Mon flop des jeux de la décennie 2010-2019

Rédigé par uTux - - 4 commentaires

Après avoir publié mon top des jeux de la décénie 2010-2019, je m'attaque aux jeux que je considère comme décevants. La plupart ont reçu de bonnes notes et sont considérés comme bons, ce qui explique d'ailleurs pourquoi je les ai achetés, mais je n'ai simplement pas accroché. Par corollaire Il y a peu de "vrais" mauvais jeux dans la liste puisque je ne les ai pas achetés.

  1. Prey (2017) - Voir mon avis sur le jeu. Objectivement il est très bien mais désolé, ça n'a rien à voir avec Prey (2006). Je trouve le jeu lent et je n'arrive pas à accrocher à l'histoire.
  2. Mass Effect Andromeda (2017) - Voir mon avis sur le jeu. Globalement le jeu fait le boulot mais souffre de gros défauts et échoue à relancer la licence Mass Effect.
  3. Dragon Age Inquisition (2014) - Level desgin fastidieux (des détours de 18km pour aller d'un point A à un point B), beaucoup de temps passé à randonner, trop d'objets à collecter (jeu à patounes), système de heal chiant, quête principale super courte, choix insignifiants. Le jeu a achevé la licence Dragon Age.
  4. Deus Ex Mankind Divided (2016) - Un jeu que je trouve très frustrant, trop limité, trop dirigiste, trop de patounes. Il souffre de ne pas être un RPG et ne propose rien de neuf par rapport à Human Revolution (2011).
  5. Serious Sam 3 (2012) - Une phase tutoriel obligatoire insupportable, des cinématiques qui tentent d'apposer une histoire sérieuse (n'importe quoi), des combats mous et lents. Énorme gap avec Serious Sam 2 qui ne se prenait pas au sérieux et dont l'humour fonctionnait bien.
  6. Fable III (2010) - Trop simplifié, trop limité, vidé de toute sa substance. Après un second opus jamais sorti sur PC, il faut constater que Fable III a achevé la licence. Dommage.
  7. Tomb Raider (2013) - Je n'ai pas fini le tutoriel de ce jeu ennuyeux que je résumerai à un enchaînement de cinématiques où Lara souffre et des phases de QTE.
  8. Ion Fury (2019) - Vendu comme le successeur spirituel de Duke Nukem 3D et fonctionnant sur le même moteur de jeu, je le trouve beaucoup moins fun. Les niveaux urbains sont tristes et combattre des humains au lieu d'extraterrestres n'est pas fun.

Je n'irai pas voir l'épisode 9

Rédigé par uTux - - 5 commentaires

Je n'aime pas Star Wars Episode 7, un remake non assumé pondu par un spécialiste des blockbusters sans saveur, Jar Jar Abrahams. J'ai adoré l'Episode 8 qui posait enfin ses propres enjeux, développait ses personnages et prenait des risques. Mais le film a reçu un accueil mitigé, il faut croire que les risques ne paient pas, il vaut mieux rester dans les rails et donner aux fan des combats de sabre laser, des batailles spatiales, et ne surtout pas leur faire peur avec des nouveautés.

Lorsque j'ai appris que Abrahams s'occuperait de l'Episode 9, mon intérêt pour le film s'est effondré. Il faut probablement s'attendre à nouveau à un film sans risques, sans nouveauté, sans intérêt. Le titre récemment dévoilé semble même le confirmer: Star Wars: The Rise of Skywalker. Bon sang, encore les Skywalker ?! Cela fait 52 ans que les films Star Wars existent et il n'y a rien d'autre à raconter ? Et est-ce que OMG Rey serait finalement la fille de Luke (clin d’œil forcé) ?! Parce que oui rappelons que Luke est mort, Carrie Fisher aussi, il ne reste donc plus aucun Skywalker.

Donc non merci, l'Episode IX, ce sera sans moi. Je vais peut-être retourner jouer à KOTOR1 et 2 à la place...

