Le Blog Utux

HTTP 200 GET /

Le canal de Nantes à Brest (Nantes / Redon)

Rédigé par uTux 5 commentaires

Samedi dernier, j'ai pris mon vélo au départ de Nantes pour rejoindre Redon en suivant une portion de la Vélodyssée. J'adore partir à l'aventure avec mon vélo, rouler 8 heures par jour et avaler des kilomètres à la recherche de villes et de paysages sympathiques.

De Nantes à Nort-sur-Erdre

La première partie du voyage consiste à rejoindre le canal. De Nantes à Nort-sur-Erdre l'itinéraire est très bien aménagé, j'étais même surpris, on ne pose quasiment jamais les roues sur la route réservée aux voitures. Il y a toujours une piste goudronnée réservée aux vélos, c'est agréable et confortable. On progresse vite.

En plus il faisait beau mais pas trop chaud :)

Le canal de Nantes à Brest

Une fois qu'on a rejoint le canal... woaw. C'est beau, c'est paisible, c'est sauvage, peut-être même un peu trop car on ne passe par aucune ville, aucun commerce, aucun point d'eau rien avant Redon (ce qui représente quand même ~70km). Autant dire qu'il faut emporter beaucoup d'eau, à manger, et un kit technique pour réparer le vélo en cas de panne.

C'est beau mais... ce n'est pas vraiment adapté aux vélos de route. Le long du canal ce sont des chemins, très praticables et pas trop accidentés, mais ce n'est pas du bitume lisse. Aucun problème pour un VTT, en revanche pour les vélo de route aux pneus fins et léger ce n'est pas bon du tout.

L'aller jusqu'à Redon s'est bien passé, 109km en ~6h (ce qui inclus la pause déjeuner), j'ai dormi là-bas et repris la route le lendemain. Le retour s'est mal passé puisqu'au bout de 50km mon pneu arrière a crevé, et en remplaçant la chambre à air je me suis rendu compte que c'était bien plus grave:

Le pneu est totalement fichu, presque éventré. Je l'ai échangé avec le pneu avant, qui lui était en bon état, mais j'ai crevé une dizaine de minutes plus tard à l'avant... et je n'avais plus de chambres à air. J'ai donc appelé à l'aide et le retour s'est fait en voiture. Bilan 2 pneus et les chambres à air à changer.

Je suis d'ailleurs preneur pour des conseils sur le type de pneus à choisir et sur une bonne marque de référence.

Je ne regrette pas cette sortie et j'ai pris beaucoup de plaisir à pédaler sur les chemins le long du canal. Si je dois le refaire ce sera avec plaisir et je prendrai des pneus plus résistants. J'espère avoir à nouveau l'occasion de parcourir la Vélodyssée dans un sens ou dans l'autre :)

Marathon de la Loire (Saumur) 2018

Rédigé par uTux 4 commentaires

En 2017 j'ai fait deux semi-marathon: Nantes puis Auray-Vannes. Le premier fut difficile à terminer, le second beaucoup moins, et comme je suis fou j'ai décidé de passer à la vitesse supérieure donc j'ai tenté le marathon.

Assez parlé, voici mes stats :

42,2km
04h11 5,50 min/km
Distance Temps réel Pace

Trace marathon

Mon ressenti:

Pfiou! Pas facile! Autant je maîtrise les 21km du semi, autant le marathon ça en fait quand même le double, et puis c'est long 4h de course! On parle souvent du "mur" des 30km, je n'ai pas ressenti quelque chose de brutal, c'est plutôt une accumulation, le bout du rouleau. A partir du 35e km j'avoue avoir eu des phases de marche car mes muscles étaient à 200% de fatigue... par contre une fois la ligne d'arrivée franchie, quel pied! J'ai failli pleurer de joie mais j'étais trop occupé à souffrir plié en deux contre un muret en me disant "plus jamais ça!".

J'ai préparé ce marathon pendant 3 mois, je suis sorti courir après le travail, crevé, sous la pluie, le froid ou la chaleur, et ça a payé car j'ai augmenté significativement mon endurance et mon allure, et accessoirement j'ai perdu 5kg. Mais je suis quand même un peu déçu, mon objectif était de faire les 42km sans marcher. Tant pis, ce sera pour la prochaine fois...

Néanmoins je ne regrette pas, c'était un super premier marathon avec un super parcours en campagne le long de la Loire, avec une super médaille à la clé, une super veste élégante (avec le logo en gros), et surtout une super ambiance. En plus Jesus était avec nous et c'est vraiment un super cosplay :) Merci aux gens qui ont subit la pluie pour venir nous encourager, merci aux bénévoles qui ont rendu tout ceci possible, et merci à mes proches pour m'avoir soutenu.

Semi-marathon Auray-Vannes 2017

Rédigé par uTux 2 commentaires

Après le semi-marathon Nantes 2017, j'ai décidé de m'attaquer à celui de Auray-Vannes. Malheureusement j'ai perdu l'enregistrement Strava, mon téléphone s'est éteint à cause de la pluie :( Du coup j'ai du attendre le classement officiel. Mes stats :

21,1km
01h54 5,4 min/km
Distance Temps réel Pace

C'est 4min de mieux que le semi-marathon de Nantes (~2h00 en temps réel)! Petit aperçu du parcours tiré de la page Strava d'une des participantes:

Auray Vannes
Le parcours.

Mon ressenti :

Énorme ambiance! La musique au départ, la foule qui nous acclame, les spectateurs dans le fossé sur quasiment tout le parcours, l'homme costumé en tortue qui lançait des bonbons dans son sillage, c'était quelque chose de fort!

