Le Blog Utux

HTTP 200 GET /

Pour le lolz: KDE3 (Trinity desktop)

Rédigé par uTux 7 commentaires

Pour la rigolage, installons Trinity Desktop, continuation de KDE3, sur Debian :

TDE

Ça fonctionne plutôt bien, les paquets ont été correctement renommés pour ne pas entrer en conflit avec ceux de KDE5, par exemple konqueror-trinity donc la cohabitation se passe bien. Cette capture d'écran nous rappelle à quel point KDE3 était une usine à gaz et un foutoir, avec un sous-menu "Internet" déjà saturé lors de l'installation ou encore la présence d'éléments redondants: est-il nécessaire d'avoir des sous-menu Settings, System, Utilities, Trinity Control Center, System Menu ? Naviguer dans mes fichiers avec Konqueror, c'est pas la joie, Dolphin (arrivé avec KDE4) est bien meilleur.

Il est amusant de noter que MATE, continuation de GNOME2 est un projet vivant et fournit dans quasiment toutes les distributions alors que TDE est clairement mal aimé. Le projet n'est certes pas abandonné mais aucune distribution ne l'intègre, probablement parce que la transition de KDE3 à KDE4 fut assez logique et naturelle pour les utilisateurs, contrairement à GNOME3.

Passer de KDE3 à KDE4 c'est un peu comme échanger le bureau de Windows XP par celui de Windows 7, certes on peut râler parce que c'est un peu plus lourd, mais c'est aussi plus moderne et surtout on l'utilise quasiment de la même façon, nos habitudes ne sont pas brisées.

Je suis curieux de savoir s'il y a des utilisateurs de TDE... si c'est le cas manifestez-vous ;)

Un bureau distant sous Linux ?

Rédigé par uTux 8 commentaires

Quelle solution existe-t-il pour ouvrir une session à distance sur Linux ? Une sorte de RDP-like.

  • ssh -X est foireux, enfin non il fonctionne bien mais il charge le bureau distant dans mon bureau actuel et mélange tout (il écrase notamment le xfce panel).
  • Nomachine par le passé c'était bien, c'était facile, aujourd'hui c'est devenu l'usine à gaz et je n'arrive même pas à me connecter. En plus c'est propriétaire et pas upstream.
  • VNC c'est de la merde, c'est lent, c'est moche, ça passe mal les pare-feu, c'est pas chiffré, c'est sujet aux problèmes de keymap, c'est exclu d'office.

Reste-t-il une solution que je n'ai pas essayé ? A la limite ssh -X me parait le plus prometteur mais il faudrait pouvoir contenir le bureau distant dans une fenêtre pour éviter d'écraser l'environnement en cours.

Je suis ouvert aux suggestions.

3 mois sans voiture

Rédigé par uTux 3 commentaires

En panne depuis début juin et en attente du prochain véhicule qui devrait arriver en septembre, j'apprends à vivre sans voiture. J'habite en ville donc je ne me plaint pas, j'allais déjà au boulot à vélo et je connaissais déjà les principales lignes de transports en commun pour les déplacements ponctuels donc je le vis plutôt bien.

Panne injection

En revanche c'est un peu plus compliqué pour les sorties hors de la ville. On peut contourner le problème avec le covoiturage ou le train mais il faut voyager léger et se contraindre à des horaires d'aller et de retour. Et le soir c'est encore plus compliqué, j'aimerai sortir de la ville pour observer le ciel à la campagne mais avec le matériel d'astronomie à trimbaler c'est juste impossible.

L'autre aspect difficile c'est le ravitaillement. Même si j'habite pas loin d'un supermarché, faire les courses à pied n'est pas très agréable car on a vite fait de se retrouver à porter un sac très lourd sous un soleil de plomb. Et du coup il est hors de question d'aller acheter le moindre meuble à Ikea :/ Pour les courses j'ai opté pour un sac à roulettes, c'est pas très swag mais ça me facilite grandement la vie. Pour les meubles il reste l'autopartage que je n'ai jamais essayé mais dont les tarifs sont assez intéressants pour des besoins ponctuels (surtout que le carburant + stationnement sont inclus).

Je dois tout de même admettre qu'il y a des aspects positifs, par exemple à force de rouler à vélo je perds plus facilement du poids. Et puis les déplacements sont plus zen, pas d'embouteillages, pas de parking à payer, le vélo est l'un des derniers moyens de transports où on fout à peu près la paix fiscalement à l'usager.

Être privé de voiture est une expérience intéressante parce que cela remet en cause notre rapport aux transports. Mon point de vue de citadin est qu'on peut se passer de voiture pour le boulot mais pas pour les sorties, il faut faire une croix sur bon nombre d'activités. Et si j'habitais en campagne ce serait pire, car dans un pays où le boulot se trouve dans les grandes villes et où les services désertent les campagnes pour se centraliser, un véhicule est d'autant plus indispensable.