Mon internet est pessimiste

Rédigé par uTux - - Aucun commentaire

Il s'agit d'un article un peu politisé, chose que j'essaie habituellement d'éviter car je préfère parler technique, mais j'ai besoin d’extérioriser certaines choses. Ce qui me déprime le plus en ce moment, c'est ça:

Et oui, avec 96,9%, la France est en tête du classement des votes favorables ! J'ai honte. Ce taux montre le poids incroyable des ayants-droits en politique, ou peut-être simplement est-ce révélateur d'un niveau de corruption très élevé dans nos représentants. Les partisans de la directive Droit d’auteur, un lobbying jusqu’à saturation: dans cet article intéressant, on y apprend que les principaux soutiens sont:

Pour faire passer la pillule d'une loi protectionniste envers une industrie richissime qui se porte très bien, il fallait bien sûr jouer la carte de l'Europe contre les méchants GAFAM qui ne paient pas les droits d'auteur les impôts. Mais ce que l'on ne dit pas c'est que Youtube, particulièrement visé par cette loi, est une plateforme qui permet à des dizaines de milliers de créateurs de contenus de s'exprimer et vivre de leur passion. Et c'est à eux que l'on s'attaque.

Depuis bientôt 3 ans je n'ai plus de télévision, parce que les programmes ne correspondent plus à mes attentes et que mon mode de consommation s'est tourné vers Youtube et ses nombreux créateurs de contenus. Je ne sais pas s'il faut être stupide ou courageux pour admettre que l'on aime un GAFAM, mais il y a de très nombreuses émissions et chaînes que j'adore et qui n'auraient pas pu exister sans Youtube: Science Etonnante, Hygiène Mentale, MrMeeea, LGR...

Et il se trouve que cette loi Européenne risque bien de tuer tout ça en augmentant encore plus la pression sur le filtrage des contenus. En effet, avec l'article 13 quel avenir pour les chaînes qui traitent des sujets suivants:

  • Revues/critiques/analyses de films ?
  • Pop culture, vieilles publicités, séries, films, jeux-vidéo ?
  • Émissions qui parlent de musique ?
  • Parodies, détournements, YTP ?
  • Emprunt d'extraits musicaux pour des sketches ou illustrations ?

Je ne sais plus quoi faire. Le lobby de l'industrie du divertissement est trop puissant. La majorité des gens s'en moquent, nos représentants sont soumis aux lobbys, les manifestations ne servent à rien si elles ne sont pas violentes, et les media de grande audience sont du mauvais côté. Nous allons continuer de payer toujours plus cher notre redevance sur la copie privée et la censure va continuer à s'imposer au nom du droit d'auteur.

Peut-être faudrait-il un geste fort, que Google ferme son moteur de recherche d'actualités, bannisse les chaînes Youtube appartenant aux ayant-droits (qui diffusent les clips musicaux officiels), voire même quitte administrativement l'Europe (bonne chance ensuite pour imposer des choses à un service 100% américain).

Un peu à la manière du végétarisme, on peut aussi voter avec notre porte-feuille. Ne plus acheter de musique, de films ou de media traditionnels, ne plus acheter de supports soumis à la copie privée. Mais je doute que ce soit suffisant face à leur puissance financière.

Si on ajoute à cela la fin de l'anonymat qui nous pend au nez ainsi que celle du chiffrement, je ne peux pas m'empêcher d'être très pessimiste sur l'avenir de l'internet libre en France.

Peut-être qu'un jour il faudra obligatoirement un VPN pour contourner les lois et être tranquille pour des activités autrefois légitimes, légales et libres. En tous cas il est sûr que nous n'avons plus aucun contrôle démocratique sur ce secteur.

Nantes, c'est compliqué

Rédigé par uTux - - 5 commentaires

Un billet à la Cyrille Borne pour partager un état de fatigue passager. Je vis depuis un peu plus de 3 ans dans la 6e ville la plus peuplée de France, Nantes, un choix tout d'abord imposé pour le travail car l'agglomération est très dynamique. Je ne m'estime pas malheureux, je suis dans un quartier tranquille et bien situé pour celui qui n'a pas peur de prendre son vélo, les services sont à proximité ou presque, et il y a souvent des festivals ou animations. Et puis on est pas non plus à Paris. Mais tout cela a un prix.

