Projet d'achat #3: Courtière et visites

Rédigé par uTux - - 1 commentaire

Le temps passe et mon dernier article à ce sujet, l’œuf ou la poule, remonte à Octobre 2019. Pas facile de se motiver, pas facile de comprendre comment fonctionne ce marché, et pas facile de rester motivé quand on voit les prix exorbitants. Ce qui m'a aidé à reprendre mon projet, c'est le fait que mon entreprise côtise à un organisme qui accompagne les personnes dans leurs projets immobiliers (Action Logement), propose des courtiers, et le prêt 1% logement, le tout sans surcoût pour le salarié.

J'ai contacté cet organisme en Mars, à peu près une semaine avant le confinement, ce qui a rajouté un délai dans la démarche. Finalement j'ai pu discuter avec une courtière début Juin et me faire accompagner dans mon projet. J'ai donc une confirmation de mon budget et je comprends un peu mieux comment fonctionnent les banques et les agences ainsi que les différents frais à prévoir. La prochaine étape est donc de signer pour acheter un logement, afin de lancer les démarches pour l'emprunt.

J'ai lancé les recherches sur internet, sur différent moteurs, et en dehors de Nantes il n'y a vraiment pas grand chose. Dans la région que je cherche (Est et Nord-Est de Nantes), une fois qu'on a filtré par budget et enlevé tous les logements "avec locataire en place", il n'en reste qu'une petite dizaine. Difficile de dire si c'est un effet du confinement ou si c'est la situation normale. J'ai tout de même trouvé des choses intéressantes et en suis actuellement à ma troisième visite. La première s'est volontairement faite sur un logement imparfait pour me servir de brouillon et apprendre les règles du jeu des agences. Et s'il y a des mots que l'on entend souvent de la bouche des agents immobiliers, c'est :

  • "J'ai eu une personne intéressé(e) hier pour cet appart"
  • "J'ai deux visites programmées demain pour ce bien"
  • "Il y a déjà eu une offre je crois mais le propriétaire a refusé"
  • "Je sens qu'il va pas rester longtemps, tenez j'en ai encore vendu un similaire ce matin"

Difficile de savoir s'il s'agit de la vérité ou d'un moyen de mettre la pression à l'acheteur, peut-être un mélange des deux si le marché est aussi tendu que ce que les moteurs de recherches d'annonces laissent penser. S'agissant de mon premier achat et vu l'engagement que le crédit impose, je préfère jouer la prudence au maximum.

Au fur à mesure des annonces et des visites, j'ai appris que le logement parfait n'existe probablement pas, ou qu'il nécessite un budget plus élevé (adieu le T3 à moins de 20km de Nantes). Je vais donc essayer de faire un choix rationnel, en me disant que je peux toujours revendre et déménager dans quelques années quand mon budget ou ma situation auront évolué. J'ai tout de même l'impression d'avoir fait un grand pas en avant dans mon projet et lancé la machine. J'espère concrétiser un achat dans les prochains jours/semaines :)

En vrac 2: DownloadHelper, eMMC 32 Go, Athlon II, NextINpact, Alyx

Rédigé par uTux - - Aucun commentaire

Je suis un peu en retard, mais je découvre que Video DownloadHelper, célèbre extension pour Firefox / Chrome permettant de télécharger les flux vidéo que l'on regarde dans les pages web, requiert depuis fin 2017 l'installation d'un logiciel additionnel sur la machine de l'utilisateur (appelé "Companion App"). Comme beaucoup j'ai été tenté de crier à l'adware, mais il est expliqué que cela serait du à des changements dans l'API de Firefox >= 57. Bon point: le code source est disponible sous github. En ce qui me concerne, j'ai tout de même préféré basculer sur youtube-dl.

On m'a confié un ordinateur portable Asus qui fonctionne bien mais sur lequel "on peut rien copier, il n'y a pas de place du tout alors qu'il est tout neuf". Il s'agit d'un L402S, donc le stockage est assuré par... 32 Go de eMMC. Oui vous avez bien lu, Windows 10 est installé sur un C: de 32 Go, clin d’œil à Cyrille qui a déjà eu affaire à ce genre de machine.

