Le Blog Utux

HTTP 200 GET /

Dans quel sens faut-il backuper ses serveurs ? Borg, backuppc

Rédigé par uTux 16 commentaires

Attention ceci n'est un comparatif entre backuppc et borg mais une courte réflexion. Je cherche à me débarrasser de backuppc pour les raisons suivantes:

  • Sous le capot c'est l'usine à gaz et c'est un enfer à installer surtout avec le webui quand votre distribution ne le propose pas ou pas complètement (genre FreeBSD).
  • Je n'aime pas du tout la planification des backup qu'on ne peut pas définir à des horaires (sauf avec des crons).
  • Il n'est pas disponible dans Nix alors que je migre vers NixOS (j'ai songé à le packager, mais cela me semble trop hardcore pour débuter).

Du coup j'examine les solutions alternatives de backup et tout le monde ne parle que de borg. Ce logiciel a l'air intéressant mais il semble plus adapté à la sauvegarde d'une machine individuelle qu'à l'utilisation dans un parc de centaines de serveurs. En effet les sauvegardes avec Borg se font en "push", il faut l'installer sur chaque serveur qui va ensuite pousser ses sauvegardes vers un repo distant. Avec Backuppc c'est du "pull", un unique serveur se charger d'aller chercher les données de vos serveurs distants.

Je pense que les deux solutions se défendent. L'avantage du pull (backuppc) c'est qu'on centralise la gestion, la surveillance et le stockage en un point, il n'y a rien à faire sur les serveurs. L'inconvénient est que votre serveur de sauvegarde doit disposer des accès root à l'intégralité de votre parc, ce qui peut constituer une faiblesse en terme de sécurité. Le push (Borg) est beaucoup plus sécurisé, par contre il faut l'installer et le gérer sur chaque machine ce qui ne doit pas être évident quand on en a des centaines.

La question est de savoir qui a raison. Faut-il faire ses sauvegardes en push et privilégier la sécurité ou en pull et privilégier la facilité de gestion ?

Ah oui, on peut refaire Unity facilement avec GNOME 3

Rédigé par uTux 4 commentaires

Lorsque que Canonical a annoncé l'abandon de Unity, j'ai dit que c'était dommage car cette interface était intéressante et proposait une alternative à ce qui existe à côté. Mais à côté de cela j'ai cru comprendre qu'il était facile de refaire la même chose avec GNOME 3 et quelques extensions. Et en effet, c'est possible:

Il s'agit d'une capture d'écran réalisée sur openSUSE Tumbleweed en version GNOME bien entendu, avec les modifications suivantes:

  • Extension Alternatetab (aperçu des fenêtres lors du ALT+TAB, de base on ne voit que l'icône).
  • Extension Dash to dock (le dock, personnalisable).
  • Extension Topicons Plus (systray).
  • Gnome tweak (inclus dans GNOME) pour remettre les boutons de miniaturisation et maximisation sur les bordures de fenêtres.
  • Nemo qui remplace Nautilus, un peu plus personalisable.
  • (et le wallpaper mais vous l'avez déjà remarqué).

Il manque encore certains éléments mais je pense qu'il est possible d'y remédier:

  • Un thème d'icônes et de fenêtres plus colorés.
  • Un gestionnaire de bureaux virtuels visible directement permettant de switcher rapidement sans devoir entrer dans le menu activités.
  • Des bordures de fenêtre moins épaisses.

L'orientation de Canonical vers GNOME permettra donc à Ubuntu de conserver son identité visuelle tout en s'épargnant énormément de développement redondant avec ce qui existe déjà (une habitude pour la firme). J'attends avec impatiente de voir ce que va donner Ubuntu 17.10.

Pour le lolz: KDE3 (Trinity desktop)

Rédigé par uTux 7 commentaires

Pour la rigolage, installons Trinity Desktop, continuation de KDE3, sur Debian :

TDE

Ça fonctionne plutôt bien, les paquets ont été correctement renommés pour ne pas entrer en conflit avec ceux de KDE5, par exemple konqueror-trinity donc la cohabitation se passe bien. Cette capture d'écran nous rappelle à quel point KDE3 était une usine à gaz et un foutoir, avec un sous-menu "Internet" déjà saturé lors de l'installation ou encore la présence d'éléments redondants: est-il nécessaire d'avoir des sous-menu Settings, System, Utilities, Trinity Control Center, System Menu ? Naviguer dans mes fichiers avec Konqueror, c'est pas la joie, Dolphin (arrivé avec KDE4) est bien meilleur.

