Le Blog Utux

HTTP 200 GET /

Canonical, c'est comme Microsoft, mais en lowcost

Rédigé par uTux 17 commentaires

Voilà un slogan qui va bien à Canonical et qui décrit les problèmes de qualité sur Ubuntu desktop.

Ils ont en particulier des soucis avec nm-applet, vous savez le petit applet réseau dans le systray. Outre le fait qu'il plantait quasiment tous les jours les premiers mois après la sortie de la 16.04LTS (il a bien fallu 4 mois pour que ce soit corrigé), suite à une mise à jour ce dernier m'affiche aujourd'hui n'importe quoi.

Les réseaux WiFi ont disparu... et pourtant je suis connecté quand même :

Plus aucun réseau WiFi listé, et pourtant je suis bien connecté.

Ce n'est pas la première fois que je tombe sur ce genre de coquille, c'est systématique, et c'est toujours chez Ubuntu. J'ai en parallèle une debian testing depuis 2 ans et je n'ai jamais rien vu de tel.

Ubuntu 16.04 est une LTS, vous pouvez me rétorquer que ça veut pas dire que c'est stable mais qu'il y a du support plus longtemps, mais si, désolé, ça devrait être stable. LTS c'est ce que Canonical recommande aux entreprises et aux utilisateurs exigeants. Il ne devrait pas y avoir ce genre de bug. Imaginez un peu si Microsoft pétait le réseau dans Windows 10 suite à une mise à jour, le tollé que ce la provoquerait.

D'après les chiffres Steam (que je trouve un peu plus représentatifs que distrowatch) ubuntu est la distribution la plus utilisée avec 30% des utilisateurs. Cela veut dire qu'on véhicule une image d'un Linux pas stable, avec des défauts de contrôle qualité, et une précipitation ridicule pour sortir dans les temps à tout prix.

N'installez pas Ubuntu à votre entourage, installez Debian, la seule, l'unique distribution qui devrait avoir le droit de représenter Linux et son écosystème. Les versions un peu datées des logiciels ne sont souvent pas un problème et peuvent au pire se contourner avec les backports. Tant que Canonical ne changera pas de politique concernant le rythme de sortie des version de Ubuntu, il restera beaucoup trop de bugs inacceptables pour les utilisateurs auxquels cette distribution s'adresse.

17 commentaires

#1  - propositionjoe a dit :

Oui conseillez debian à vos proche; ou mieux fedora!

Répondre
#2  - postblue a dit :

Enfin, concernant Debian Testing, Gnome Shell vient d'exploser en plein vol http://www.mail-archive.com/debian-bugs-dist%40lists.debian.org/msg1452535.html ;)

Répondre
#3  - papyrobert a dit :

Je suis toujours à jour avec ubuntu sur mes 5 PCs familiaux. Aucun problème de nm-applet sur les 5 depuis avril ( 4 en version 64 bits et 1 étant en 32 bits)!!! Est-que vous ne seriez pas connecté à un WIFI invisible?

Répondre
#4  - Khertan a dit :

Même soucis ici sur un laptop livré avec.

Ceci dit depuis debian Jessie, j'ai pas mal de problème sur Debian dès logs absent, des daemon qui ne se lance pas toujours ... Oui une install fraîche .. et donc systemd

Répondre
#5  - lkb a dit :

Le problème de systemd vient de l'intégration faite par Debian qui est à c***r.

Sur Archlinux, systemd depuis 3 ans, aucun souci, bizarre non ? Eh bien non, à force de faire des distensions internes et de finir par un fork (Devuan), la qualité de Debian 8 et systemd a été revue à la baisse et cause des soucis (notamment des conflits de nommages entre les units systemd et services systemV). Pourquoi tous les services ne sont pas passés en systemd et avoir un système hybride ? Eh bien cela dépend de comment le mainteneur du paquet s'est levé le matin. Le travail de portage systemd des services a été fait sur ArchLinux et Redhat/Centos/Fedora, donc il n'y a qu'à reprendre, c'est mûr ca marche.

Répondre
#6  - Breizh a dit :

Alors, en fait, c'est pas spécifique à Ubuntu. J'ai eu le même bug sous Manjaro. Ça vient de nm ou nm-applet.

La différence, c'est que sous Manjaro, ce bug je ne l'ai vu que pendant une semaine, peut-être deux.

