Le Blog Utux

HTTP 200 GET /

Un hébergeur veut porter plainte contre moi pour un litige de €70

Rédigé par uTux 7 commentaires

Note: Étant donné que je suis couvert par l'anonymat sur ce blog, je ne citerai pas le nom de l'hébergeur en question, par souci d'équité, et aussi pour éviter de m'attirer des ennuis. Je lâcherai le nom en cas d'escalade de la part de cette société.

Vers 2015 - 2016, inquiet de la loi Renseignement et du tour de vis sécuritaire en France, j'ai décidé de faire héberger mes services à l'étranger, afin d'éviter entre autres les boites noires que le gouvernement voulait faire installer sur les réseaux. Je me suis donc tourné vers un hébergeur aux Pays Bas, dont les prix étaient relativement intéressants, et j'ai pris un VPS (serveur virtuel privé, une VM quoi). J'ai souscrit à un paiement à l'année, avec renouvellement automatique, c'était plus simple pour moi.

Courant 2021, je décide de résilier ma souscription chez eux. La raison est que je migre chez Hetzner qui est moins cher, mais aussi que l'hébergeur néerlandais en question n'a pas de provider Terraform, alors que je gère toute mon infra avec ça. En Juin 2021, je me rends donc dans mon espace client et clique sur le bouton pour annuler le renouvellement qui doit avoir lieu en Août. Je ne reçois aucune confirmation de l'annulation, et en Août je suis informé que l'abonnement vient d'être reconduit de 1 an et que je dois payer €70. J'écris donc au service client en leur expliquant qu'il doit y avoir une erreur, puisque j'ai demandé à ne PAS être renouvelé. Ces derniers m'expliquent alors qu'ils ont bien reçu la demande d'annulation, mais que j'aurais du la formuler 2 mois avant:

Cancellation notice

Et oui, les CGU stipulent que pour les contrats de plus de 3 mois, il y a un préavis de 2 mois pour pouvoir annuler. Dans mon cas, j'ai demandé 1,5 mois avant, ce qui est trop peu, le préavis a donc couvert le renouvellement automatique, ce que je trouve clairement abusif. C'est d'autant plus incroyable quand on sait que la plupart des Cloud Provider sont capables de facturer à la seconde, avec une souplesse importante. Là on est clairement chez un hébergeur qui raisonne à l'ancienne.

J'ai donc refusé de payer et ignoré les relances, pensant qu'ils n'iraient pas plus loin pour une facture de €70 pour un client étranger. Ils ont pourtant mandaté une société de recouvrement, elle aussi aux Pays-Bas, pour me demander de régler ma facture, qui tout à coup est devenue €140 (je ne sais pas pourquoi). J'ai reçu plusieurs relances par mail, avec à chaque fois un montant plus élevé, au motif des frais engendrés pour la procédure. Bien entendu, ces relances indiquent que si je ne paie pas, ils iront en justice pour me faire cracher. Je me suis renseigné sur le pouvoir des sociétés de recouvrement, et il y a deux points importants:

  • La société a interdiction de facturer les frais de recouvrement au débiteur, ils sont donc en droit de réclamer €70 pas plus, même si les relances mentionnent des montants à trois chiffres.
  • La société n'a pas le pouvoir d'un huissier, elle ne peut pas vous mettre en demeure par un simple courrier, elle doit pour cela saisir la justice. Tout ce qu'ils peuvent faire, c'est vous casser les pieds (et encore).

Dans mon cas, la société de recouvrement est aux Pays bas, et ils n'ont que mon numéro de tél, leur pouvoir de nuisance est donc fortement limité. J'ai bon espoir que quelqu'un chez eux finisse par se rendre compte que pour €70, il vaut mieux laisser tomber, d'autant que je ne compte pas céder car je refuse de payer un hébergeur qui a décidé unilatéralement de me retenir 1 an de plus.

Classé dans : Grrr Mots clés : aucun

Une histoire de batterie et de Start and Stop

Rédigé par uTux 5 commentaires

En 2017 j'ai acheté pour la première fois une voiture neuve, une Clio IV, c'était un petit plaisir de trentenaire. Aujourd'hui encore je la perçois comme "neuve" alors qu'elle a passé les 4 ans et son premier contrôle technique.

Au mois de Novembre, le démarrage a commencé à être difficile. Le démarreur peinait à lancer le moteur et était à deux doigts de s'arrêter, mais ça passait quand même. J'ai fait un tour de périphérique Nantais avec espoir de recharger la batterie. Sur le coup ça a semblé fonctionner, car le démarrage suivant s'est bien passé, mais le problème est réapparu dès le lendemain. Et bien entendu il n'a pas fallu longtemps avant que le démarrage ne soit plus possible du tout.

