Le Blog Utux

HTTP 200 GET /

Projet d'achat #2: l'œuf ou la poule

Rédigé par uTux 3 commentaires

J'ai évoqué le sujet il y a presque un an, j'en profite au passage pour remercier encore ceux qui m'ont expliqué comment fonctionne un TAEG :) Le projet a été mis en pause suite à de multiples changement de situation (pour le mieux). Mais aujourd'hui il reprend.

La question qui se pose maintenant est... comment estimer le montant du projet d'achat ? Pour savoir combien on emprunte, il faut connaître le coût du logement. Mais pour connaître le coût du logement, il faut savoir combien on emprunte... ce qui est un problème bien récursif.

Alors il y a deux possibilités pour débloquer la situation:

  • Utiliser les outils de simulation des banques pour estimer la capacité d'emprunt. Pas facile car l'estimation est réalisée à la truelle ou demande trop d'informations personnelles. De plus les résultats sont beaucoup trop prudents, à mon sens la mensualité estimée est bien inférieure à ce que je peux rembourser.
  • Regarder les annonces immobilières dans les zones où on veut acheter, afin d'avoir une idée du prix. Là encore c'est la jungle car il faut déchiffrer le blabla marketing. La localisation exacte n'est que rarement indiquée, parfois le bien n'est pas encore construit voire même il ne se situe pas du tout dans la zone demandée...

A cela s'ajoutent deux obstacles majeurs :

  • Les banques ne communiquent pas leur TAEG, tout est établi sur mesure ! Pas possible de faire des comparatifs rapides.
  • On vous demande de payer de votre poche les frais de notaires, ils ne peuvent pas faire partie de l'emprunt. Ou alors si, mais le TAEG augmente. C'est n'importe quoi.

La bonne nouvelle, c'est que les taux sont plutôt bas. On m'a dit que dans les années 80 les TAEG étaient aux alentours de 15%, aujourd'hui on est à 1-2% pour 25 ans. C'est tellement faible que pour le moment je ne ressens pas le besoin de passer par un courtier. A bientôt pour l'épisode 3.

Désactivation temporaire d'IPv6

Rédigé par uTux Aucun commentaire

J'ai remarqué que le blog ne fonctionnait plus en IPv6 depuis quelques jours. En attendant de trouver la cause (migration sur Traefik ?) j'ai retiré l'entrée AAAA du DNS. Vous passez donc exclusivement en IPv4.

Classé dans : Non classé Mots clés : aucun

Migration sur Traefik

Rédigé par uTux Aucun commentaire

Mon blog fonctionne sous Pluxml dans un container Docker. Jusqu'à présent l'accès http/https se faisait par une instance Nginx frontale faisant office de reverse-proxy et SSL offloading. Je viens de le remplacer par Traefik.

Qu'est-ce que Traefik ? Il se qualifie de Edge Router, un terme qui vous sera peut-être familier si vous travaillez avec Kubernetes ou Openshift. En fait c'est un reverse-proxy adaptatif :

  • Gère les certificats Let's Encrypt comme un grand.
  • Route le trafic http/https vers vos backends applicatifs dans Docker.
  • S'auto-configure, l'ajout d'un container Docker correctement labelisé va déclencher la création d'un certificat Let's Encrypt et d'une route.
  • Scalable
traefik diagram

Je reviendrais un peu plus tard sur la mise en place de Traefik !

J'ai ma certification Azure AZ-103 !

Rédigé par uTux Aucun commentaire

Après 1 an à travailler sur Azure (sur des périmètres Linux ou serverless), j'ai enfin eu l'occasion de passer ma certification ! Il en existe plusieurs et cela bouge régulièrement. J'ai retenu la AZ-103 (Microsoft Azure Administrator) car accessible pour une première approche et très en rapport avec ce que je fais en ce moment.

Azure Associate badge

L'examen se planifie en ligne et ne se déroule pas chez Microsoft mais dans des centres qui ont reçu l'agrément. Après avoir présenté deux pièces d'identité, vidé nos poches et mis nos affaires dans un casier sécurisé, nous nous rendons dans une pièce filmée où un client léger connecté en TSE nous permet de dérouler les questions de la certification. Dans mon cas j'ai eu :

  • 62 questions (tout type compris).
  • En majorité du QCM type "code de la route".
  • 2 labs (accès au portail Azure avec une liste de tâches à effectuer).
  • Plusieurs case study (une page qui décrit un contexte, puis du QCM).
  • Temps limité de 3 h (j'ai terminé avec une marge de... 4 min !)

Le résultat est donné dès la sortie, positif pour moi car j'ai eu plus de 800 points alors que le minimum est 700.

Mes conseils pour bien se préparer à la certification AZ-103 sont les suivants:

  1. Faire les examens à blanc AZ-103 chez Whizlabs. Oui c'est payant (€15,95 au moment où j'écris) mais les questions proposées sont très proches (voire identiques) à celles du vrai examen, je pense que je n'aurais pas réussi sans Whizlabs. Prenez une semaine pour faire et refaire les questions.
  2. 12 labs AZ-103 par Microsoft (sources). Vous ne pourrez pas faire les points qui évoquent la synchronisation A.D ou demandent une subscription P2, mais c'est quand même une bonne base.
  3. Bien potasser l'Azure Active Directory, la synchronisation avec les A.D On Premise, la protection des identités (MFA), la migration des Data vers du Blob Storage car beaucoup de questions s'y rapportent.
  4. Avoir déjà provisionné des machines virtuelles, disques managés, availability sets, scalesets, VNET, peerings. Vous aurez des questions sur les SLA des VMs, et sur les niveaux de tiering des comptes de stockage.
  5. Avoir de bonnes bases en réseau (masques, VPN, DNS, firewall), des bases en Powershell (bien que pas indispensable).

Bonne chance si vous aussi vous visez la AZ-103 ou tout autre certification :)

Fil RSS des articles