Mozilla, bien ou mal ?

Rédigé par uTux - - 9 commentaires

C'est en lisant ce billet de Cyrille Borne que j'ai eu envie d'écrire.

L'analyse en 2015

Durant l'été 2015, alors que mon blog était encore à l'état de projet, j'ai commencé à écrire une ébauche d'article sur Mozilla et sa politique. A cette époque j'étais dans une démarche de boycott de Firefox. Pourquoi ? Parce que la politique de Mozilla est mauvaise :

  • Aucune écoute des utilisateurs qui réclamaient une version 64 bits native de Firefox depuis des années (c'est maintenant chose faite, enfin !).
  • Mépris / abandon de Thunderbird, logiciel pourtant très utilisé.
  • Iintégration du DRM pour h264, de plus sous forme d'un plugin-blob-propriétaire.
  • Le plugin de la honte Pocket et son service propriétaire (magnifique pied de nez à wallabag ?).
  • Intégration de la publicité ciblée dans les nouveaux onglets (se souvient-on chez Mozilla que ce qui a lancé Firefox/Firebird au début des années 2000, c'est le blocage des popup publicitaires ?).

Oui Mozilla vous faites de la merde ! Vous vous êtes mis à dos vos utilisateurs, ceux qui vous ont soutenu pendant 10 ans. Vous avez abandonné votre idéal de défense du libre et des standards du web. Je ne fais plus vraiment la différence entre Firefox et Chrome, je ne vois que deux navigateurs prêts à tout pour se faire la course aux parts de marché. Mais contrairement à Chrome, les utilisateurs qui installent Firefox le font volontairement, c'est donc un choix, et ils peuvent l'annuler s'ils décident que votre politique ne leur correspond plus.

L'analyse en 2016

Mon attitude s'est un peu adoucie depuis et j'utilise à nouveau Firefox, car c'est l'un des derniers navigateurs à utiliser un moteur de rendu différent de webkit, et cet effort mérite d’être salué. En outre Mozilla a annoncé l'abandon de la publicité ciblée (bien qu'elle soit toujours présente dans les nouvelles installations de Firefox) et le désengagement de Pocket qui ne fera plus partie de Firefox mais sera un plugin (toujours impossible à désinstaller cependant).

Mozilla semble vouloir impliquer sa communauté d'utilisateurs et même si cela se limite pour le moment à l’identité visuelle, j'approuve là aussi l'initiative.

Conclusion

La chute de Firefox est due d'un côté aux installations parasitaires de Chrome, mais aussi aux mauvais choix de la fondation Mozilla qui a fait fuir de nombreux utilisateurs pourtant convaincus. En plus de travailler à rendre Firefox excellent, la fondation va devoir regagner la confiance de ses utilisateurs, et ce ne sera pas facile.

Le navigateur Vivaldi n'est pas libre

Rédigé par uTux - - 22 commentaires

Vivaldi est un nouveau navigateur web fraîchement disponible dans sa première version stable. Le projet est mené par l'un des anciens fondateurs de Opera et ça tombe bien car leur objectif est justement de refaire plus ou moins Opera. Vivaldi ne vise pas seulement à être performant, mais proposera également a terme plusieurs fonctionnalités utiles pour les power users (par exemple un client mail).

Malheureusement les power users y voient un navigateur "webkit based" de plus, ce qui n'est pas très excitant, et qui en plus n'est pas libre. Les utilisateurs de Opera n'ont donc aucune raison de migrer vu que la différence entre les deux est minime. Pire, si on en croit cette interview du PDG de Vivaldi, le bouche à oreilles et l'aspect commentaire seront décisifs pour convaincre les gens de migrer. Mais pourquoi devrions-nous utiliser et recommander Vivaldi ? En quoi Vivaldi se démarque-t-il réellement ? En rien.

Opera, malgré ses qualités et sa force d'innovation par le passé, n'a jamais dépassé les 1% de parts de marché. Dès lors, si Vivaldi copie sa stratégie, il n'a aucune chance de faire mieux, surtout face à Chrome qui cannibalise tout avec ses installations parasitaires, et Firefox qui reste (malgré les bavures de la fondation Mozilla) la référence en terme de liberté et de défense des standards du web.

En conclusion, si Vivaldi veut se démarquer et avoir une bonne réputation - ce qui faciliterait le bouche à oreille - il doit devenir libre. Autrement il y a fort à parier que d'ici 2 ou 3 ans il disparaîtra.

Fil RSS des articles de ce mot clé