On a là le symptôme d'une batterie HS, après 4 ans, une durée de vie que je trouve plutôt faible mais qui est finalement conforme à la moyenne qui est de 4 à 5 ans minimum. Étant donné que j'ai un petit moteur essence de 0.9L, je pensais m'en tirer avec une batterie à 60€ chez Carrefour, mais c'était sans compter le Start and Stop. Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est une feature du véhicule qui permet de couper son moteur à l'arrêt, et le redémarrer automatiquement lorsque l'on effleure une pédale.

Si vous vous demandez comment une batterie peut supporter 5-6 démarrages dans un trajet de 30 minutes sans mourir au bout de 1 mois, et bien vous avez raison de vous poser la question. Les véhicules disposant du Start and Stop nécessitent une batterie spécifique, à technologie EFB (Enhanced Flooded Battery) ou AGM (Absorbent glass mat). Bien entendu ces modèles sont plus chers.

Jetons un coup d’œil à la batterie d'origine :

La batterie installée par Renault dans le véhicule neuf.

L'information intéressante est : 12V - L2 EFB 60Ah 510A (EN). Elle diffère selon le modèle en place, mais voici les informations que l'on peut en tirer :

  • 12V : la tension en Volt (waouh).
  • L2 : Format du "bac" ou "socket" comme j'aime bien dire. C'est l'emplacement physique où on installe la batterie. Voir la liste. En fait la Clio IV a un bac L3, mais la batterie est bien L2 (elle n'occupe donc pas toute la place).
  • EFB : Technologie. Enhanced Flooded Battery. Trahit la présence du Start and Stop.
  • 60Ah : Capacité en Ampère-heure. Plus la valeur est élevée, plus la batterie peut fournir de l'énergie longtemps. Pensez à une bouteille avec sa capacité exprimée en litres.
  • 510A : Pic de courant pouvant être supporté lors du démarrage du moteur (oui, ça fait plus de 6000 watt, c'est énorme).

En théorie, il faut donc remplacer la batterie par un modèle équivalent ou plus puissant, du moment qu'elle rentre physiquement dans le bac et que la polarité est respectée (le (+) et le (-)). En pratique, les constructeurs / revendeurs de batterie fournissent des listes de compatibilité, à partir du modèle de votre voiture, voire même à partir de la plaque d'immatriculation. Et c'est là que les informations peuvent prêter à confusion.

De nombreux catalogues constructeur / revendeurs recommandent une batterie de 70 Ah, au format L3 (donc plus grande), et à technologie AGM, ce qui est supérieur au modèle d'origine. Cela prête à confusion, car l'inévitable question est donc : pourquoi ma voiture neuve est-elle équipée d'une batterie dont les spécifications sont inférieures à celle des constructeurs de batteries ?

Exemple chez Varta. La batterie recommandée est supérieure à celle d'origine. Les deux autres ne sont pas compatibles Start and Stop.

Je n'ai pas trouvé de réponse absolue ou officielle à cette question. Quelques possibilités :

  • Les constructeurs de batterie se basent peut-être sur le format du bac. Ma batterie est une L2, mais le bac est de taille L3, donc les catalogues vont recommander des batteries L3, plus grandes avec une capacité supérieure.
  • Lorsque plusieurs modèles sont possibles, les constructeurs vont recommander le modèle supérieur par défaut. Une batterie de capacité et technologie supérieure fera forcément l'affaire, même si plus chère.

Personnellement, j'étais un peu dérangé à l'idée de mettre une batterie surdimensionnée au simple motif que si elle est plus grosse et plus chère, elle sera forcément meilleure. Pour moi c'est un peu comme mettre une RTX 3080 dans un PC de bureautique, certes elle fera le boulot, mais une 1050 aurait largement fait l'affaire pour moins cher. J'ai donc fait le choix de rester sur un modèle similaire à la batterie d'origine :

Bosch S4E05
Bosch S4E05

Cette batterie coûte un peu moins de 100 euros sur Amazon, un tarif intéressant avec l'avantage d'être livré à domicile, un point important pour un objet qui pèse 15kg et quand on a justement pas de voiture opérationnelle pour aller le chercher. Les chaînes de garage (Feu V**t, Nor**to...) sont trop chères, la seule offre intéressante hors Amazon était une boutique spécialisée mais il me fallait aller à l'autre bout de la ville (20 km quand même).

J'ai déjà changé des batteries dans ma vie, mais cette fois je n'étais pas serein car certaines personnes mentionnent la nécessité de passer au garage pour un "coup de valise", étape nécessaire pour que le véhicule accepte la nouvelle batterie. Heureusement ce n'est pas nécessaire sur la Clio IV, il faut juste le code de l'autoradio, car celui-ci se verrouille en cas de perte d'alimentation.

Le remplacement de la batterie est assez simple, il existe pour cela des dizaines de tutoriels vidéo sur internet. Il faut effectuer les opérations dans le bon sens, et faire attention au petit tuyau d'évacuation des vapeurs acides qu'on a tendance à oublier et qui n'est relié à rien, il ne faut donc pas qu'il tombe. Je n'ai pas mis de graisse de cuivre sur bornes non plus.

Nouvelle batterie en place
L'avantage d'avoir un moteur tout petit, c'est qu'il y reste beaucoup de place.

