Le Blog Utux

HTTP 200 GET /

Projet d'achat #1: casse-tête des TAEG

Rédigé par uTux 8 commentaires

À 30 ans je me dis qu'il serait temps de devenir propriétaire d'un logement. La location c'est bien, pas de prise de tête, l'agence gère tout, pas de charges de copropriété à payer, mais au final on ne possède rien. Si un jour l'aventure s'arrête, on se retrouve simplement à la rue, on accumule pas de capital.

Donc la machine est en route, je me renseigne sur le coût d'achat des logements et sur les crédits immobiliers. Je suis éligible au PTZ (prêt à taux zéro), mais il ne s'applique que sur les logements neufs (plus rares et plus chers) ou sur les logements anciens avec de gros travaux (pas motivé), c'est vraiment dommage car cela exclue une grosse partie du marché (l'ancien sans travaux), et je rappelle que j'habite à Nantes où les tarifs sont plutôt élevés.

Le prêt immobilier va être une grosse étape. Déjà c'est pas donné à tout le monde car même si on a largement de quoi payer les mensualités, les banques exigent que l'on puisse prendre en charge nous-mêmes les frais d'achat/notaire et il faut compter à la louche ~10 000€. C'est pas facile d'épargner une telle somme même quand on gagne bien sa vie, car en tant que célibataire après avoir payé le loyer (~500€) + les impôts (~200€) + crédit auto (~200€) ainsi que toutes les charges nécessaires pour vivre (électricité, courses, assurances...) ben au final on ne peut économiser que 100 à 200€ à la fin du mois et c'est sans compter les imprévus de la vie qui ont tendance à souvent inverser la balance.

L'autre difficulté c'est la lisibilité des offres. Les banques ne lâchent aucune information, il faut obligatoirement faire une demande de prêt complète pour obtenir une offre et c'est pénible. C'est long, on donne plein d'informations personnelles, on doit attendre de se faire rappeler par téléphone alors que ce serait tellement plus simple si le TAEG était indiqué clairement dans un tableau ou un outil de calcul en ligne. Mais j'imagine que dans une situation compétitive avec des taux très bas il est important de ne pas lâcher le client, il faut repérer si on a affaire à un pigeon à qui on va pouvoir faire avaler un taux élevé, ou client sensible à qui on va faire un effort pour ne pas qu'il aille voir ailleurs.

Mais là où je me perd c'est que j'obtiens des informations contradictoires. Le TAEG en théorie c'est le pourcentage représentant le coût total du crédit. Si j'emprunte 100€ à 2%, alors le crédit coûte 2€ et je rembourse 102€. Boursorama donne l'exemple d'un emprunt de 200 000€ au TAEG de 1,65% ce qui revient selon eux à rembourser 222 838,20 €... sauf qu'avec une règle de trois moi je calcule que ça fait un TAEG 10,24%.... et il y a pire, sur un même montant entre deux banques, même durée, même mensualité donc même coût, les TAEG indiqués ne sont pas les mêmes, un truc de fou, ça n'a pas de sens!

Y'a pas à dire, le monde de la finance couplé au marketing c'est merveilleux, on obtient des offres incompréhensibles, illisibles et incohérentes les unes avec les autres. Du coup pas le choix, je dois mettre la main dans l'engrenage et faire des demandes complètes pour avoir des offres et pouvoir comparer. Une perte de temps phénoménale pour le client qui doit poser des journées de congés afin d'aller aux rendez-vous mais aussi pour les conseillers sollicités pour des informations aussi basiques.

Espérons qu'il y aura prochainement un épisode 2 pour cette aventure!

8 commentaires

#1  - Vincent a dit :

Et ma grand mère invente : les courtiers ;)
Il y'en a des payants (genre meilleuxtaux), mais certains s'arrangent directement avec la banque, et donc tu ne sais pas ce qu'ils touchent (je viens de lire que cela à peut-être changé en 2013)..

Tu ne donnes tes papiers qu'une fois, et tu attends... Et ils auront mieux que toi !

Répondre
#2  - sebvallee a dit :

Je viens de passer par la (achat d'une maison), pas trop loin de chez toi (Le Mans), et j'ai moi aussi eu peur de la complexité des offres, de la perte de temps phénoménal du bordel, et tout ce qui s'en suis. J'ai donc été voir un courtier. Il se déplace chez toi au besoin, est souvent ouvert après les heures de taf. Dans mon cas, J'ai du le payer moi même, avec une partie de l'argent du prêt (prévue dès le départ), je sais donc combien je l'ai payé. Si je devais recommencer, ça passerait obligatoirement par un courtier !

Si ca peut t'aider, voila mes deux centimes !

Répondre
#3  - uTux a dit :

Pareil je mets de côté l'idée!

Répondre
#4  - uTux a dit :

A voir, je commence par voir si je peux me débrouiller moi même.
Et puis à la vue du budget je ne suis pas sûr que ça fasse une grosse différence.

Répondre
#5  - laurent a dit :

Bonjour,

le calcul du TAEG ne se résume pas à une simple règle de 3 ;-)

Pour le calcul, voir les articles R.314-1 et s. du code de la consommation (prendre de l'aspirine avant lecture!).
Ce qu'il manque dans votre calcul (100€ à 2%), c'est la durée du prêt et le nb d'échéances sur la période du prêt.

Si les mêmes données ne donnent pas le même TAEG, c'est qu'il y a un loup (cf. les assurances obligatoires, frais de dossiers, etc) car la formule de calcul est la même. C'est le jeu des 7 erreurs!

Répondre
#6  - uTux a dit :

Je suis parti du principe que la différence venait d'informations non mentionnées, notamment l'apport initial.

Répondre
#7  - Grazoth a dit :

Comme le dit Laurent, tu as besoin de la durée du crédit ou le montant des mensualités pour connaître sont "coût total", le calcul des intérêts ce faisant pour chaque année en fonction du capital qu'il reste à rembourser. Par exemple, tu emprunte 1000€ à 2% avec des mensualités de 10, la première année il te reste à rembourser 1000€, donc tu devra payé 1000*0.02=20€ d'intérêt, soit 20/12=1,67€ par mois tu remboursera donc la première année 10-1,67=8,33€ sur le capital emprunté par mois. Au début de la deuxième année il te restera donc à rembourser 1000-12*8,33=900,40€ et on recommence le cirque des intérêts jusqu'à ce que toule capital soit remboursé. Pour te donner un ordre d'idée, à l'époque où je cherchais un emprunt, les simulations me donnait un coût du crédit de 120k€(intérêt + assurances) pour un capital emprunté de 190k€ sur 25 ans avec un teg à 4,32%, le coût passait à 60k€ pour une durée de 15 ans.

J'espère que j'ai été assez clair, si ce n'est pas le cas retiens juste que dans tout les cas tu vas te faire b***** par l'organisme de prêt.

Répondre
#8  - uTux a dit :

Ah d'accord je comprends mieux, merci.

Répondre

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot nutygi ?

Fil RSS des commentaires de cet article