ASUS LS402

On se doute qu'avec aussi peu d'espace disque, on ne peut pas faire grand chose, pas même installer les mises à jour du système. Heureusement Asus a eu le bon goût de proposer un emplacement 2,5" il est donc possible en théorie d'y mettre un SSD et installer Windows dessus (le bios est accessible).

J'ai récupéré un Samsung R525 qui dormait dans une armoire. On trouve des articles évoquant cette machine en 2010, on a donc affaire à quelque chose de pas très récent. Equipé d'un Athlon II X2 M320 et de 3 Go de RAM, on a clairement affaire à un produit d'entrée de gamme, à une époque où AMD était le choix du pauvre pour les laptop.

Samsung R525

La dalle LCD est cassée, je l'ai donc remplacée par une autre achetée sur eBay et en ai profité pour nettoyer la poussière, changer la pâte thermique et installer un SSD. Après avoir installé Windows 10 en 32 bit, la machine fonctionne mais redémarre brutalement de manière intempestive. Un memtest affiche du rouge, il y a donc une barrette défectueuse qu'il faudra remplacer. Au passage la température CPU qui varie de 84°c à 93°c, c'est monstrueux.

J'ai toujours été opposé au passage au 100% payant de NextINpact, j'avais même décidé de ne pas renouveler mon abonnement pour cette raison. Suite à un appel à l'aide lancé en Aout, j'ai choisi de me réabonner. A l'heure où j'écris cet article il y a 473 commentaires dont beaucoup émanant de mécontents qui critiquent la politique du site. Les principaux reproches: Trop de juridique (Hadopi), la promesse non tenue du magasine papier, la situation économique mauvaise et les appels à l'aide qui se répète tous les ans. Il y a certainement du vrai, mais si je refusais de m'abonner je ne ferai qu’aggraver la situation.

Valve ressort la licence Half Life de la cave avec Alyx, un spin-off qui se déroule entre les événements de Half Life 1 et Half Life 2, conçu pour être joué en VR car oui le but est de promouvoir le casque SteamVR. Je suis aigri car je fais partie des joueurs qui attendent depuis bientôt 13 ans une suite à Half Life 2 Episode 2, et par ailleurs je ne suis pas convaincu par les jeux en VR que je trouve lents et rapidement lassants un peu comme si on jouait à une super Wii. Une prise de risque minimale donc pour Valve qui rappelle une fois de plus à son public que la plateforme de vente rapporte plus que les jeux...

Projet d'achat #2: l'œuf ou la poule

Rédigé par uTux - - 5 commentaires

J'ai évoqué le sujet il y a presque un an, j'en profite au passage pour remercier encore ceux qui m'ont expliqué comment fonctionne un TAEG :) Le projet a été mis en pause suite à de multiples changement de situation (pour le mieux). Mais aujourd'hui il reprend.

La question qui se pose maintenant est... comment estimer le montant du projet d'achat ? Pour savoir combien on emprunte, il faut connaître le coût du logement. Mais pour connaître le coût du logement, il faut savoir combien on emprunte... ce qui est un problème bien récursif.

Alors il y a deux possibilités pour débloquer la situation:

  • Utiliser les outils de simulation des banques pour estimer la capacité d'emprunt. Pas facile car l'estimation est réalisée à la truelle ou demande trop d'informations personnelles. De plus les résultats sont beaucoup trop prudents, à mon sens la mensualité estimée est bien inférieure à ce que je peux rembourser.
  • Regarder les annonces immobilières dans les zones où on veut acheter, afin d'avoir une idée du prix. Là encore c'est la jungle car il faut déchiffrer le blabla marketing. La localisation exacte n'est que rarement indiquée, parfois le bien n'est pas encore construit voire même il ne se situe pas du tout dans la zone demandée...