Un prix financier d'abord, les loyers sont élevés, la taxe d'habitation aussi, c'est d'ailleurs drôle quand un collègue qui vit dans une maison à la campagne paie moins cher qu'un T2 de 36m² à Nantes. Quand près de 50% de ton salaire mensuel part dans le loyer + impôts (revenu et habitation), ça énerve beaucoup. L'achat immobilier est très compliqué, quasiment impossible seul à moins d'être dans une catégorie sociale très élevée. Quand des pancartes affichent "à partir de 175 000€ le T2" devant un immeuble neuf, on hallucine quand même et on imagine le prix d'un T3 ou d'une maison. Et pour terminer avec le financier, il y a aussi le stationnement payant partout. Je suis loin d'être en centre ville et pourtant ma rue est payante, pas génial quand on veut inviter du monde.

L'autre inconvénient c'est le trafic, des bouchons à 19h sur le périphérique en période de vacances, Waze en PLS qui ne trouve pas vraiment de solution de contournement car c'est pareil partout, ce n'est pas normal. La faute aux automobilistes qui roulent beaucoup trop près, ce qui complique les insertion car on doit attendre que quelqu'un s'arrête, ce qui bloque donc la file derrière. Et quand on combine ça aux changements de file, on provoque aussi le blocage de la file de gauche. Bref, de 45min à 1h pour faire 10km en voiture alors qu'avec un vélo c'est 25min maximum. Et puis un effet de surpopulation le samedi après-midi en centre ville car non seulement il y a des marées humaines dans les rues, mais on se retrouve en plus à faire la queue pour entrer dans un simple café. On se demande si on se promène ou si on est à Disneyland.

J'aurais pu parler aussi des incivilités ou de la délinquance, mais je n'en suis moi même pas victime et je ne veux pas politiser cet article. Il faut tout de même s'habituer aux portes d'entrées fracassées dans les immeubles, les vols dans le local à vélo, ainsi que dans les box privatifs fermés (en parking sous terrain).

On s'habitue à tout cela, le bruit, les bouchons, la pollution, mais on les subit et la fatigue s'accumule jusqu'au jour où on réalise le coût nerveux des 2x45min de bouchons par jour pour aller bosser. Quand je suis parti 3 semaines à vélo j'ai profité du calme offert par les itinéraires cyclables sauvages, les camping à l'extérieur des villes, les canaux. Malgré l'activité sportive continue je me suis reposé.

Tout ceci n'est qu'un ressenti, je n'ai pas trouvé de statistiques pour savoir si la situation est vraiment pire qu'avant ou si c'est un effet crise de le trentaine qui a modifié ma sensibilité à ce genre de choses. Je ne pensais pas écrire un article aussi long et je ne sais pas s'il restera en ligne.

On va tous mourir

Rédigé par uTux - - Aucun commentaire

Oh mon dieu, IMB achète Red Hat, ça sort vraiment de nulle part mais j'imagine que tout le monde est maintenant au courant.

Même si j'essaie de rationaliser la chose en me disant que cela ne devrait pas changer grand chose, du moins pas avant quelques années, j'ai tout de même envie de me mettre en PLS et de pleurer sous mon bureau. Red Hat c'est un symbole, c'est une boite qui a un rayonnement énorme sur Linux, tant en terme de contributions que de choix politiques. C'est aussi une des distributions les plus présentes en entreprise. Ça et tout l'écosystème qui va avec: KVM, libvirt, ovirt, Ansible, GlusterFS, Ceph, Openshift, Fedora, CentOS... et au final cette entreprise se fait racheter comme un vulgaire opérateur de téléphonie.

J'ai toujours eu du mal à comprendre pourquoi une entreprise qui fonctionne bien accepte de se faire racheter par un plus gros, ça me dépasse complètement et c'est quelque chose de très négatif à mes yeux, comme s'il n'y avait que l'argent qui comptait (on parle quand même de 34 milliard de dollars).

Je me dis maintenant que j'ai bien fait de m'orienter sur Debian, tant pour mes serveurs que mes stations de travail. Et j'espère qu'IBM ne se comportera pas comme Oracle en sabrant tout ce qui fait que Red Hat est une entreprise cool.

Fil RSS des articles de cette catégorie