Le Blog Utux

HTTP 200 GET /

MATE c'est bien

Rédigé par uTux 11 commentaires

GNOME2 fut mon premier et seul véritable amour en matière de desktop Linux. C'est l'aboutissement de plus de 10 ans de développement, un ensemble cohérent et stable, simple et intuitif. Ce n'est pas une copie de l'interface de Windows mais ce n'en est pas non plus éloigné ce qui fait qu'on trouve rapidement nos repères. De plus il y a des thèmes de bureau jolis avec beaucoup d'éléments personnalisables.

Mais il a fallu que la catastrophe GNOME3 arrive, un bureau qui prend soin de déconstruire tout ce qui a été accompli avec GNOME2, comme si tout était calculé pour tromper et perdre les utilisateurs en se basant sur leurs habitudes. Par exemple il a fallu harceler les développeurs de GNOME au fil de plusieurs versions pour avoir enfin un bouton d’extinction. C'est con mais quand on se retrouve à chercher pendant des heures comment éteindre l'ordinateur, on se pose des questions sur l'avenir de Linux sur le desktop.

Après un passage sur KDE qui a fini par me lasser à cause de sa lourdeur visuelle et de ses mini bugs qui une fois mis bout à bout se révèlent pénibles, je me suis stabilisé pendant un moment sur Xfce. Pourquoi ? Parce qu'au fond ce n'est pas si éloigné de GNOME2 même si c'est moins bien car le rythme de développement est lent et l'ensemble manque de cohérence. Pourquoi est-ce que je n'ai jamais essayé MATE ? Parce que je ne pensais pas que le projet persisterait longtemps. Mais en fait si, le projet vit et un portage vers GTK3 est même en cours. Et il est proposé dans beaucoup de distributions, plus que Unity d'ailleurs.

Après 2 ans d'utilisation de Manjaro Xfce, poussé par le besoin de réinstaller mon OS afin d'activer le chiffrement et l'envie de tester autre chose, j'ai installé Ubuntu Mate. Et c'est drôle car ça me rappelle vraiment les anciennes versions de Ubuntu, celles avec GNOME2 et ça me file même un coup de vieux. La distribution est plutôt réussie puisque fournie avec un minimum de logiciels c'est à dire sans excès comme Manjaro par exemple qui embarque Steam sans que l'on sache réellement pourquoi.

Capture d'écran tirée du site officiel.

Utiliser MATE c'est retrouver l'ergonomie de GNOME2, c'est un retour aux sources que j'apprécie beaucoup. Les desktop qui demandent un Core i7 avec 8GB de RAM et une GTX980Ti pour afficher l'animation d'un menu sont une plaie tout comme ceux qui essaient sans cesse de réinventer la roue en s'inspirant plus ou moins de l'ergonomie des tablettes en pensant que ça va être "cool" sur desktop. Un bureau ne devrait pas demander beaucoup de ressources ni prendre de la place à l'écran parce qu'après tout on s'en sert pour lancer des applications et manipuler des fenêtres.

Si vous aussi vous êtes un vieux con qui trouve que "c'était mieux avant" essayez MATE.

Les PC, c'est de la merde

Rédigé par uTux 21 commentaires

Derrière ce titre provocateur se cache un triste constat : je ne peux recommander aucune marque de PC. Pourquoi ? Parce qu'on assiste à une "tabletisation", c'est à dire un prix bas destiné à vendre en masse, avec des composants sous-dimensionnés, plein de crapwares préinstallés et pas de choix de l'OS.

Secure boot c'est génial, c'est du pain béni pour Microsoft et les constructeurs. On vous impose Windows 10, l'OS qui n'a pas de mode sans échec, et on ne vous fourni pas les CD. En cas de problème faites une restauration système ce qui remettra tous les crapwares que vous avez désinstallé pendant des heures. Oui, exactement comme sur les tablettes et smartphones.

En poussant l'idée plus loin, je dirais même que le dépannage de machines est devenu chiant. Avant on avait des pannes matérielles, des demandes d'évolution (ajout de RAM ou SSD), des nettoyages de virus. Aujourd'hui le dépannage ça se résume à dézombifier des machines, l'utilisateur ayant installé n'importe quoi il se retrouve avec une avalanche d'adwares et de services non désirés. Et donc le boulot consiste à les nettoyer sachant que Windows est l'un des seuls OS en 2016 qui ne peut désinstaller que 1 logiciel à la fois de manière PUTAIN D'EXTRÊMEMENT LENTE. Sérieusement on a 8GB de RAM, des CPU 8 coeurs, des SSD, et pourtant DÉSINSTALLER UN LOGICIEL SUR WINDOWS EST TOUJOURS UN CALVAIRE.

