Le Blog Utux

HTTP 200 GET /

Linus préfère x86 à ARM, et il a raison

Rédigé par uTux 1 commentaire

Linus Torvalds explique pourquoi il préfère l'architecture x86 à l'ARM (Tom's Hardware).

L'environnement ARM est trop fragmenté et pas assez ouvert. Qui n'a jamais essayé de recycler une vieille tablette en lui installant une distribution Linux ? C'est souvent impossible. Les spécificités hardware, les bootloaders, les verrous, les blobs propriétaires font qu'un kernel vanilla ne fonctionne pas et qu'il faut alors prier pour que le constructeur fournisse la documentation/procédure/code source pour espérer faire quelque chose, et bien sûr cela n'arrive jamais. L'idée de pouvoir un jour booter une simple iso de debian est une douce utopie totalement hors de portée.

Tous les produits à base d'ARM sont conçus dans une optique de consommation rapide, du jetable, le but est simplement de briller dans les benchmark pendant 2 mois et permettre l'accès à Google Play pour que l'utilisateur puisse dépenser son argent, le reste est secondaire.

C'est simple, je ne serai jamais devenu un geek si j'avais grandit avec ce genre de produit non bidouillable entre les mains, je n'en aurais pas fait mon métier non plus.

1 commentaire

#1  - etenil a dit :

Je suis d'accord que la façon dont les processeurs ARM sont vendus est exécrable, mais c'est jeter le bébé avec l'eau du bain.

Il faut se rappeller qu'ARM vend uniquement des design d'architectures processeur qui sont ensuite fabriquées. Elles sont compatibles UEFI et peuvent donc être parfaitement abstraites comme le sont les processeurs x86 ce qui permettrait de résoudre la plupart des problèmes que tu cites. Seulement les constructeurs ne s'emmerdent pas à abstraire les boards quand ils peuvent juste patcher le noyau...

Un autre emmerdement que Linus cite ce sont les extensions d'instructions propriétaires ajoutées par les constructeurs qui rendent le support des architectures ARM difficile.

Répondre

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot nqtj ?

Fil RSS des commentaires de cet article