Le Blog Utux

HTTP 200 GET /

Mon tour de France à vélo !

Rédigé par uTux 6 commentaires

J'ai pris 1 mois de vacances et utilisé 3 semaines pour faire le tour de France à vélo (presque, vu qu'il manque le Nord et l'Est). Je me suis basé sur les itinéraires référencés chez francevelotourisme, en adaptant le parcours:

  • Je ne fais pas la Bretagne (déjà fait)
  • Je ne fais pas la Véloscénie car pas envie de passer par Paris
  • Je remplace la Vélo Francette par du 100% Vélodyssée pour descendre à Royan
  • A Lyon, je saute en train jusqu'à Nevers pour rentrer à Nantes via la Loire à Vélo
  • Le tout avec pour contrainte une durée <= 3 semaines

Et au final ça donne ça:

Trajet 2018

Total 2179km soit 108km de moyenne par jour (6-7h).

(Le départ se fait de Nantes, vers l'Ouest).

J'ai importé les traces gpx de Strava dans gpxsee, néanmoins je trouve le résultat pas très "exportable" notamment à cause du nom des villes trop petits et pas tous nécessaires, je cherche une solution pour utiliser un autre type de carte.

Matériel

J'ai un vélo de route, sur lequel j'ai mis des pneu renforcés (Continental 4 Season), un kit porte bagages et 2 sacoches. La tente est accrochée sur le guidon.

J'ai eu 2 crevaisons en 3 semaines / 2179km, c'est pas mal quand on connait la qualité désastreuse d'une bonne partie des routes, j'ai d'ailleurs du changer le pneu arrière au 18e jour car il y avait des déchirures laissant voir l'armature.

Pour le matériel de camping j'ai pris de l'ultraléger (Forclaz), la tente pèse 1,6kg, le sac de couchage ~1kg, le matelas ~700g. Pas de réchaud ou de provisions (sauf grignotage), je faisais des haltes dans les épiceries ou supermarché pour acheter à manger.

Pour alimenter mon smartphone j'avais prévu 1 powerbank de 10Ah, ça permet de tenir 2 à 3 jours (de quoi faire 2 nuits de camping à la suite avec partage de 4G dans la tente pour m'occuper avec la tablette).

Guidage GPS

J'ai utilisé OSMandMaps sur iPhone, qui permet de charger les traces GPX téléchargées chez francevelotourisme. Le logiciel n'est pas très facile à utiliser au premier abords, mais on s'y habitue. Il faut télécharger les cartes par région, j'ai tellement voyagé que j'ai du en récupérer 6 :D

OSMandMaps fonctionne hors ligne donc il consomme peu d'énergie, néanmoins j'ai laissé l'iPhone en veille la plupart du temps et ne le réactivais que pour vérifier que j'étais bien sur la bonne route.

Sur la route les trajets sont souvent bien indiqués (petits panneaux verts) mais il est facile de se tromper... l'affichage de l'itinéraire sur le smartphone m'a été indispensable.

Hébergements

  • 3 hôtels
  • 6 AirBNB
  • 3 chez des proches
  • 7 camping

Le camping c'est chiant, il faut monter puis ranger la tente avec l'humidité qui se dépose dessus, aller aux sanitaires sans laisser d'objets de valeur traîner, et prier pour que les affaires arrivent à sécher. Mais c'est indéniablement le moins cher, et aussi un bon moyen pour parler à des gens.

Trajet

Nantes - Royan : Vélodyssée

L'intérêt de cette route est l'océan, on passe par de nombreux villages sympa (Pornic, Saint Jean de Monts...) après il faut dire que la qualité est variable. C'est une compilation de routes en bon état et de chemins en mauvais état.

La descente vers La Rochelle est interminable et je me souviens d'une section faisant bien 30km sur des chemins à travers champ, sans croiser de village ou de civilisation, assez ennuyeux. Mais il reste des sections sympa heureusement.

La Vélodyssée est également bien compliquée, beaucoup de détours qui rajoutent souvent inutilement des kilomètres.

Royan - Sète : Canal des 2 mer

Cet itinéraire longe deux canaux: Canal latéral à la Garonne, Canal du midi (à partir de Toulouse). Pour le premier tout va bien, la route est très agréable et en bon état. Pour le second, ce n'est pas du tout le cas. Une fois sorti du département de Haute-Garonne (~20km à l'est de Toulouse) il n'y a plus de bitume, uniquement des chemins de terre avec des cailloux, des racines, du gros foutage de gueule pour un itinéraire cyclable "Eurovélo" (je dirais plutôt EuroHonte). Je vous déconseille le canal du midi, sauf si vous le faites avec un tank...

La Charente Maritime c'est très beau. La forêt de la Palmyre avant Royan et les falaises après m'ont laissé un bon souvenir.

Le Sud c'est beau aussi, la mer est bleue mais le soleil tape dur. J'ai du acheter de la crème solaire (en Septembre) car mes bras ont commencé à brûler au bout de 2 jours...

Sète - Lyon : ViaRhôna

Probablement mon meilleur souvenir. Le Rhône c'est très beau, c'est bleu comme si on avait mis du canard WC dedans, et puis il y a les paysages montagneux autour.

J'ai juste souffert du relief au début (vers Chateauneuf-du-Pape) et surtout du mistral que j'ai pris en pleine face toute une journée, ce n'était pas facile de pédaler. Les routes sont en bon état, sauf les 10km derniers en remontant vers Lyon.

