Le Blog Utux

HTTP 200 GET /

1 an sans viande

Rédigé par uTux 8 commentaires

Petit bilan après 1 an sans viande, défi issu de mes résolutions 2018:

  • Cela ne me manque pas, il existe de nombreux produits alternatifs en supermarché qui imitent le goût de la viande et le font plutôt bien. On peut ainsi se faire des salades, des burgers, des petits plats plus ou moins élaborés mais délicieux.
  • C'est parfois un peu compliqué quand on veut acheter à manger pendant la pause du midi, car il est difficile de trouver des produits sans viande dans les snack, boulangeries et petits restaurants. Pas facile non plus pendant les fêtes de Noël où on ne mange que de la viande et des fruits de mer.
  • Je n'ai pas de carences ou de problèmes de santé, la preuve en 2018 j'ai fait un Marathon, un semi-marathon, un 10km, et un tour de France à vélo ;)
  • Je ne fais pas de prosélytisme puisque c'est un choix personnel et je me moque de ce que mangent les autres.
  • Je ne suis proche d'aucun mouvement et ne suit aucune règle, je fais mon propre régime.
  • Je mange toujours du poisson, des oeufs, du lait.
  • Quand on a un animal de compagnie, la grande question est de savoir si on peut continuer à le nourrir avec de la viande. Et bien oui: si tu respecte les animaux, respecte leur régime alimentaire. Les chats et les chiens sont carnivores, il faut donc les nourrir avec de la viande.

Expérience renouvelée pour 2019 :)

Youtube va lutter contre les conspis

Rédigé par uTux 4 commentaires

YouTube recommandera moins de vidéos conspirationnistes (NextINpact).

Je pense qu'en 2019 il est bon que l'on s'attaque enfin à ce genre de vidéo, car il faut les prendre pour ce qu'elles sont : de la merde, sans fondement, sans valeur, et surtout elles sont dangereuses.

Pendant longtemps les documentaires conspirationnistes ont fait le succès de certaines chaînes de TV sur le câble ou la TNT, avec par exemple les pyramides bâties par des extraterrestres. Sauf que depuis une dizaine d'années la télévision se casse la figure et se voit remplacée par Youtube où chacun peut publier son propre contenu. Et dans une société où l'on se méfie de tout, où on ne fait plus confiance à la politique, à la science et aux media, internet et Youtube ont permis aux pseudo-sciences, complots, "réinformations" et fake-news en tout genre de prospérer.

Si certains complots comme Apollo 11 ou la terre plate sont relativement inoffensifs, d'autres peuvent être réellement dangereux par exemple quand on incite les gens à ne plus vacciner leurs enfants. Une personne avec un peu d'expérience sur internet et de culture peut aisément détecter une manipulation, en revanche imaginez quelqu'un qui utilise Youtube pour la première fois. Il va très rapidement tomber sur une vidéo lui expliquant de manière habile que la terre est plate car beaucoup de choses ne sont pas cohérentes avec la théorie officielle, puis Youtube va lui recommander des contenus du même genre, et ainsi il va entrer dans une "bulle" qui peut l'amener à croire les choses les plus absurdes.

Youtube en a marre de servir de repère aux conspirationnistes, diffuseurs de fake news et autres rebus qui à défaut d'avoir une crédibilité scientifique se construisent une visibilité sur internet. Et moi en ce qui me concerne j'en ai marre de voir de bonnes vidéo se faire polluer leurs commentaires par des complotistes anti Apollo 11 ou anti vaccins. Il s'agit d'un exercice délicat, impossible de censurer ces vidéo puisqu'elles ne sont pas illégales, dans ce cas comment faire ? Simple, cesser de les recommander, avec pour espoir de briser ce phénomène de bulle qui aide tant les complotistes. Bien sûr la solution idéale serait d'éduquer les gens pour les amener à détecter eux-même la désinformation, mais il existera toujours des irréductibles qui rejetteront tout ce qui vient "du système" (pour des raisons malhonnêtes ou non) et qui continueront à faire du prosélytisme actif. La preuve c'est qu'on continue à utiliser Opération Lune comme "support" du complot Apollo 11 même si ce documentaire sorti en 2002 ne s'est jamais caché d'être un canular.

