Le Blog Utux

HTTP 200 GET /

Exercice de pensée: par quoi remplacer Debian ?

Rédigé par uTux 5 commentaires

Actuellement en panne d'inspiration, je me permets de voler à Frederic Bezies une idée d'article. Ce dernier, utilisateur d'Archlinux depuis 14 ans, se demande vers quelle distribution il se tournerait si le projet venait à fermer. Je vais donc refaire le même exercice de pensée en version Debian car c'est mon système d'exploitation fétiche.

Utilisateur sérieux de Linux depuis 2006, je suis passé à peu près par toutes les grosses distributions : Ubuntu, Debian, Gentoo, Fedora, openSUSE, Arch, Manjaro, et même Mandriva (du temps où elle existait). Et pour les serveurs je pourrais rajouter NixOS. La seule "grosse" distribution que je n'ai jamais testé est Slackware. Et après toutes ces années d'errance, je me suis enfin stabilisé sur Debian.

Je ne dirais pas que Debian est la meilleure distribution Linux du monde car cette notion est très subjective, mais elle est de loin ma préférée. Les raisons ? Elle est simple, versatile, bien documentée avec une grosse communauté derrière. Et surtout elle ne repose pas sur une entreprise, il n'y a aucun risque de la voir rachetée du jour au lendemain par une grosse corporation. Debian est également réputée comme extrêmement stable, ennuyeuse et prévisible, dans le bon sens du terme.

Je sais que de nombreux utilisateurs reprochent à Debian de fournir des versions anciennes voire obsolètes de certains paquets mais personnellement ce n'est pas un problème. Étant utilisateur de MATE, l'environnement évolue peu et se bonifie comme du bon vin au fil des années, il n'y a pas de nouveauté clinquante tous les 6 mois. Idem pour Firefox, la cuvée ESR me convient très bien. Et quant aux logiciels tiers comme GIMP, LibreOffice, VLC, Thunderbird... je n'ai pas besoin de la dernière version. Et dans les rares cas où j'ai besoin d'un truc neuf je peux utiliser les backports, un dépôt tier, appimage, flatpak... il existe de nombreuses solutions.

Tout ça c'est bien joli, mais ça ne répond pas à la question suivante: quelle distribution pour remplacer Debian, si cette dernière venait à s'arrêter ? Je précise que je parts du principe que toutes les dérivées telles que Ubuntu s'arrêteraient aussi, basiquement il n'y aurait plus rien basé sur les paquets .deb.

  • Vous l'aurez compris en lisant cet article, je ne cherche pas de distribution en rolling release, ce qui élimine donc la famille Archlinux.
  • La Red Hat family (Rocky, Alma) semble toute indiquée, malheureusement elle est aux mains d'IBM qui s'est montré hostile vis à vis de la gratuité des distributions. Donc non.
  • openSUSE Leap est un bon choix. Étant synchronisée sur la SLES (la version payante) elle est également stable et ennuyeuse. Les deux seuls problèmes que je vois sont la dépendance à une entreprise (bien que cette dernière ne soit pas hostile à sa communauté) et YaST dont je ne comprends pas l'utilité, à part rassurer les Windowsiens.
  • Alternativement... Mageia. Je dis habituellement beaucoup de mal de cette distribution car elle n'a pas évolué depuis Mandrake, et qu'elle souffre d'un manque flagrant de moyens humains et financiers.

En conclusion, si je devais remplacer Debian, je partirais vers openSUSE ou Mageia. Et vous, que choisiriez-vous ?

5 commentaires

#1  - a365ndre a dit :

C ' est grâce à la littérature de M. Novak
que j' ai découvert Linux ( Cent OS 5, à l époque et son explication du Bash ( que je maîtrise encore difficilement ...)
Mais cet homme m' a marqué, alors va pour Suze, du côte de M. Duval, c 'est
bien aussi, voir E/OS. Reconnaissance à tous ces bons influenceurs !
@ndre

Répondre
#2  - uTux a dit :

Suse ou Suze ? La Suze, c'est ce qu'on boit pour tenir le coup sous Windows.

Répondre
#3  - anatole M a dit :

Je vois mal Debian disparaître du jour au lendemain mais je me suis pris au jeu et je me suis dirigé vers une Fedora 39 avec l'installation de dnf5 pour améliorer la vitesse de mise à jour, cette distribution trône sur une vieille machine portable et je dois dire que tout roule pour le moment. Mageia j’adhère pas plus que cela, mais comme Fred le dit il en faut pour tous les goûts.
A pluche.

Répondre
#4  - Hop a dit :

Devuan ?

N'est-ce pas tout l'intérêt du logiciel libre, de savoir que même si une source se tarit, il est possible de reprendre la suite ?

Répondre
#5  - uTux a dit :

Je ne pense pas que Devuan continuerai à exister sans Debian.
Le but de l'exercice est de trouver une autre distribution qui remplace.

Répondre

Écrire un commentaire

Quelle est le cinquième caractère du mot fbw794 ?