parcourir la Vélodyssée dans un sens ou dans l'autre :)

Marathon de la Loire (Saumur) 2018

Rédigé par uTux 4 commentaires

En 2017 j'ai fait deux semi-marathon: Nantes puis Auray-Vannes. Le premier fut difficile à terminer, le second beaucoup moins, et comme je suis fou j'ai décidé de passer à la vitesse supérieure donc j'ai tenté le marathon.

Assez parlé, voici mes stats :

42,2km
04h11 5,50 min/km
Distance Temps réel Pace

Trace marathon

Mon ressenti:

Pfiou! Pas facile! Autant je maîtrise les 21km du semi, autant le marathon ça en fait quand même le double, et puis c'est long 4h de course! On parle souvent du "mur" des 30km, je n'ai pas ressenti quelque chose de brutal, c'est plutôt une accumulation, le bout du rouleau. A partir du 35e km j'avoue avoir eu des phases de marche car mes muscles étaient à 200% de fatigue... par contre une fois la ligne d'arrivée franchie, quel pied! J'ai failli pleurer de joie mais j'étais trop occupé à souffrir plié en deux contre un muret en me disant "plus jamais ça!".

J'ai préparé ce marathon pendant 3 mois, je suis sorti courir après le travail, crevé, sous la pluie, le froid ou la chaleur, et ça a payé car j'ai augmenté significativement mon endurance et mon allure, et accessoirement j'ai perdu 5kg. Mais je suis quand même un peu déçu, mon objectif était de faire les 42km sans marcher. Tant pis, ce sera pour la prochaine fois...

Néanmoins je ne regrette pas, c'était un super premier marathon avec un super parcours en campagne le long de la Loire, avec une super médaille à la clé, une super veste élégante (avec le logo en gros), et surtout une super ambiance. En plus Jesus était avec nous et c'est vraiment un super cosplay :) Merci aux gens qui ont subit la pluie pour venir nous encourager, merci aux bénévoles qui ont rendu tout ceci possible, et merci à mes proches pour m'avoir soutenu.

Semi-marathon Auray-Vannes 2017

Rédigé par uTux 2 commentaires

Après le semi-marathon Nantes 2017, j'ai décidé de m'attaquer à celui de Auray-Vannes. Malheureusement j'ai perdu l'enregistrement Strava, mon téléphone s'est éteint à cause de la pluie :( Du coup j'ai du attendre le classement officiel. Mes stats :

21,1km
01h54 5,4 min/km
Distance Temps réel Pace

C'est 4min de mieux que le semi-marathon de Nantes (~2h00 en temps réel)! Petit aperçu du parcours tiré de la page Strava d'une des participantes:

Auray Vannes
Le parcours.

Mon ressenti :

Énorme ambiance! La musique au départ, la foule qui nous acclame, les spectateurs dans le fossé sur quasiment tout le parcours, l'homme costumé en tortue qui lançait des bonbons dans son sillage, c'était quelque chose de fort!

Conscient qu'il y avait pas mal de dénivelé je visais un temps honorable de 2h, j'ai finalement fait 1h54 ce dont je suis plutôt satisfait! J'ai pu tenir un rythme constant du début à la fin et surtout je suis arrivé dans un état à peu près convenable alors que j'avais vraiment souffert lors du semi-marathon de Nantes 2017. J'attribue cet excellent résultat à plusieurs facteurs:

  • L'entrainement, j'ai beaucoup bossé pour améliorer mon cardio et appris à gérer certains éléments (ne pas trop se couvrir, bien boire et manger même si on ne ressent pas le besoin).
  • La météo, pas de soleil et un petit vent frais, ça facilite la gestion de son eau et ça aide à évacuer la chaleur du corps.
  • Les 370km à vélo sur les côtes bretonnes qui m'ont habitué à gravir les cotes, je n'ai pas senti les dénivelés alors que cela semblait affecter beaucoup d'autres participants.
  • Une bonne gestion de l'eau et la nourriture: je me suis forcé à boire et manger dès les premiers ravitaillements pour éviter "le mur" qui peut frapper si on gère mal même sur de petites distances.
  • L'effet de nouveauté du parcours et sa non-redondance, ça motive.

Les derniers km se sont fait sous la pluie, à chaque fois qu'un de mes pieds frappait le sol, de l'eau jaillissait de chaque cm2 de mes vêtements et ma peau, j'étais vraiment trempé. L'arrivée a été marquée par le froid car une fois qu'on franchit la ligne d'arrivée et qu'on s'arrête, on commence immédiatement à se refroidir et la pluie + le vent deviennent alors mordants, il faut vite se couvrir ou rentrer se mettre à l'abri!

En conclusion le semi-marathon Auray-Vannes c'est génial, très bon parcours, excellente ambiance et bon défi! J'espère le refaire l'année prochaine!

Barrage de la Rance : la pire route de France pour les cyclistes ?

Rédigé par uTux 2 commentaires

J'ai fait cette semaine un voyage à vélo et je devais passer de Saint-Malo à Dinard, et pour cela il faut franchir la Rance. Étant donné que c'est un fleuve très large, il n'y a pas 36 solutions : il faut passer par le barrage. Le problème c'est qu'il faut emprunter la D168, et je vous laisse juger :

D168

On a donc là une 2x2 voies, limitée en théorie à 70 km/h mais les automobilistes ont tendance à aller beaucoup plus vite sur ce type de route. Pas de piste cyclable, quasiment pas de bande d'arrêt d'urgence. J'ai d'abord refusé de m'engager sur cette route, mais en fait il n'y a pas le choix. Pire, c'est même l'itinéraire touristique du Tour de Manche :

TOURISME4

Je ne sais pas quelle commune est responsable, mais c'est du gros foutage de gueule, c'est de la merde, j'avais l'impression de rouler sur une autoroute à vélo et je n'étais "pas rassuré" comme dirait l'autre. Et encore moi ça va car avec le vélo de route je trace, mais imaginez une famille avec des gamins au comportement imprévisible, steak hachés assurés !

J'ai presque envie d'applaudir avec mes deux mains et mes deux couilles cet exploit, une région touristique qui met à ce point en danger les cyclistes ça mérite un award de la pire route de France pour cyclistes.

EDIT : après une petite recherche il s'avère qu'on peut traverser par bateau, c'est bon à savoir mais ça ne change rien à mon coup de gueule, d'autant que si on en croit les commentaires des gens, la traversée est payante.

Classé dans : Grrr, Sport Mots clés : aucun
Fil RSS des articles de cette catégorie