Le Blog Utux

HTTP 200 GET /

Toy Story 4 (no spoil)

Rédigé par uTux Aucun commentaire

Une des raisons pour laquelle j'adore les Toy Story est qu'ils ont un double niveau de lecture. Le premier c'est bien entendu l'univers des jouets qui vivent leur vie quand personne ne les regarde, l'humour, l'aventure, la classe internationale de Buzz l'éclair. Le second niveau de lecture comporte toujours une réflexion et une morale apprise par les protagonistes au cours du film.

Avertissement : Si vous n'avez pas vu les films Toy Story arrêtez-vous là, car je spoile allègrement les thèmes des 3 premiers. Je vais éviter de spoiler le 4, mais en donnant mon avis je livre forcément des éléments, vous êtes donc prévenus !

  • Toy Story 1 parle d'amitié. En voulant chasser son rival, Woody se retrouve dans une situation qui l'oblige à travailler avec lui et tous deux vont devenir amis face à l'adversité.
  • Toy Story 2 parle de la famille. Woody découvre qu'il est le produit dérivé d'une vieille série télévisée et trouve Jessie, Pile Poil et le Prospecteur qui font eux aussi partie du show. Il doit choisir de rester avec sa nouvelle "famille" ou revenir chez Andy avec les autres jouets.
  • Toy Story 3 parle de la transmission. Andy part à l'université et ne joue plus avec ses jouets, qui ont peur de partir à la poubelle. Finalement ceux-ci seront donnés à Bonnie, une petite fille qui prendra la relève pour s'amuser avec les jouets. Cela constitue une séparation autant pour Andy que pour les jouets.

Je suis content que la saga des Toy Story continue à vivre, et j'étais très impatient de voir le 4. Quels vont être les jouets présents ? Quelle aventure vont-ils vivre ? Et surtout quel thème va être abordé ?

Toy Story 4 Affiche

Verdict ? Il n'y a aucune raison de ne pas aller voir ce film, il s'agit comme d'habitude d'un excellent Toy Story. Si le thème de départ peut sembler un peu redondant (l'obsolescence des jouets) il évolue rapidement en quelque chose d'intéressant et d'inédit. Si comme toujours le film consiste à perdre des jouets dans la nature pour les voir ensuite regagner leur maison, il évoque le début et la fin des jouets. Sans vouloir trop spoiler l'histoire, certains jouets sans propriétaires cherchent à se faire adopter par un enfant, tandis que d'autres réalisent que leur mission est terminée et cherchent un autre but. J'ai adoré le personnage de la bergère (Bo) qui nous livre un numéro à la Mad Max ainsi qu'une perspective nouvelle à propos des jouets.

Le film n'est pas exempt de défauts. Le plus gros est probablement le doublage, avec le ton monocorde de Angèle, et Jamel qui fait toujours le même numéro de pitre, épuisé depuis bientôt 20 ans tout ça pour doubler un personnage totalement inutile. En revanche le doublage de Duke Caboom est tout simplement hilarant. L'autre défaut est que les personnages secondaires historiques sont mis en arrière plan, même Buzz l'éclair, à la limite de l'inutile. Et enfin je trouve le démarrage du film laborieux, avec Fourchette qui est un personnage exaspérant !

Dans l'ensemble le film est excellent et tient la route. C'est à mon sens un excellent successeur et je ne peux que vous encourager à aller le voir.

Seal of approval

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot pgdfm ?

Fil RSS des commentaires de cet article