Le Blog Utux

HTTP 200 GET /

Youtube va lutter contre les conspis

Rédigé par uTux 4 commentaires

YouTube recommandera moins de vidéos conspirationnistes (NextINpact).

Je pense qu'en 2019 il est bon que l'on s'attaque enfin à ce genre de vidéo, car il faut les prendre pour ce qu'elles sont : de la merde, sans fondement, sans valeur, et surtout elles sont dangereuses.

Pendant longtemps les documentaires conspirationnistes ont fait le succès de certaines chaînes de TV sur le câble ou la TNT, avec par exemple les pyramides bâties par des extraterrestres. Sauf que depuis une dizaine d'années la télévision se casse la figure et se voit remplacée par Youtube où chacun peut publier son propre contenu. Et dans une société où l'on se méfie de tout, où on ne fait plus confiance à la politique, à la science et aux media, internet et Youtube ont permis aux pseudo-sciences, complots, "réinformations" et fake-news en tout genre de prospérer.

Si certains complots comme Apollo 11 ou la terre plate sont relativement inoffensifs, d'autres peuvent être réellement dangereux par exemple quand on incite les gens à ne plus vacciner leurs enfants. Une personne avec un peu d'expérience sur internet et de culture peut aisément détecter une manipulation, en revanche imaginez quelqu'un qui utilise Youtube pour la première fois. Il va très rapidement tomber sur une vidéo lui expliquant de manière habile que la terre est plate car beaucoup de choses ne sont pas cohérentes avec la théorie officielle, puis Youtube va lui recommander des contenus du même genre, et ainsi il va entrer dans une "bulle" qui peut l'amener à croire les choses les plus absurdes.

Youtube en a marre de servir de repère aux conspirationnistes, diffuseurs de fake news et autres rebus qui à défaut d'avoir une crédibilité scientifique se construisent une visibilité sur internet. Et moi en ce qui me concerne j'en ai marre de voir de bonnes vidéo se faire polluer leurs commentaires par des complotistes anti Apollo 11 ou anti vaccins. Il s'agit d'un exercice délicat, impossible de censurer ces vidéo puisqu'elles ne sont pas illégales, dans ce cas comment faire ? Simple, cesser de les recommander, avec pour espoir de briser ce phénomène de bulle qui aide tant les complotistes. Bien sûr la solution idéale serait d'éduquer les gens pour les amener à détecter eux-même la désinformation, mais il existera toujours des irréductibles qui rejetteront tout ce qui vient "du système" (pour des raisons malhonnêtes ou non) et qui continueront à faire du prosélytisme actif. La preuve c'est qu'on continue à utiliser Opération Lune comme "support" du complot Apollo 11 même si ce documentaire sorti en 2002 ne s'est jamais caché d'être un canular.

Il n'est pas difficile de détecter une vidéo complotiste:

  1. On présente un fait historique ou une théorie scientifique faisant l'objet d'un consensus.
  2. On affirme qu'un élément n'est pas crédible (pas besoin de preuve, suffit d'en appeler au "bon sens" ou d'utiliser des raisonnements fallacieux)
  3. Puisqu'un élément ne parait pas crédible, alors toute la théorie s'effondre logiquement.
  4. Et puisque la théorie s'effondre, alors on peut en présenter une autre, même si elle est totalement débile et sans preuve.

Exemple dans cette vidéo : TUTO : Savoir quand ça craint - DEFAKATOR.

Au delà des complots eux-même, ce qui me chagrine c'est le recul de la science auprès du grand public. L'image souvent véhiculée est celle d'un "grand conseil des sages", qui décide de ce qui est valide scientifiquement ou pas, et il ne faut surtout pas les remettre en cause. Et cette validité serait déterminée par de l'argumentaire et des mathématiques, jamais de concret ou de "bon sens". Youtube et internet seraient donc les derniers endroits où l'on peut encore exprimer des théories alternatives et être "face au système" apporterait donc de la crédibilité. Pour lutter contre ces idées, je ne peux que vous recommander :

