Android et ARM, c'est de la merde

Rédigé par uTux - - 5 commentaires

Une importante porte dérobée dans 55 modèles de terminaux Android (NextINpact).

Dans le monde fantastique d'Android et ARM il y a des constructeurs qui veulent absolument avoir la main sur le firmware et l'OS en refusant de partager le code source ou simplement en interdisant l'accès root. Donc vous n'avez pas le choix : la sécurité, la solidité et les mises à jour sont soumises à leur bon vouloir. Sauf que le paradoxe c'est qu'ils n'ont pas l'envie ou les compétences pour s'en occuper, et c'est ainsi qu'on se retrouve avec des failles inacceptables telles que ce rootkit visiblement oublié par un sous-traitant qui exécute n'importe quelle commande root sans trop se poser de questions :

Le firmware concocté par la société Ragentek dispose d’un rootkit. Autrement dit, d’un composant se chargeant au démarrage du système, possédant des droits root, pouvant exécuter n’importe quelle action et cherchant à masquer sa présence (il ne répond pas aux commandes classiques, comme PS).

C'est très grave, et ça l'est encore plus quand on sait que ces problèmes sont fréquents et que là encore il faudra attendre une mise à jour fournie par le constructeur. Mais sur les 55 modèles impactés, combien auront droit à un correctif ? Probablement très peu, un classique dans le monde des smartphones. Et Google n'y peut rien car bien qu'il soit le créateur et mainteneur d'Android, il n'est pas possible aujourd'hui de déployer des mises à jour sur l'intégralité des appareils, le matériel étant beaucoup trop différent et non standardisé.

Même sans parler de logiciel libre ou même d'opensource il est urgent que les plateformes ARM se normalisent et implémentent un BIOS ou un UEFI comme sur le x86, ce qui permettrait de se libérer des constructeurs et avoir plus de souplesse sur le système d'exploitation. Il a été démontré de nombreuses fois qu'on ne peut pas leur faire confiance car ils voient leurs produits comme des gadgets électroniques et non comme des ordinateurs pour lesquels la sécurité doit être prise au sérieux.

EDIT : Et hop, encore une faille qui ne sera jamais corrigée !

Linus préfère x86 à ARM, et il a raison

Rédigé par uTux - - 1 commentaire

Linus Torvalds explique pourquoi il préfère l'architecture x86 à l'ARM (Tom's Hardware).

L'environnement ARM est trop fragmenté et pas assez ouvert. Qui n'a jamais essayé de recycler une vieille tablette en lui installant une distribution Linux ? C'est souvent impossible. Les spécificités hardware, les bootloaders, les verrous, les blobs propriétaires font qu'un kernel vanilla ne fonctionne pas et qu'il faut alors prier pour que le constructeur fournisse la documentation/procédure/code source pour espérer faire quelque chose, et bien sûr cela n'arrive jamais. L'idée de pouvoir un jour booter une simple iso de debian est une douce utopie totalement hors de portée.

Tous les produits à base d'ARM sont conçus dans une optique de consommation rapide, du jetable, le but est simplement de briller dans les benchmark pendant 2 mois et permettre l'accès à Google Play pour que l'utilisateur puisse dépenser son argent, le reste est secondaire.

C'est simple, je ne serai jamais devenu un geek si j'avais grandit avec ce genre de produit non bidouillable entre les mains, je n'en aurais pas fait mon métier non plus.

Fil RSS des articles de ce mot clé