Ah oui et depuis quelques mois j'ai constaté beaucoup de problèmes avec les mises à jour de Windows 7, Windows Update ne les trouve plus ou l'installation échoue (après de longues minutes voire heures bien entendu). De là à y voir un complot de Microsoft qui veut une fois de plus vous forcer à manger du Windows 10, il n'y a qu'un pas que je franchis. Des heures et des heures passées à bidouiller le registre, renommer des dossiers dans System32 en espérant que cela débloque Windows Update.

Faire du dépannage informatique aujourd'hui c'est comme un mécanicien automobile qui passerait sa journée à bricoler des voitures lowcost qui n'avancent pas car le moteur est sous-dimensionné et alourdit par des pièces de fonte que l'utilisateur aurait ramassé involontairement sur la route.

La solution ? Taper dans les gammes PRO des constructeurs (et encore, pas tous) car on a du matériel un peu plus sérieux, un OS moins crapwarisé et un peu plus de souplesse (secure boot désactivable, voir retour au BIOS). Malheureusement c'est un peu moins accessible et plus cher, mais il serait temps que les gens comprennent qu'acheter une tablette à 50€ et un PC à 150€ est une mauvaise idée et ne sert qu'à alimenter un marché qui s'est emballé et finira par exploser en laissant un tas de gens sur le bord de la route. Faites des achats plus raisonnés et choisissez des marques sérieuses, oubliez le lowcost. Et au passage utilisez LINUX l'un des derniers OS qui n'envoie pas vos données sur internet et ne vous force pas à migrer vers la version supérieur : Ubuntu ou Mint si vous débutez, Manjaro ou Fedora si vous voulez un truc très à jour, Debian ou Mageia si la stabilité est un point important pour votre utilisation.

Snap et l'art de basher Canonical

Rédigé par uTux 22 commentaires

Ubuntu 16.04 est sortie et apporte une nouveauté de taille : un système de paquets nommé Snap qui permet d'embarquer un logiciel + ses dépendances afin de ne plus être lié aux versions des librairies présentes sur le système. Une bonne idée à mon sens qui rappelle PC-BSD et ses pbi même si c'est quand même plus moderne et plus poussé notamment avec l'utilisation de containers pour isoler proprement.

Mais comme il s'agit de Canonical, la tête à claques du monde de l'opensource, tout est bon pour lui taper dessus. Et ça commence déjà avec cet article : Linux Ubuntu 16.04 touché par une sérieuse faille de confidentialité avec son titre bien racoleur à la limite du FUD. Après lecture on se rend compte que les reproches sont adressées à Xorg qui ne permet pas d'isoler des fenêtres. En gros un logiciel lancé depuis un container Snap peut très bien récupérer les informations d'un logiciel dans un autre container si les deux ont ouvert des fenêtres. C'est tout ? Certes c'est pas cool mais :

  • Ça existe aussi sans Snap puisque le problème c'est Xorg.
  • Ce n'est pas vraiment une faille mais un problème de conception (Xorg est vieux).
  • Les Keyloggers existent sur tous les OS.
  • Et pour finir, la "faille" n'est pas exploitable avec Mir.

S'il est si facile de taper sur Canonical, c'est peut-être parce qu'ils essaient de faire des choses : des smartphones sous Ubuntu notamment ce qui est là encore une bonne idée vu que l'offre Linux est inexistante en dehors de Android. Snap répond à un besoin et exploite les outils modernes comme les containers donc donnons une chance à ce produit au lieu de l'utiliser comme prétexte pour troller.

Encore du nettoyage de PC

Rédigé par uTux 12 commentaires

L'histoire

On m'a confié un PC portable qui est lent et qui "affiche des publicités partout sur le web". Rien d'anormal jusque là vu que le web est pourri par la publicité, sauf qu'il y en a même sur Linuxfr et pour le coup c'est plutôt inquiétant. Des bannières, des onglets qui s'ouvrent, des pages qui me proposent de "nettoyer le registre pour accélérer mon PC", bref de la mauvaise herbe. Le PC est un SONY VAIO et est rempli de crapware/bloatwares préinstallés par le constructeur. Des logiciels bidons, des surcouches à l'interface graphique, des bidules de cloud etc etc. La machine rame et ventile alors qu'elle ne fait rien, le démarrage est long alors qu'en mode sans échec tout va vite.