Il n'est pas difficile de détecter une vidéo complotiste:

  1. On présente un fait historique ou une théorie scientifique faisant l'objet d'un consensus.
  2. On affirme qu'un élément n'est pas crédible (pas besoin de preuve, suffit d'en appeler au "bon sens" ou d'utiliser des raisonnements fallacieux)
  3. Puisqu'un élément ne parait pas crédible, alors toute la théorie s'effondre logiquement.
  4. Et puisque la théorie s'effondre, alors on peut en présenter une autre, même si elle est totalement débile et sans preuve.

Exemple dans cette vidéo : TUTO : Savoir quand ça craint - DEFAKATOR.

Au delà des complots eux-même, ce qui me chagrine c'est le recul de la science auprès du grand public. L'image souvent véhiculée est celle d'un "grand conseil des sages", qui décide de ce qui est valide scientifiquement ou pas, et il ne faut surtout pas les remettre en cause. Et cette validité serait déterminée par de l'argumentaire et des mathématiques, jamais de concret ou de "bon sens". Youtube et internet seraient donc les derniers endroits où l'on peut encore exprimer des théories alternatives et être "face au système" apporterait donc de la crédibilité. Pour lutter contre ces idées, je ne peux que vous recommander :

  • Hygiène Mentale (zététique pure: utilise des supports pour expliquer les arguments fallacieux et raisonnements biaisés)
  • Defakator (attaque frontale des complots et fakes).
  • Scilabus (mise en place d'un protocole expérimental pour tester une croyance envers les métaux et le corps humain).
  • Youtube kicke les conspis ! (même si je ne suis pas toujours fan du bonhomme, je partage son analyse).
  • Debunk du complot Apollo 11 (au dela du complot lui même je trouve intéressant de montrer que l'on présente comme des scientifiques et ingénieurs des gens qui ne le sont pas du tout).
  • Les crop circles (la méthode scientifique face aux méthodes ésotériques pour tester un cercle de culture).
  • Si vous ne croyez pas que la terre est ronde, rejoignez un club d'astronomie et regardez dans un télescope (mouvement du ciel, apparence des autres planètes...)
  • Jouez à Kerbal Space Program.
  • Lire les sources (une affirmation extraordinaire demande des preuves extraordinaires. Ce qui est affirmé sans preuve peut être rejeté sans preuve).
  • Si on vous vend une croyance qui va à l'encontre d'un consens scientifique, déjà ça craint.
  • Un conférencier auteur de livres à succès n'est pas plus crédible qu'un consensus scientifique.
  • La science et les opinions c'est pas pareil.
  • Quand un scientifique parle d'un sujet scientifique au grand public, ce n'est pas parce qu'il est payé par une méchante industrie ou par le gouvernement, c'est peut-être juste parce qu'il connaît son domaine.

En conclusion il est triste d'en arriver là et de frôler la censure, mais on fait face à un incendie de bêtises qu'il faut éteindre au jet d'eau. Je suis favorable à cette décision de Youtube qui pourra peut-être faire remonter un peu le niveau déjà bien bas aujourd'hui.

Outcast, 20 ans après

Rédigé par uTux 1 commentaire

Outcast est un jeu vidéo trop méconnu sorti en 1999 sur lequel votre serviteur a passé de nombreuses heures de sa vie quand il était (beaucoup) plus jeune. Il s'agit d'un jeu d'action/aventure en 3D se déroulant sur Adelpha, un monde parallèle peuplé de créatures humanoïdes pacifiques assujetties à un cruel tyran. Vous incarnez Cutter Slade, un humain doublé par Patrick Poivey (la voix française de Bruce Willis) chargé de retrouver une sonde pour sauver la terre et Adelpha.

Si je rejoue à ce jeu, c'est parce que j'ai appris récemment qu'il avait connu un nouveau souffle avec Outcast 1.1, sorte de version patchée pour supporter les hautes résolutions et tourner sur Windows 10, ainsi que Outcast - Second Contact un véritable remake modernisé. J'ai préféré pour le moment jouer à Outcast 1.1 pour la nostalgie que cela procure, et je redécouvre à quel point j'adore ce jeu.