Il est amusant de noter que MATE, continuation de GNOME2 est un projet vivant et fournit dans quasiment toutes les distributions alors que TDE est clairement mal aimé. Le projet n'est certes pas abandonné mais aucune distribution ne l'intègre, probablement parce que la transition de KDE3 à KDE4 fut assez logique et naturelle pour les utilisateurs, contrairement à GNOME3.

Passer de KDE3 à KDE4 c'est un peu comme échanger le bureau de Windows XP par celui de Windows 7, certes on peut râler parce que c'est un peu plus lourd, mais c'est aussi plus moderne et surtout on l'utilise quasiment de la même façon, nos habitudes ne sont pas brisées.

Je suis curieux de savoir s'il y a des utilisateurs de TDE... si c'est le cas manifestez-vous ;)

Un bureau distant sous Linux ?

Rédigé par uTux 8 commentaires

Quelle solution existe-t-il pour ouvrir une session à distance sur Linux ? Une sorte de RDP-like.

  • ssh -X est foireux, enfin non il fonctionne bien mais il charge le bureau distant dans mon bureau actuel et mélange tout (il écrase notamment le xfce panel).
  • Nomachine par le passé c'était bien, c'était facile, aujourd'hui c'est devenu l'usine à gaz et je n'arrive même pas à me connecter. En plus c'est propriétaire et pas upstream.
  • VNC c'est de la merde, c'est lent, c'est moche, ça passe mal les pare-feu, c'est pas chiffré, c'est sujet aux problèmes de keymap, c'est exclu d'office.

Reste-t-il une solution que je n'ai pas essayé ? A la limite ssh -X me parait le plus prometteur mais il faudrait pouvoir contenir le bureau distant dans une fenêtre pour éviter d'écraser l'environnement en cours.

Je suis ouvert aux suggestions.

Vivre avec MATE

Rédigé par uTux 10 commentaires

Je lis parfois que l'environnement de bureau MATE va mourir parce qu'on ne peut pas faire vivre indéfiniment une vieille techno et parce qu'en face il y a KDE, GNOME et Cinamon qui sont beaucoup plus modernes, etc etc. Mais d'où vient cette idée ? Le projet est toujours vivant et si on en croit les notes de version de la 1.18, le portage vers GTK3 a même été terminé. Et puis qu'y a-t-il besoin de moderniser ? MATE est un fork de GNOME2 donc 15 ans d'expérience et de peaufinage, ça tourne au poil et il ne manque vraiment pas grand chose. Allez en cherchant on va dire que MATE supporte mal le hidpi mais je n'en ai pas besoin.

Après 11 ans d'utilisation de Linux les bureaux qui réinventent la roue sans arrêt me laissent de marbre. Regardons ce qu'on a en face de MATE :

  • GNOME3 et ses utilisateurs qui se masturbent sur les nouvelles fonctionnalités à chaque version même s'il ne s'agit que de réimplémentation de choses qui ont été supprimées avant parce que les développeurs ont décidé que c'était mieux pour vous.
  • KDE qui repart de zéro presque tous les ans mais subit les mêmes tares, qui considère que LTS = 1 an et qui s'en-tête à coder des milliers de logiciels que personne n'utilise : KMail, KOffice, Konqueror et la liste pourrait s'allonger.
  • LXDE déclaré mort au profil de LXQT. Sauf que LXQT c'est vraiment pas stable ni même proposé sur toutes les distributions contrairement à LXDE. C'est un environnement moins austère qu'il n'y parait et il constitue une bonne solution de secours quand même Xfce se révèle trop lourd pour votre machine.
  • Xfce dont on annonce la mort chaque année mais qui vit toujours. Il constitue une excellente alternative à MATE même si je regrette un peu le manque d'homogénéité des logiciels. Xubuntu est l'une des meilleures distributions desktop, à mon sens.

Ayant fait le tour des environnements j'en reviens toujours à MATE, Xfce et LXDE que je trouve stables, efficaces et léger. Leur ancienneté ne constitue pas une dette technique, un poids dont on essaie de se débarrasser, ils sont au contraire une solide base pour tous les vieux cons comme moi.

Fil RSS des articles de cette catégorie