C'était une réflexion de comptoir.

Que penser de Vega ?

Rédigé par uTux Aucun commentaire

AMD RX Vega64 et RX Vega56 en test (Hardware.fr)

Vega c'est la nouvelle génération de cartes graphiques qui vient d'arriver chez AMD. L'objectif est de se remettre à niveau face à Nvidia qui domine en terme de performances et d'efficacité énergique depuis 15 mois (sortie des GPU Pascal en mai 2016). En effet les GPU Polaris (RX400 et RX500) constituent un rapport performances/prix intéressant pour les gamers et les mineurs mais ils sont loin derrière les GTX1070, 1080 et 1080Ti.

Et il se trouve que le résultat est... mitigé car même si l'objectif est atteint (Vega56 // GTX1070 et Vega64 // GTX1080) la GTX1080Ti reste toujours sans concurrence. Pire encore, Vega est un gouffre à énergie :

Dans les jeux cependant, la consommation ne se fait pas oublier, la RX Vega64 étant clairement aux limites de consommation. C'est tout de même 60% de consommation de plus qu'une GTX 1080 FE, et plus que la Ti.

Le ventilateur de type blower a également beaucoup de mal à évacuer toute cette chaleur :

Le blower utilisé par AMD est particulièrement bruyant avec un bruit de roulement très distinct. Les deux Vega sont à la même enseigne dans ce test, passé 70° le ventilateur du blower tournant effectivement à pleine puissance.

Alors oui c'est pas fameux :/ 15 mois de retard, gourmand et bruyant, quel intérêt reste-t-il à Vega ? Et bien pour sa défense, voici quelques points à considérer :

  • Nvidia a eu 15 mois pour peaufiner ses drivers, Vega débarque tout juste. Les mises à jour permettront de grappiller quelques %.
  • La carte est intéressante pour les possesseurs d'écran Freesync.
  • Phoronix mentionne l'excellent support des pilotes libres sur Linux, les déclarant même plus performants que les pilotes propriétaires.
  • Le test porte sur la carte de référence mais il faut s'attendre à voir débarquer des modèles personnalisés par les fabricants, avec un refroidissement plus efficace et plus silencieux.
  • AMD a une longueur d'avance dans le support de Vulkan et DirectX12 et mène le projet open-source GPUOpen, équivalent de GameWorks en libre (librairies permettant d'améliorer le rendu des jeux, par exemple le moteur physique).
  • Au moins Vega permet de concurrencer les GTX1070 et GTX1080 inégalées depuis 15 mois en terme de performances.

Mon ressenti personnel est un peu pessimiste. Ce n'est pas la première fois qu'AMD sort une carte graphique en retard et plus gourmande que Nvidia même si les performances sont à niveau. J'ai envie de dire que c'est le cas depuis 2014 avec les R290X puis les R9 Nano et Fury. L'histoire montre que les gamers préfèrent avoir un bon équilibre performances/consommation/silence. De plus, 15 mois d'avance c'est long et beaucoup (comme moi) ont déjà craqué pour une GTX1070 ou 1080. Après le coup de fraîcheur apporté par RyZen il est dommage de voir qu'AMD nous refait du AMD...

Emily is away, encore un coup de vieux

Rédigé par uTux 2 commentaires

Emily is Away est un petit jeu indé gratuit distribué sur Steam qui a eu droit à une certaine visibilité grâce aux vidéastes sur Youtube. Le principe est simple : c'est un simulateur de drague par Messenger.

L'interface reprend AOL Messenger que je n'ai personnellement pas connu, en revanche j'ai bien connu MSN. Si vous êtes trentenaire il y a fort à p arier qu'en lisant ces 3 lettres vous avez entendu dans votre tête le petit son caractéristique de réception d'un message, vous avez aussi pensé à Windows XP et à tous ces éléments de pop culture de l'époque 2002-2007, en bref ce jeu s'adresse aux nostalgiques.

Emily is Away

Le jeu simule une discussion avec Emily et plusieurs choix de réponse s'offrent à vous. Il vous faudra ainsi construire une relation avec elle en faisant attention à ne pas terminer en friendzone ! La suite (Emily is Away too), payante mais compatible Linux, ajoute une autre protagoniste et quelques bonus comme une ancienne version de Youtube utilisable, c'est excellent.

Le jeu est gratuit et si vous avez une petite heure à tuer et l'envie de vous replonger dans la nostalgie 2002-2007, laissez-vous tenter.

Fil RSS des articles