Nevers - Nantes : Loire à Vélo

Bah. J'ai trouvé l'itinéraire fade et peu intéressant. On ne voit que très rarement la Loire car on passe la majorité du temps sur des routes à 2 grammes, à traverser des villages morts où tout est fermé à 15h30... je me suis monstrueusement ennuyé. En fait je dirais qu'il n'y a que les "grosses" villes qui sont intéressantes: Orléans, Blois, Tours, Saumur. Sinon l'état des routes était correct.

Ce qui surprend aussi, c'est le changement de climat :D on sort tout de suite la veste à manches longues car le contraste avec le Sud est saisissant.

Santé

J'ai pédalé 20 jours d'affilée sans pause avec une moyenne de 108km, mon top étant 146km entre Orléans et Tours. J'ai été surpris de constater que c'était plutôt accessible. Pas de gros coup de fatigue, pas de problèmes musculaires, j'aurais même pu continuer. J'ai juste eu quelques désagréments:

  • Douleurs + bosse (Œdème ?) au dessus du talon se manifestant lors de la marche à pied uniquement (heureusement), à partir du deuxième jour. J'ai descendu un peu ma selle et cela a amélioré la situation.
  • Début d'Ecchymose sur les paumes des mains à force de tenir le guidon, vers le 15e jour.
  • Le classique, douleurs variables aux fesses et à la nuque mais on s'y habitue.

Le plus usant c'est probablement le planning. Il faut se lever pas trop tard le matin, empaqueter la tente, enfiler les affaires qui n'ont pas eu le temps de sécher... mais la partie sportive s'est bien déroulée.

Météo

J'ai été très chanceux car je n'ai eu que 2 jours de pluie:

  1. Lors de l'arrivée sur Agen, petite pluie qui s'est calmée en milieu d'après midi.
  2. Lors du retour à Nantes (dernière étape), grosse pluie et beaucoup de vent sur les 35 derniers km. Cela rend l'arrivée plus épique.

Comme dit précédemment j'ai eu beaucoup de soleil dans le Sud. Des journées à 33°c en plein Septembre, et des gens qui t'expliquent que c'est normal et que cela peut durer jusqu'à fin Octobre :D ah ah. Cela rend le voyage et surtout le camping plus facile.

Rencontres

J'ai eu l'occasion de discuter voir rouler avec certaines personnes:

  • Benedikt, un anglais à la Rochelle, avec qui j'ai collaboré pour trouver un camping à une heure tardive (celui de la ville était fermé).
  • Jean-Paul et sa bande avec qui j'ai roulé ~50km jusqu'à Agen (sacré accent d'ailleurs).
  • Chris et Ruth à Carcassonne, qui viennent de Nouvelle-Zélande. Lorsque j'ai demandé si la Nouvelle-Zélande est à côté de l'Australie, ils m'ont répondu "oui autant que Nantes est à côté de Istambul" :D
  • Zelikha à Valence.
  • Mes hôtes pour les AirBNB (dont un végétarien comme moi).
  • Et d'autres!

Impressions

Je recherchais un dépaysement, je l'ai eu. J'ai cessé de penser au travail et même à l'informatique, j'ai perdu la notion des jours car je pédalais tous les jours même le weekend. Sur Royan j'ai été surpris de voir les journaux papier avec un logo "Sud Ouest" (pas habitué) et en arrivant sur Toulouse j'avais l'impression d'être à l'autre bout du monde car en voiture il faut quand même plus de 6h, or je l'ai fait à vélo...

Toulouse fait partie des villes que je n'ai pas apprécié, trop de circulation, pas assez de pistes cyclables, et je n'ai pas vu grand chose de particulièrement beau. Par contre plus à l'Est j'ai aimé Castelnaudary puis Carcassonne, des villes à taille humaine plutôt jolies. Et comme dit précédemment, j'ai beaucoup aimé les trajets le long du Rhône.

Mon moral est resté globalement bon, rares sont les étapes qui m'ont découragé. Une petite pluie ne fait pas de mal, en revanche le vent de face est décourageant sur la durée.

J'ai deux excellents souvenirs particulièrement marquants:

  • Le pont de Rochemaure (à faire), qui se balance quand on passe dessus...
  • Le site troglodytique à Saumur, avec un passage dans le noir...

J'ai été marqué par le nombre d'anglophones dans le Sud, j'ai presque passé plus de temps à discuter en anglais qu'en Français :D et puis Septembre est une bonne période car on sort de la haute saison donc moins de monde et des prix moins élevés. Si vous avez la possibilité de partir en vacances en Juin ou Septembre, ne vous privez pas, le soleil est là.

Quelques photo

Le pont de Rochemaure:

Pont de Rochemaure

Traversée d'un site troglodytique en arrivant sur Saumur:

Site troglodytique Saumur

Rue de Carcassonne:

Carcassonne

Une quinzaine de Km après le départ de Valence:

Départ de Valence

Une route sauvage en Vendée:

Route sauvage en Vendée

Conclusion

Je suis content d'avoir fait ce voyage qui m'a permis de voir du pays et me déconnecter du travail. Je suis presque triste de revenir à la ville avec ses bagnoles bruyantes, ses embouteillages et la pollution. Peut-être que je ferai la moitié Nord l'année prochaine, ou un autre pays? A voir...

Fil RSS des articles de ce mot clé