Touche pas à Telegram

Rédigé par uTux - - 1 commentaire

Je suis tombé sur ça :

D'une part je suis curieux de savoir d'où ils tiennent cette information, est-ce qu'ils ont fait un sondage ?
D'autre part, si je raisonne en bon spectateur lobotomisé par BFMTV, voici ce que je suis censé comprendre :

  1. Telegram n'est pas surveillé
  2. Les terroristes utilisent Telegram
  3. Donc il faut surveiller Telegram pour arrêter le terrorisme

Et, par extension :

  1. Les gens qui ont des choses à se reprocher ne veulent pas être surveillés
  2. Les gens qui n'ont rien à se reprocher acceptent d'être surveillés
  3. Donc, si je refuse la surveillance, c'est que j'ai des choses à me reprocher

Ce raisonnement s'appelle un syllogisme et ce n'est pas de la logique, c'est un paralogisme. Et ça mène à des choses absurdes, comme le dit Wikipédia :

Tous les humains sont mortels. (A ⇒ B)
Un âne est mortel. (C ⇒ B)
Donc un âne est un humain. (C ⇒ A)

Et voilà commenter démonter un faux raisonnement avec un peu d'intelligence.

Il se trouve que l'article a le bon goût de nous rappeler que Telegram a été créé par deux russes qui ne voulaient pas être surveillés par leur gouvernement et que leur logiciel est utilisé par des dissidents sous dictature mais aussi par des hommes politiques qui ont besoin de confidentialité, ou simplement par les journalistes qui veulent garantir l'anonymat de leurs sources, donc au final le chiffrement ne profite pas qu'aux criminels.

Faut-il donc y voir le travail d'un journaliste qui a essayé de faire correctement son boulot mais qui a du se résoudre à présenter un titre putaclick pour rester dans la ligne éditoriale du journal ? S'agit-il d'un exemple de manipulation de l'information ? Le prochain responsable de tous les maux de la planète sera-t-il... le chiffrement lui-même ?

Fil RSS des articles de ce mot clé