Je commence par vérifier les extensions Firefox/Chrome/IE, mais rien d'anormal. Je supprime le profil Firefox et le recréé, mais le problème persiste, des pubs s'ouvrent toujours. Je passe un coup de malwarebytes, fait du tri dans le planificateur de tâches et le msconfig, vérifie le fichier hosts, les DNS, mais le problème persiste. Reboot en mode sans échec, scan malwarebytes / eset nod32 online scanner / Spybot. Entre 500-700 menaces détectées à chaque fois et supprimées mais les publicités reviennent quand même.

Je créé un nouveau compte utilisateur pour tester et reboote en mode normal. Pendant quelques minutes tout fonctionne bien mais les pub apparaissent à nouveau. Ces adware sont coriaces, j'ai épuisé tous mes recours et la prochaine étape est le formatage. Je démarre sur un LiveUSB de Fedora et copie les données sur un disque dur USB (je ne voulais pas le faire depuis Windows pour ne pas copier les adware/virus dessus).

Après avoir réinstallé Windows puis les pilotes essentiels ça va tout de suite beaucoup mieux car l'OS peut enfin s’atteler à d'autres tâches que faire tourner les crapwares de SONY VAIO. Les publicités qui altèrent les pages web ont enfin été éradiquées.

L'analyse

Ces crapwares / adwares sont coriaces. On ne peut pas toujours les désinstaller proprement, et ils s'enracinent de plus en plus profondément (par exemple avec les tâches planifiées). Les sociétés crapuleuses qui les développent surfent entre la légalité et l'illégalité. En effet contrairement aux virus qui s'installent discrètement sans consentement de l'utilisateur, un adware obtient toujours l'accord de ce dernier. Il est fourni comme "sponsor" pré coché lors de l'installation d'un autre logiciel, et en laissant la case cochée l'utilisateur accepte les conditions d'utilisation et installe le nuisible. Comme les gens ne lisent pas ou ne savent pas, ils valident.

Par conséquent l'ordinateur est inutilisable alors que matériellement il est excellent. On comprend le malaise qui existe dans l'informatique grand public car ce nettoyage m'a pris du temps : environ 8h réparties sur plusieurs soirées, qu'un réparateur professionnel aurait facturé au prix fort (à juste titre, c'est son métier). La plupart des gens vont alors supporter la lenteur, les publicités, alimentant par ailleurs le cliché "ordinateur = de la merde lente" et finiront par en acheter un nouveau qui aura exactement les mêmes tares.

A quand des antivirus qui bloquent les adwares ? Par exemple la barre Ask.com => poubelle. En 2016 j'affirme que les adwares sont devenus plus problématiques que les virus, et qu'à part le bon sens et l'expérience il n'y a pas vraiment de moyens pour s'en protéger.

Que trouvez-vous de bien à Star Wars Episode VII ?

Rédigé par uTux 9 commentaires

Cela fait presque 3 mois que l'Episode VII est sorti, je pense qu'on peut maintenant en parler mais si vous ne l'avez pas vu sachez que cet article va un peu spoiler. Les retours pour ce film sont majoritairement positifs et pourtant je pense qu'il ne le mérite pas. Je vais expliquer.

Avant tout, je dois parler un peu de ma relation avec Star Wars. Je suis fan depuis toujours, j'ai joué à de nombreux jeux (Dark Forces, Rogue Squadron, Jedi Outcast, Jedi Academy, KOTOR...), j'ai vu et revu les 6 films, j'ai des BD de Clone Wars et Chevaliers de l'ancienne République... et je ne déteste pas Jar Jar Binks, c'est pour dire ! Mais je ne suis pas un fan aveugle pour autant, j'ai toujours vu que cette licence était surexploitée, qu'elle existait surtout pour le pognon et qu'elle n'était pas toujours cohérente avec elle-même. Bref j'aime mais je suis capable de prendre du recul.