Le problème est résolu et la voiture démarre sans problèmes.

Attention, le paragraphe suivant n'est sourcé par rien et est purement spéculatif: Je me pose des questions sur l'intérêt du Start and Stop. S'il permet des économies de carburant en ville où il y a de nombreux feux rouges et embouteillages, je me demande si ça en vaut bien la peine face à la durée de vie de la batterie. Son remplacement c'est 15kg de plomb qui sortent d'usine, et 15kg de plomb qui partent à la déchetterie, un désastre. J'ai maintenant tendance à désactiver le Start and Stop quand j'y pense.

J'espère que vous aurez apprécié cet article beaucoup trop long totalement hors sujet avec le blog.

Rendez-nous les pouces rouges !

Rédigé par uTux 2 commentaires

Vous n'êtes sans doutes pas passé à côté de cette information : YouTube supprime le compteur des dislikes pour lutter contre le harcèlement. Le but est d'encourager les jeunes créateurs de contenus, en leur épargnant de se faire harcler par marées de pouces rouges. LOL.

C'est une mauvaise décision, et je vais essayer d'exprimer mon point de vue sans parler de Cancel culture car d'une part ce n'est pas mon intention, et d'autre part je pense que le but n'est pas réellement de protéger les créateurs, mais les intérêts des partenaires.

Tout d'abord, YouTube semble amalgamer les pouces rouges avec le harcèlement. S'il est vrai qu'une vague massive de dislikes peuvent avoir pour objectif de porter atteinte à une personne ou à une marque (voir Review bomb), c'est un phénomène très marginal, et plutôt dirigé envers les entreprises. Sony en a fait les frais avec son trailer Ghostbusters 2016 ou avec la première version du design de Sonic the Hedgehog sorti en 2020.

Ensuite, si le but est vraiment de protéger les créateurs du harcèlement, alors je pense que c'est une mauvaise décision, car sans le compteur de dislikes, les spectateurs iront poster des commentaires à la place pour exprimer leur opinion. A mon sens, un commentaire agressif est infiniment plus blessant qu'un pouce rouge. Et le pire dans tout cela, c'est que les créateurs voient toujours les dislikes dans leurs statistiques, ils ne sont justes plus affichés publiquement, donc le prétexte tombe complètement à plat.

Je ne considère pas les dislikes comme un outil de harcèlement, le but est simplement de donner un avis sur la qualité d'une vidéo, c'est une sorte de vote, et c'est très utile. Par exemple lorsque je recherche des tutoriels pour du bricolage, la note de la vidéo me permet de voir si l'auteur dispense de bonnes pratiques, ou si au contraire il n'y connaît pas grand chose. C'est donc pour moi une fonctionnalité importante de la plateforme qui disparaît.

DIY bad practises

Au final cette décision est une fausse solution à un problème qui n'en est pas un. La plateforme est gangrenée par des problèmes bien plus graves, en premier plan la rémunération des vidéastes. Si vous voyez de la publicité pour NordVPN ou RAID Shadow Legends dans toutes les vidéo, c'est parce qu'il est devenu quasi impossible d'être rémunéré par YouTube. Fred de l'émission Joueur du Grenier explique par exemple que le simple fait d'avoir utilisé "le rire" de Michael Jackson (Thriller) a suffit pour Claim une de leurs vidéos. Le Claim, c'est quand un ayant droit s’accapare la totalité de la rémunération de votre vidéo, sous prétexte que vous utilisez un élément soumis aux droits d'auteurs. Même si vous utilisez un extrait qui dure 2 secondes, même si la loi française l'autorise (exceptions au droit d'auteur), c'est une entreprise qui touchera la totalité des revenus de la vidéo pour laquelle vous avez travaillé.

Pour conclure, cette décision unilatérale de retirer l'affichage des Dislikes est représentative de la politique désastreuse de la plateforme. Si vous voulez protester :

  • Faites-le savoir sur l'annonce officielle (aucun scrupule à review bomb quand c'est une société qui de toutes manières n'a rien à craindre)
  • Installez uBlock Origin, coupez les vannes de la publicité qui ne sert qu'à rémunérer les ayants droits. Les vidéastes ne touchent déjà plus rien de toutes manières.
  • Demandez à vos vidéastes préférés d'aller sur d'autres plateformes, au moins en secondaire. Ils se plaignent sans arrêt de Youtube mais refusent d'aller voir ailleurs, par peur de perdre des vues ou de froisser leurs sponsors. Motivez-les.

Et c'est malheureusement tout ce que nous pouvons faire pour le moment. La plateforme jouit d'un monopole complet et n'a aucune concurrence. La télévision 3.0 est déjà là, et ce n'est pas une bonne chose.

EDIT: grâce à l'extension "Return YouTube Dislike" on peut voir le vrai score de l'annonce officielle au 05/12/2021, et ça montre à quel point les utilisateurs sont mécontents :

Dislikes annonce
Fil RSS des articles