Outcast

On ne va pas se mentir, le moteur graphique a pris un sacré coup de vieux avec ses modèles peu détaillés et ses textures ultra basse résolution, normal pour un jeu 3D qui a bientôt 20 ans. Je trouve néanmoins que ses graphismes en Voxel ont un certain charme, d'ailleurs le GPU n'est pas utilisé car tout est calculé sur le CPU, multi-threadé depuis la version 1.1. Mais au dela des graphismes, ce qui fait le charme du jeu à mon sens est son lore et son monde vivant, avec ses grandes villes peuplées de PNJ qui vaguent à leurs occupations et à qui il est possible de parler. Ceux-ci vont d'ailleurs se mettre à couvert en cas de bataille, et changer d'attitude envers vous selon vos actions. Ils pourront aussi cesser leur métier et se regrouper pour s'entraîner si vous arrivez à convaincre leur chef de cesser de travailler et se rebeller, l'immersion est poussée à ce point!

Outcast

Cutter Slade, doublé en français par la voix de Bruce Willis, reprend les traits physiques et mimiques de ce dernier, de part sa manière de subir l'histoire et de troller les PNJ ou balancer des punchlines avant de combattre. Il est d'ailleurs étrange que Outcast second contact ne conserve pas l'aspect physique de Bruce Willis, cela faisait à mon sens partie de l'humour du jeu.

L'autre aspect pour lequel je me souviens de ce jeu, c'est son excellente OST, jouée par l'Orchestre philharmonique de Moscou, qui rappelle beaucoup Star Wars / Stargate et donne un côté épique et noble au jeu. J'adore l'écouter même quand je ne joue pas au jeu!

À mon sens Outcast est un jeu quasiment parfait, du moins chaque détail a été peaufiné au maximum et j'ai du mal à comprendre pourquoi il est si peu connu et n'a pas eu de suite. L'explication tient peut-être dans sa diffusion, développé par un studio Belge et édité par Infogrammes (et oui...), peut-être n'a-t-il simplement pas percé à l'étranger. Le seul point négatif est peut-être la fin trop rushée et un peu frustrante, plus intéressante en terme de cinématographie que de gameplay.

Merci Outcast pour ces heures de jeu sans fin :)

Astérix: Le secret de la potion magique

Rédigé par uTux Aucun commentaire

Je n'attendais rien de ce film, à vrai dire le pitch me rendait sceptique car il m'était impossible d'imaginer que Panoramix puisse révéler le secret de la potion magique, cela irait à l'encontre du lore de la franchise. Et finalement ce fut une surprise positive, très positive même puisqu'il s'agit pour moi d'un des meilleurs films Astérix.

Asterix

Ce que l'on note en premier c'est bien entendu l'humour omniprésent et qui fonctionne plutôt bien, on passe une bonne partie du film à rire surtout lorsque tout part en WTF à la fin, sans vouloir spoiler il n'y a qu'Alexandre Astier qui pouvait imaginer un combat final de cette ampleur et le réussir.

J'ai ensuite beaucoup apprécié l'aspect graphique, techniquement l'animation est impeccable et certaines scènes éclairées par un soleil levant ou des nuages d'orage sont à mon sens magnifiques.

Enfin, sans vouloir spoiler, le thème du film est la transmission et la succession. Il n'est pas trop présent, presque secondaire, mais il parle aux trentenaires comme moi et est le bienvenue dans un film qui propose son propre scenario original. Peut-être faut-il libérer Astérix, cesser de vouloir adapter les bandes dessinées avec des acteurs français bankables et passer la main à une nouvelle génération de passionnés.

Si on enlève les quelques interventions agaçantes d'un Elie Semoun incapable de se renouveler, le film est presque un sans faute et j'espère qu'il va cartonner car des films comme ça j'en veux plus souvent !