Quand Disney a racheté la franchise, je n'ai pas vu de danger particulier. Comme je l'ai dit, Star Wars a toujours existé pour le pognon et a toujours été destiné au grand public. Disney est donc plutôt en phase avec les 6 films existants. C'est donc avec un a priori neutre que je suis allé voir le film. Et j'ai été déçu. Mon argumentaire tient en 10 points :

  1. Le plus gros défaut, c'est le scénario qui est une copie carbone de l'Episode 4, du début à la fin : aucun courage et aucune originalité dans ce film. C'est l'histoire d'un empire qui est méchant parce qu'il a envie d'être méchant, il attaque une planète des sables, le gentil met les plans dans le droïde, ce dernier va à la rencontre de l'héroïne du film, puis elle va quitter la planète, puis se retrouver sur l'étoile noire, puis s’échapper, puis les rebelles vont attaquer l'étoile noire et la détruire. Non non, je n'invente pas, c'est bien l'Épisode VII. Pourquoi tout le monde l’acclame ?
  2. Ce film ignore et annule ce qui a été accompli dans les Épisodes 4, 5 et 6. Les rebelles ont combattu l'Empire, Luke a appris à maîtriser la force, puis les gentils ont gagné. Sauf que dans l'Episode VII, l'Empire est revenu, les rebelles sont retournés se cacher, et Luke a disparu. Donc tous les précédents films n'ont servi à rien.
  3. L'intrigue est bien trop simpliste pour un Star Wars en 2016, elle se résume à : "je suis le méchant et je veux tuer la gentille !!!". Dans les épisode 1, 2 et 3 on avait un semblant d'histoire avec la chute de la république, des méchants charismatiques tels que le compte Dokuu (très développé dans les BD). Là dans l'Episode VII il n'y a rien, c'est juste les gentils qui combattent les méchants parce que c'est comme ça !!!
  4. On nous ressert une étoile de la mort pour la troisième fois. C'est du grand n'importe quoi, peut-être que l'Empire s'est dit "bon cette fois ça passera ? Après tout la taille ça compte non ? lolz". Encore une fois pour un film en 2016 c'est nul, on attend mieux d'un Star Wars ! Jedi Knight a inventé la vallée des Jedi, KOTOR la forge stellaire, donc il est impardonnable que ce film ne fasse aucun effort.
  5. Le personnage de Han Solo ne marche vraiment pas, Harrison Ford est trop vieux, ce qui est d'ailleurs amusant car le reste du casting est très jeune. Ses répliques sont forcées, sa présence est vraiment juste pour le fan service.
  6. Le méchant, Kylo Ren, ne marche pas non plus en raison de son absence de charisme et de talent au combat. Je veux bien croire que son côté pathétique est volontaire (il veut ressembler à Vador mais n'y arrive pas), mais c'est Star Wars ! Les Sith ne sont pas pathétiques !
  7. De sévères raccourcis sont pris avec des personnages qui maîtrisent la force et le sabre laser en 5 minutes alors qu'ils n'ont jamais eu de formation. En plus d'être peu crédible c'est quasiment un blasphème envers le reste de la saga et même de tout l'univers étendu. Certes une personne dotée d'une grande affinité avec la force peut avoir des facilités, mais pas au point de vaincre un Sith en duel au sabre aussi facilement !
  8. La rencontre entre Han Solo et Kylo Ren (sans vouloir spoiler) est affolante de niaiserie et ne fonctionne pas du tout. J'ai trouvé cette scène longue, prévisible, lourde...
  9. Il n'y a pas de moment épique dans le film. Dans l’Épisode 1 on avait la course de fonceurs et le combat contre Darth Maul. Dans l'Episode 2 l'attaque de Geonosis ainsi que le duel Yoda / Dokuu. Dans l'Episode 3 on avait l'attaque de Coruscant, le duel Obiwan / Grevious, l'ordre 66 (éradication des Jedi) et bien sûr l'affrontement final Obiwan / Anakin. Mais dans l'Episode VII il n'y a rien de ce calibre.
  10. Le film est ridiculement sombre (non je ne l'ai pas vu en 3D) avec des couleurs ternes. C'est volontaire bien sûr, mais je trouve ça triste pour un Star Wars, censé être un space opera.

Si je devais résumer l'Episode VII en une phrase : C'est un remake de l'Episode 4 à la sauce teenage movie avec des problèmes d'éclairage. Si ce film s'assumait comme un remake, je n'aurais aucun problème. Sauf que là c'est l'épisode 7, il est censé venir s'imbriquer à la suite des 6 films, poursuivre l'histoire, apporter de nouvelles choses. Mais il n'y a rien ! Aucun courage ! Aucune originalité ! Un film passable de SF, un mauvais Star Wars !

Suis-je le seul à ne pas avoir aimé le film ?

Fil RSS des articles de cette catégorie