  • Hygiène Mentale (zététique pure: utilise des supports pour expliquer les arguments fallacieux et raisonnements biaisés)
  • Defakator (attaque frontale des complots et fakes).
  • Scilabus (mise en place d'un protocole expérimental pour tester une croyance envers les métaux et le corps humain).
  • Youtube kicke les conspis ! (même si je ne suis pas toujours fan du bonhomme, je partage son analyse).
  • Debunk du complot Apollo 11 (au dela du complot lui même je trouve intéressant de montrer que l'on présente comme des scientifiques et ingénieurs des gens qui ne le sont pas du tout).
  • Les crop circles (la méthode scientifique face aux méthodes ésotériques pour tester un cercle de culture).
  • Si vous ne croyez pas que la terre est ronde, rejoignez un club d'astronomie et regardez dans un télescope (mouvement du ciel, apparence des autres planètes...)
  • Jouez à Kerbal Space Program.
  • Lire les sources (une affirmation extraordinaire demande des preuves extraordinaires. Ce qui est affirmé sans preuve peut être rejeté sans preuve).
  • Si on vous vend une croyance qui va à l'encontre d'un consens scientifique, déjà ça craint.
  • Un conférencier auteur de livres à succès n'est pas plus crédible qu'un consensus scientifique.
  • La science et les opinions c'est pas pareil.
  • Quand un scientifique parle d'un sujet scientifique au grand public, ce n'est pas parce qu'il est payé par une méchante industrie ou par le gouvernement, c'est peut-être juste parce qu'il connaît son domaine.

En conclusion il est triste d'en arriver là et de frôler la censure, mais on fait face à un incendie de bêtises qu'il faut éteindre au jet d'eau. Je suis favorable à cette décision de Youtube qui pourra peut-être faire remonter un peu le niveau déjà bien bas aujourd'hui.

On va tous mourir

Rédigé par uTux Aucun commentaire

Oh mon dieu, IMB achète Red Hat, ça sort vraiment de nulle part mais j'imagine que tout le monde est maintenant au courant.

Même si j'essaie de rationaliser la chose en me disant que cela ne devrait pas changer grand chose, du moins pas avant quelques années, j'ai tout de même envie de me mettre en PLS et de pleurer sous mon bureau. Red Hat c'est un symbole, c'est une boite qui a un rayonnement énorme sur Linux, tant en terme de contributions que de choix politiques. C'est aussi une des distributions les plus présentes en entreprise. Ça et tout l'écosystème qui va avec: KVM, libvirt, ovirt, Ansible, GlusterFS, Ceph, Openshift, Fedora, CentOS... et au final cette entreprise se fait racheter comme un vulgaire opérateur de téléphonie.

J'ai toujours eu du mal à comprendre pourquoi une entreprise qui fonctionne bien accepte de se faire racheter par un plus gros, ça me dépasse complètement et c'est quelque chose de très négatif à mes yeux, comme s'il n'y avait que l'argent qui comptait (on parle quand même de 34 milliard de dollars).

Je me dis maintenant que j'ai bien fait de m'orienter sur Debian, tant pour mes serveurs que mes stations de travail. Et j'espère qu'IBM ne se comportera pas comme Oracle en sabrant tout ce qui fait que Red Hat est une entreprise cool.

Rip hardware.fr :'(

Rédigé par uTux 1 commentaire

C'est un coup dur :( Hardware.fr va cesser de publier des articles il ne restera donc que le forum et la boutique. J'étais fan des articles longs et détaillés comme les tests des CPU ou des cartes graphiques, le testeur avait même identifié un problème de latence entre les cœurs des RyZen... A chaque fois qu'un site fermait ou devenait payant, je me disais "pas grave il reste toujours hardware.fr".

RIP Hardware...

Vegan, Youtube, commentaires, facepalm

Rédigé par uTux 1 commentaire

Une fusillade au siège de YouTube fait plusieurs blessés, vous n'avez sûrement pas échappé à cette information. En ce qui me concerne y'a rien à voir, c'est un fais divers, une(e) timbré(e) de plus qui pète un câble et tire dans la foule, y'a pas d'idéologie ou de coupable à chercher.

Sauf que cette personne était vegan et tout comme le féminisme, c'est un sujet qui fâche. Les commentaires ont été modérés mais quelques minutes après la publication il y en avait 9 pages, avec beaucoup de charge contre les vegan, présentés comme des extrémistes qui veulent imposer leurs idées aux autres.