Seal of approval

Linux sur desktop: Linus se trompe

Rédigé par uTux 13 commentaires

Article écrit en réaction aux propos de Linus Torvalds, qui affirme que Si Linux a de la peine à s'imposer sur le desktop c'est à cause de la fragmentation de l'écosystème. Forcément c'est un titre alléchant, le papa de Linux qui ressasse un troll vieux de plus de 10 ans, y'a matière à attirer les clics et les commentaires.

En tant qu'utilisateur de Linux depuis 12 ans, ancien prosélyte, ancien techos helpdesk, je pense fortement que ce n'est pas vrai et que le monsieur se trompe. Même s'il est un dictateur reconnu et probablement un bon développeur, je pense que le problème n'est pas technique.

Mauvais raisonnement

Excusez l'analogie un peu sexiste, mais on ne fait pas un enfant en 3 mois avec 3 femmes. Affirmer que mettre tous les gens sur une distribution unique et un environnement graphique unique permettrait d'atteindre une qualité supérieure reste à prouver tant il y a de facteurs en jeu.

De plus il ne faut pas oublier que la grande majorité des distributions Linux et des logiciels libres sont gratuits et faits par des gens qui s'éclatent, des contributeurs réguliers ou occasionnels, bref des gens à qui on ne peut pas donner d'ordres. Il n'y aurait aucune légitimité à rediriger ces gens là vers un projet unique, la plupart cesseraient juste de contribuer et nous devrions être content de les avoir actuellement même s'ils sont "répartis" sur différents projets.

D'autre part ce raisonnement part du principe que cet éparpillement provoque un déficit de moyens au niveau des distributions, alors que des organisations telles que Red Hat, Fedora, Suse, Debian, Ubuntu, ont déjà énormément de contributeurs et même des moyens financiers.

Et pour finir faisons une analogie avec les voitures: si demain on décide qu'il est inutile d'avoir plusieurs constructeurs automobile puisqu'au final les voitures se ressemblent toutes, est-ce que cela augmentera la qualité des véhicules ? Non, cela donnera juste un énorme monopole à quelqu'un.

Linux ou le fantasme d'un Windows gratuit

On aura beau avoir la distribution la plus peaufinée, la plus performante, la moins buguée, il y aura toujours des reproches sur l'impossibilité de trouver les mêmes logiciels que Windows, faire les mêmes manipulations, avoir la même compatibilité. En gros nous avons un espèce de fantasme d'un Linux qui serait un Windows gratuit amélioré, bien sûr cela n'est pas possible.

Par contre, plutôt que d'avoir Linux avec un environnement Windows, il est possible de faire l'inverse. Aujourd'hui on peut installer Debian 9 sur Windows 10, sans virtualisation, sans émulation, avec accès natif aux dépôts de la distribution. Et ça marche plutôt bien. Peut-être la convergence Windows/Linux est-elle déjà là et qu'au final l'intérêt de Linux sur desktop est de moins en moins pertinent.

La vente liée

Enfin on ne peut continuer la réflexion sans évoquer l'éternelle vente liée. Il est probable que l'écrasante majorité des utilisateurs ne sait pas installer un système d'exploitation, n'a pas envie d'apprendre (à juste titre), voire ne sait même pas ce qu'est un OS. Donc à partir du moment où chaque ordinateur vendu dans le monde vient avec Windows, la compétition n'est pas juste.

Conclusion

Alors qu'il a gagné sur mobile, Linux ne s'imposera jamais sur desktop, car c'est un marché bloqué, car il est trop tard pour changer les habitudes des gens, et parce qu'il est plus pragmatique de parier sur la convergence des environnement avec WSL qui permet d'avoir Linux sur Windows. Avec les efforts récents de Microsoft dans l'opensource je ne serais pas surpris de voir un rachat de Canonical prochain pour faire face à IBM.

Plutôt que de chercher à révolutionner 20 ans d'informatique grand public, s'isoler et se trouver des ennemis partout, tenter d'aller contre un courant beaucoup trop fort, le combat devrait être mené sur un autre front. On ne pourra pas déployer de Linux sur les PC grand public, en revanche on peut faire vivre son écosystème. On a des logiciels libres populaires qui marchent bien: Firefox, VLC, LibreOffice, c'est à mon sens là dessus qu'il faut investir nos efforts.

Fil RSS des articles