Répondre
#7  - -Fred- a dit :

Bonjour,

Il y a peut être aussi un effet pervers avec les LTS de manière générale. Dans la mesure où ces versions doivent être supportées sur une longue période, je pense que Canonical préfère parfois y pousser des fonctionnalités moins stables au lieu d'en conserver d'autres, plus stables certes mais en fin de vie.

Pour moi, l'intérêt d'une LTS devient réel après que d'autres versions du système soient sorties...

Répondre
#8  - Clèm a dit :

Je trouve le titre/slogan assez bas. C'est grâce au travail formidable de Canonical que j'ai pu passer du jour au lendemain de tout windows à tout Linux, après de nombreux échecs sur d'autres distro trop compliquées pour un néophyte (J'ai commencé avec Red Hat 7.1 [2001] puis Mandrake vers 2004). Rappelez vous de l'état des lieux en 2004. Depuis, j'ai monté une association de promotion du logiciel libre (et membres d'autres), et j'ai pu faire migrer ma famille, une partie de mes amis, et installer Ubuntu sur un grand nombre de postes (j'ai largement dépassé la centaine).
Cette accessibilité s'est ensuite transposé à d'autres distro, plus tard, et certaines restent non accessibles d'accès (Debian pour les laptop depuis, choix honorable mais qui a un prix, de faire dans le tout libre par défaut).
De plus, on notera la qualité de la charte graphique. C'est très important pour motiver des personnes habitué au tout proprio avec des éditeurs qui ont de l'argent à mettre dans l'esthétique pour vendre de donner une belle impression.
Par expérience, les personnes qui veulent passer au libre viennent aux install parties si elle ne se sentent pas à l'aise, quitte à faire des kilomètres, ou alors se sente l'esprit assez bidouilleur pour se lancer dans l'aventure seul et n'ont pas peur de mettre les mains dans le cambouis. Donc ce type de désagrément n'est pas vraiment un problème car on trouve généralement la solution. Sinon, on a un système de suivi avec une permission tous les mois.
Ubuntu a une grosse volonté de rendre le libre accessible à tous, un peu comme Framasoft.
Un bug ça arrive, ça se corrige. La priorité du bug dépend de son impact perçu (nombre de personnes qui rapportent le même bug), donc si c'est un truc exotique, ça peut prendre plus de temps. J'ai 6 postes sur Ubuntu : 3 laptops, deux serveurs en HA avec une 40aine de VMs Xen (eux-même sur Ubuntu), et une station de calcul haute performance à mon labo pour faire de la recherche (modélisation et simulation de systèmes quantiques complexes) et je n'ai pas à me plaindre.
Un bug sur un paquet n'est pas dramatique qui plus est car tu arrives à te connecter mais qu'en pus en tant que sys admin, tu devrais pouvoir te connecter sans de toute manière car le pilote a l'air reconnu donc un peu de config réseau à la main et c'est bon.
Bref, pour un bug dans un paquet, comparé Canonical à Microsoft, c'est un peu fort.

Notons que les LTS bénéficient d'un cycle de développement différent. 2 betas au lieu d'une et un "freeze" des paquets plus tôt. Elles sont donc effectivement plus stables.

NB: J'ai aussi certaines critiques vis à vis de Canonical, mais c'est sur certains aspects de leur politique.

Répondre
#9  - uTux a dit :

Le titre n'est pas "bas", il est racoleur, c'est fait exprès.

C'est de bonne guerre, ubuntu n'a jamais été réputé pour sa stabilité et leur précipitation couplée à la présence de bugs chiants qui n'existent pas même sur les distributions expérimentales leur donne droit à la fessée.

Répondre
#10  - olivyeahh a dit :

"Ubuntu a une grosse volonté de rendre le libre accessible à tous, un peu comme Framasoft."
Mais on t'impose Amazon, sans plus pouvoir désinstaller cette merde depuis cette LTS. Et gare à la stabilité et la cohérence du système si t'essaie de la virer quand même.
Désolé, mais ce n'est pas la conception libérale que j'ai du libre

Répondre
#11  - Clèm a dit :

Voila, ma critique sur la politique de Canonical porte sur les scopes Amazon. Mais ce que tu dis n'est pas correct. Les résultats ne sont plus affichés par défaut. Il est aussi possible de désinstaller le paquet sans nuire à la stabilité du système ni à la cohérence (ça n'enlève pas le meta paquet ubuntu-desktop). Je n'ai fait la promotion d'aucune version où cela était affiché par défaut car ça ne correspond pas à l'image du libre. Ça n'enlève en rien la qualité du reste du travail fait.