Conscient qu'il y avait pas mal de dénivelé je visais un temps honorable de 2h, j'ai finalement fait 1h54 ce dont je suis plutôt satisfait! J'ai pu tenir un rythme constant du début à la fin et surtout je suis arrivé dans un état à peu près convenable alors que j'avais vraiment souffert lors du semi-marathon de Nantes 2017. J'attribue cet excellent résultat à plusieurs facteurs:

  • L'entrainement, j'ai beaucoup bossé pour améliorer mon cardio et appris à gérer certains éléments (ne pas trop se couvrir, bien boire et manger même si on ne ressent pas le besoin).
  • La météo, pas de soleil et un petit vent frais, ça facilite la gestion de son eau et ça aide à évacuer la chaleur du corps.
  • Les 370km à vélo sur les côtes bretonnes qui m'ont habitué à gravir les cotes, je n'ai pas senti les dénivelés alors que cela semblait affecter beaucoup d'autres participants.
  • Une bonne gestion de l'eau et la nourriture: je me suis forcé à boire et manger dès les premiers ravitaillements pour éviter "le mur" qui peut frapper si on gère mal même sur de petites distances.
  • L'effet de nouveauté du parcours et sa non-redondance, ça motive.

Les derniers km se sont fait sous la pluie, à chaque fois qu'un de mes pieds frappait le sol, de l'eau jaillissait de chaque cm2 de mes vêtements et ma peau, j'étais vraiment trempé. L'arrivée a été marquée par le froid car une fois qu'on franchit la ligne d'arrivée et qu'on s'arrête, on commence immédiatement à se refroidir et la pluie + le vent deviennent alors mordants, il faut vite se couvrir ou rentrer se mettre à l'abri!

En conclusion le semi-marathon Auray-Vannes c'est génial, très bon parcours, excellente ambiance et bon défi! J'espère le refaire l'année prochaine!

Barrage de la Rance : la pire route de France pour les cyclistes ?

Rédigé par uTux 2 commentaires

J'ai fait cette semaine un voyage à vélo et je devais passer de Saint-Malo à Dinard, et pour cela il faut franchir la Rance. Étant donné que c'est un fleuve très large, il n'y a pas 36 solutions : il faut passer par le barrage. Le problème c'est qu'il faut emprunter la D168, et je vous laisse juger :

D168

On a donc là une 2x2 voies, limitée en théorie à 70 km/h mais les automobilistes ont tendance à aller beaucoup plus vite sur ce type de route. Pas de piste cyclable, quasiment pas de bande d'arrêt d'urgence. J'ai d'abord refusé de m'engager sur cette route, mais en fait il n'y a pas le choix. Pire, c'est même l'itinéraire touristique du Tour de Manche :

TOURISME4

Je ne sais pas quelle commune est responsable, mais c'est du gros foutage de gueule, c'est de la merde, j'avais l'impression de rouler sur une autoroute à vélo et je n'étais "pas rassuré" comme dirait l'autre. Et encore moi ça va car avec le vélo de route je trace, mais imaginez une famille avec des gamins au comportement imprévisible, steak hachés assurés !

J'ai presque envie d'applaudir avec mes deux mains et mes deux couilles cet exploit, une région touristique qui met à ce point en danger les cyclistes ça mérite un award de la pire route de France pour cyclistes.

EDIT : après une petite recherche il s'avère qu'on peut traverser par bateau, c'est bon à savoir mais ça ne change rien à mon coup de gueule, d'autant que si on en croit les commentaires des gens, la traversée est payante.

Classé dans : Grrr, Sport Mots clés : aucun

Semi-Marathon Nantes 2017

Rédigé par uTux 2 commentaires

Mes stats :

21,1km
02h00 5,34 /km
Distance Temps réel Pace

Chiffres officiels.

Le parcours.

Mon ressenti :

C'est la première fois que je participe à une épreuve de ce type, je ne savais vraiment pas à quoi m'attendre. 4000 personnes étaient présentes sur la ligne de départ, c'est beaucoup, et donc on commence en douceur pour ne pas se marcher sur les pieds. Au bout du 4e km ça va un peu mieux et on peut courir à son rythme.

Les 15 premiers km ont été plutôt aisés, d'autant que la météo fut moins pire que prévu car on aurait du avoir de la pluie voire de l'orage, on a juste eu un ciel noir. Au delà de ces 15km, la fatigue commence à se faire sentir, la soif aussi, et c'est là que le mental devient important car on sait qu'il reste 6km et qu'il n'est pas question d'abandonner.

Au 18/19e km la fatigue fait place à la souffrance, on ne sent plus vraiment ses jambes, on a plus d'énergie pour continuer, et pourtant il le faut car ce serait dommage de laisser tomber aussi près du but. Encore une fois c'est le mental qui prend le dessus, on fait abstraction de la souffrance, on salue la foule qui vous encourage (en criant votre nom puisqu'il est écrit sur le dossard), on donne tout ce qu'on a.

Une fois la ligne d'arrivée franchie c'est la victoire, la libération, une belle revanche pour un ancien gros comme moi qui ne pouvait pas courir 1min il y a quelques années.

Au final si mon temps a été bien moins bon que ce que j'espérais (je visais 1h50), je suis tout de même content d'avoir terminé l'épreuve sans rien lâcher et j'annonce même mon intention de faire mieux l'année prochaine en continuant l'entraînement sans relâche.

Fil RSS des articles de cette catégorie