Je suis vegan et je ne le crie pas sur les toits, en fait je l'ai mentionné en début d'année sans vraiment en faire la promotion. C'est un choix de vie et j'en ai rien à faire de ce que les autres mangent. Je ne fais pas de prosélytisme tout comme la majorité silencieuse. Donc à cette charge anti-vegan je réponds:

  • Comme d'habitude vous ne retenez que les plus bruyants, vous ne comptez pas les autres qui ont fait un choix de vie et ne demandent rien d'autre qu'avoir la paix.
  • Et merde, ça vous gêne tant que ça qu'il existe des vegan dans le monde? Quand une personne vous dit qu'elle ne mange pas de viande, ça insulte votre virilité? Pourquoi tant d'agressivité?

Il est affligeant de lire un tel niveau de bêtise dans les commentaires, une ambiance que je pensais réservée aux sites grands publics ou aux réseaux sociaux, mais qui débarque maintenant dans des cercles plus restreints. Car oui, NextINpact est fréquenté par des gens initiés qui d'habitude réfléchissent avant de poster sur internet. Facepalm.

Si c'est vraiment le fait d'être vegan qui amène les gens à tirer dans la foule, espérons que les platistes, les antivax et tous les complotistes de Youtube ne vont pas s'y mettre. Ou alors c'est juste une théorie ridicule...

Le gouvernement va censurer les fake news

Rédigé par uTux 6 commentaires

Emmanuel Macron veut légiférer contre les « fake news » (NextINpact).

La situation est complexe. On peut y voir encore une "infantilisation" des citoyens, le gouvernement va faire le boulot intellectuel à votre place, donc si on laisse passer une info c'est qu'elle est vraie, pas besoin de brancher votre cerveau. On peut aussi se demander quels seront les critères pour déterminer si une information est vraie ou pas, et si on peut légitimement censurer un article voire même un site tout entier à partir de là. Et bien sûr cela risque paradoxalement de servir la cause de certains groupes qui pourront se poser en victime de "censure".

Vidéo de Hygiène Mentale à ce sujet:

L'idéal serait que les gens apprennent eux-même à distinguer les fake news. C'est possible dans une certaine mesure. Les gens ne sont pas idiots, seulement pas assez formés à l'utilisation des outils de recherche. Rien qu'avec la recherche inversée de Google image on peut se rendre compte que certaines choses que l'on partage sur les réseaux sociaux sont fausses, et c'est ce que l'on apprend dans certaines écoles aux enfants (voir les vidéo EMI de Hygiène Mentale à ce sujet).

Mais le mal est plus profond. On ne pourra pas éduquer tout le monde et il y aura toujours des gens impossibles à convaincre qui continueront à diffuser les informations, et le modèle des préférences de Youtube et des réseaux sociaux continueront à les privilégier et les faire exister:

  • Les fakes news, les partages, les publicités, ça rapporte. Donc il y aura toujours du putaclick, du partage viral, je ne vois pas vraiment de solution à ça, sauf si la publicité sur internet pouvait s'effondrer définitivement.
  • Les complotistes sont perdus, rien ne pourra jamais les convaincre, chaque argument étant balayé sans la moindre considération. Je prends pour exemple cette conférence de Alain Fisher à l'espace des sciences de Rennes. 1h56 d'argumentation scientifique balayée dans les commentaires par des remarques "il est certainement payé par l'industrie pharmaceutique pour nous mentir" suivie d'un pouce rouge, comment peut-on discuter avec ces gens? Rappelons que la base de la croyance des antivax est fausse.
  • Le biais de confirmation, c'est humain et plus subtil. On aura tendance à retenir et à partager les informations qui vont dans le sens de nos opinions, en prenant moins garde à vérifier si elles sont vraies ou pas. Et de manière plus malhonnête on peut citer certains groupes enclins à défendre des partis politiques, on se rappelle tous du spam sur le web opéré pour l'UPR.

En conclusion, il est regrettable que le gouvernement soit obligé de brandir la censure pour lutter contre les fake news, mais peut-être est-ce inévitable. J'espère seulement que des garde-fou et des recours seront possibles pour éviter les dérives, et je ne me fais pas d'illusions: on ne pourra pas nettoyer le web. Peut-être faut-il attendre une prochaine génération d'utilisateurs du web, plus intelligente et mieux formée à ce genre de choses.

Fil RSS des articles de cette catégorie