A cela s'ajoutent deux obstacles majeurs :

  • Les banques ne communiquent pas leur TAEG, tout est établi sur mesure ! Pas possible de faire des comparatifs rapides.
  • On vous demande de payer de votre poche les frais de notaires, ils ne peuvent pas faire partie de l'emprunt. Ou alors si, mais le TAEG augmente. C'est n'importe quoi.

La bonne nouvelle, c'est que les taux sont plutôt bas. On m'a dit que dans les années 80 les TAEG étaient aux alentours de 15%, aujourd'hui on est à 1-2% pour 25 ans. C'est tellement faible que pour le moment je ne ressens pas le besoin de passer par un courtier. A bientôt pour l'épisode 3.

En vrac 1: Crucial, Asus, 8-Bit Guy

Rédigé par uTux - - 6 commentaires

En Avril 2017 à l'occasion de l'assemblage de ma nouvelle tour basée sur Ryzen, j'ai monté un SSD Crucial MX500 (500GB) au format M2.

Crucial MX500
En fin d'année j'ai commencé à rencontrer des BSOD d'origine non identifiée, et à l'occasion d'une d'une résinstallation de Windows j'ai réalisé que je ne pouvais plus formater le SSD, pareil sous Linux. Le SAV Crucial se fait par mail et j'ai du renvoyer à mes frais le SSD défectueux en Angleterre, ce qui a coûté 8€ (pour un objet minuscule qui doit peser quelques centaines de grammes), arf. Mais le pire est que le SAV n'a jamais reçu le SSD alors que le suivi transporteur indique qu'il a été remis. Tant pis, il arrivera peut-être un jour, en attendant j'ai décidé d'acheter un Samsung 970EVO M2/NVMe, ça dépote et c'est fiable, je ne n'achèterai plus jamais de Crucial de ma vie.

Samsung EVO 970

J'ai un routeur Asus RT-AC66U branché derrière la FreeBox et qui tourne sous Asus-merlin depuis toujours. Depuis quelques temps, ce modèle est passé en "legacy", autrement dit il ne bénéficiera plus des nouveautés du projet mais uniquement des correctifs importants. Notez qu'on parle d'un firmware communautaire, le produit semble toujours supporté par Asus (dernier firmware proposé: Mai 2018), mais je ne peux m'empêcher de songer à le remplacer par un modèle plus ouvert, voire une solution maison avec pfSense.

J'ai découvert la chaîne Youtube The 8-Bit Guy. Il s'agit d'un passionné de vieux ordinateurs comme les Apple II, Commodore, IBM PC, mais aussi un développeur en assembleur. Il nous montre comment il restaure des machines dans un état déplorable, allant du nettoyage de boiter jusqu'à la réparation de carte mères.

C'est passionnant, j'adore, c'est quasiment de l'ASMR pour moi.

La plus grande qualité d'un sysadmin ?

Rédigé par uTux - - Aucun commentaire

On m'a posé cette question lors d'un entretien. C'est assez bateau et il existe un tas de réponses "par cœur" et pourtant elle m'a surpris. J'ai donc répondu de manière sincère la première chose qui m'est passée par la tête: être carré, être sérieux, parce qu'on est pas dans un labo, on est responsables de la production. Sur le coup, je pensais aux astreintes, aux sueurs lorsqu'un site web commercial affiche un 403 ou une page blanche, ou quand on me dit que "plus rien ne marche" et que c'est à moi de dépanner. Et puis je sortais tout juste de cette mauvaise expérience avec Ceph, la prod ça ne rigole pas.

Mais y réfléchissant après j'ai pensé à une réponse plus pertinente: la plus grande qualité d'un sysadmin, c'est d'être bien entouré. Que ce soit les collègues qui nous aident, le chef qui nous encourage, les développeurs toujours prêt à filer un bout de code pour dépanner ou aider à l'intégration de leur application, c'est très important. Un bon sysadmin a toujours ses potes (hors entreprise) sur Telegram, Jabber ou IRC pour discuter de tout et n'importe quoi et parfois de boulot.

Les autres questions portaient sur la technique, domaine dans lequel je suis plus à l'aise avec les 8 ans d'expérience dans le dos :)

Fil RSS des articles de cette catégorie