Snap et l'art de basher Canonical

Rédigé par uTux - - 22 commentaires

Ubuntu 16.04 est sortie et apporte une nouveauté de taille : un système de paquets nommé Snap qui permet d'embarquer un logiciel + ses dépendances afin de ne plus être lié aux versions des librairies présentes sur le système. Une bonne idée à mon sens qui rappelle PC-BSD et ses pbi même si c'est quand même plus moderne et plus poussé notamment avec l'utilisation de containers pour isoler proprement.

Mais comme il s'agit de Canonical, la tête à claques du monde de l'opensource, tout est bon pour lui taper dessus. Et ça commence déjà avec cet article : Linux Ubuntu 16.04 touché par une sérieuse faille de confidentialité avec son titre bien racoleur à la limite du FUD. Après lecture on se rend compte que les reproches sont adressées à Xorg qui ne permet pas d'isoler des fenêtres. En gros un logiciel lancé depuis un container Snap peut très bien récupérer les informations d'un logiciel dans un autre container si les deux ont ouvert des fenêtres. C'est tout ? Certes c'est pas cool mais :

  • Ça existe aussi sans Snap puisque le problème c'est Xorg.
  • Ce n'est pas vraiment une faille mais un problème de conception (Xorg est vieux).
  • Les Keyloggers existent sur tous les OS.
  • Et pour finir, la "faille" n'est pas exploitable avec Mir.

S'il est si facile de taper sur Canonical, c'est peut-être parce qu'ils essaient de faire des choses : des smartphones sous Ubuntu notamment ce qui est là encore une bonne idée vu que l'offre Linux est inexistante en dehors de Android. Snap répond à un besoin et exploite les outils modernes comme les containers donc donnons une chance à ce produit au lieu de l'utiliser comme prétexte pour troller.

Fil RSS des articles de ce mot clé