Répondre
#12  - olivyeahh a dit :

A part Amazon, je reproche à Ubuntu et à sa version K de ne pas être des modèles de stabilité , pas mal de bogues gênant que je ne retrouve ni sur Debian Sid (pourtant base d'ubuntu), Ni ArchLinux .. Je n'ai pas à critiquer les devs, ils font le taf, Le cycle de publication est mauvais, court, à mon avis, c'est souvent quand même que la distro se retrouve le cul entre deux chaises niveau logiciels. Que dire d'unity, dont les portages pataugent à mort tellement c'est spécifique Canonical... Mais non, c'est à eux. Pourtant c'est un bureau intéressant et certains aimeraient peut être l'utiliser sur Debian, Mageia ou je sais pas gentoo ou Arch...
C'est difficilement acceptable d'étiqueter cette distribution de "libre" pour ma part, après chacun voit midi à sa porte

Répondre
#13  - Jean a dit :

Pour ma part j'installe et ce depuis des années (desktop) Mint LMDE (user friendly) je (ils) n'ai jamais eu le moindre soucis, installé 1 fois Ubuntu sur le Pc de ma fille, j'ai dit plus jamais (en plus Caconical...) Je n'ai eu que des emmerdes, pas 1 semaine sans... Pour ceux qui viennent de WS je recommande la LMDE, remarquable de stabilité et c'est ce que les gens demande en priorité, un truc stable/facile/convivial etc.

Répondre
#14  - Clèm a dit :

"chacun voit midi à sa porte" Non, et ça fut l'introduction de mes cours de philo ^^

Les versions standards d'Ubuntu manque beaucoup de stabilité, c'est pourquoi beaucoup y renonce après avoir compris qu'une migration tous les six moi, ça va bien seulement pour un moment. En suite, le processus normal, c'est de se mettre aux LTS et de mettre à jour les éléments ponctuellement quand il y en besoin. Typiquement, j'ajoute les dernières versions de GCC pour mes recherches.

Pour Unity, le code est ouvert. Le problème de le porter sur d'autres distro vient de la complexité du code de ce bureau, mais qui veut se coller vraiment à la tâche est libre de le faire.

Concernant les bugs. Il y en a qui se trouvent uniquement sur Ubuntu, tout comme certains sont spécifiques à d'autres distro. Certes, il y en a probablement un peu plus sur Ubuntu, mais généralement rien de dramatique ou alors c'est vite régler. Pour la stabilité, les LTS sont très correctes. Aux install parties, et de manière générale (moi-même, boulot, famille, amis), on installe des LTS.

Encore une fois, le but d'Ubuntu c'est de montrer aux néophytes que le libre ça peut être joli et accessible. Une fois qu'ils sont habitués, ils peuvent changer de distro. Dans mon assos, on a tous commencé par Ubuntu (sauf quelques anciens libristes). Aujourd'hui, nombres sont passés sur d'autres montures, ils promettent pourtant toujours Ubuntu auprès du grand public pour les raisons que j'ai cité.
On sait bien que les grandes distributions ont une ligne directrice. Ubuntu pour le néophyte, Debian pour la stabilité (ce qui en fait une bonne base pour les autres), Fedora avait la réputation d'être plus axé scientifique (je ne sait pas si c'est toujours le cas), Red Hat pour les entreprises, (OpenSUSE pour les allemands ? ^^), etc.

Répondre
#15  - Aknot a dit :

J'ai aussi ce problème sur ma Mint 18 maté et cela se produit souvent à la réouverture de mon portable, celui-ci se mettant en veille quand je rabaisse l'écran .

Répondre
#16  - Jean a dit :

ça c'est juste un réglage que tu peux enlever...la mise en veille sur certaines machines est problématique surtout sur Mint base Ubuntu...

Répondre
#17  - Hugo a dit :

Jamais eu aucun problème majeur sur mon laptop 16.04 depuis la sortie

Répondre

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot imowsc ?

Fil RSS des commentaires de cet article