Le Blog Utux

HTTP 200 GET /

Toujours de sérieux trous chez Free mobile

Rédigé par uTux 8 commentaires

J'ai été client Free Mobile en 2012 mais cela n'a pas duré car au bout de 6 mois la qualité du réseau internet 3G s'est considérablement dégradée : les sites en https, Youtube et Google Play ne marchaient plus du tout. Ce problème est connu depuis toujours et survient lorsque l'abonné accroche une antenne Orange en itinérance, et c'est souvent le cas vu qu'il y a peu d'antennes Free Mobile.

J'ai récemment retenté l'expérience car mademoiselle utux, ma copine, avait besoin d'un forfait pas cher. J'ai sauté sur une vente privée à 3,99€ / mois pour le forfait normalement proposé à 19,99€ et dès réception de la carte SIM nous avons pu l'essayer. Il s'avère qu'en ville (Nantes) ça marche plutôt bien car y a beaucoup d'antennes Free Mobile, par contre en campagne c'est la galère, on passe toujours sur de l'itinérance Orange et donc internet ne fonctionne plus. Sur l'autoroute par exemple il est impossible de lire une vidéo Youtube et difficile de charger une carte sur Google Maps alors que mon téléphone sous Sosh n'a aucun problème (nous l'avons d'ailleurs utilisé comme point d'accès durant le voyage).

Free Mobile en 2016 c'est donc toujours du vent, du bluff renforcé par des publicités et des tarifs agressifs agrémentés de dénigrement de la concurrence. Et ce marketing est visiblement efficace car on trouve beaucoup de gens persuadés que si tu n'as pas 50GB de data dans ton forfait c'est que tu es un pigeon. Je n'utilise jamais plus de 500 Mo par mois même avec de la synchronisation ActiveSync (YunoHost + Z-Push) et la seule fois où j'ai atteint ma limite de consommation (3Go à l'époque, 5Go aujourd'hui) est quand j'ai passé 1 semaine sans connexion à internet fixe.

L'accord d'itinérance Free / Orange n'est pas éternel et le désengagement va d'ailleurs bientôt commencer. Lorsque les vannes seront totalement coupées tous ceux qui n'habitent pas en ville vont se retrouver en zone blanche et cela représente beaucoup de monde.

8 commentaires

#1  - Pazns a dit :

Plusieurs points:

1) Free tient un énorme rythme de déploiement 4G en France. Sa progression est colossale pour un opérateur qui n'a pas l'antériorité d'opérateurs comme Orange/FranceTélécom. Sachant Xavier Niel très stratège, je doute franchement que Free devienne une massive "zone blanche" une fois l'itinérance fermée.

2) Le téléphone connecté au réseau Sosh utilise Internet via la 4G ou la 3G ?
Pour vraiment comparer, assurez-vous de passer par les mêmes supports. Le réseau 4G de Free n'est pas identique à son réseau 3G.
J'ai déjà rencontré le cas suivant : une personne avec un Huawei entrée/moyen de gamme a un accès Internet très lent sur la 3G, et à côté d'elle une personne avec un Asus haut de gamme a un accès Internet nettement plus rapide sur la 4G. Les deux sont chez Free et ont le même forfait.
Le matériel est la localité ont un impact *énorme* sur les performances du réseau 3G/4G.

3) Les 50Go de data ne sont pas une limite pour le hors-forfait mais pour le bridage. Au-delà, on ne paye pas plus, le débit est seulement réduit. Autant dire ici que le "50Go" serait synonyme du vieux "illimité avec fair-use" très classique, mais ce terme commercial est impopulaire.

4) Pour l'amour du ciel, ne vous servez pas de Google Maps :D
Chargez les cartes en local avec Osmand ou Maps.me . Tous les deux utilisent les cartes d'OpenStreetMap, qui sont clairement d'aussi bonne qualité que celles de Google, sinon plus.
Je teste Maps.me en ce moment et il m'apparait plus fluide et plus léger visuellement que le second, sur mon téléphone poussif. L'ordre de grandeur est de 150Mo pour l'Île-de-France.

Répondre
#2  - uTux a dit :

1) Cela fait tout de même 5 ans et sans l'itinérance Orange leur réseau ne serait pas viable.
2) Ça n'explique pas et ne change rien au fait que ça fonctionne en ville mais pas à la campagne.
3) Les 50Go sont utilisés comme argument commercial dans les publicités et dans les déclarations des fanboy sur internet.
4) On fait ce qu'on veut.

Répondre
#3  - Pazns a dit :

- Et il reste encore 3-4 ans. Par ailleurs, effet amusant de loi de marché, si les clients ne viennent pas, l'opérateur ne peut pas investir, et du coup les clients ne viennent pas. Aller systématiquement vers le service considéré "le meilleur" n'est, in fine, pas nécessairement la solution la plus en faveur du client, sur un plan pragmatique. Mais je diverge.

- Je mettais en avant le fait que le matériel individuel, le téléphone portable, joue énormément dans la balance. Tous ne sont pas égaux face à tous les réseaux, c'est un fait, technique et flou, mais un fait quand même. Il faut rester raisonnable.

- Oui, et je ne trouve pas ça non plus très pertinent.

- Ah, bien sûr, mon ton se voulait léger, désolé. Je propose seulement des solutions techniques qui pourraient peut-être résoudre votre problème plus efficacement et plus rapidement que de changer d'opérateur ou de téléphone. Plus besoin de peering permanent 3G ou 4G, il suffit d'écouter les signaux GPS. On peut même se mettre en mode avion !

Répondre
#4  - uTux a dit :

Ce que je reproche à Free Mobile c'est plutôt sa stratégie marketing : faire croire aux clients qu'ils sont des idiots s'ils vont chez les autres opérateurs et casser les prix alors que le service n'est pas comparable à l'heure actuelle.

Répondre
#5  - Pazns a dit :

Et surtout, où est passé Rodolphe ?!

Répondre
#6  - willy1009 a dit :

2) j'ai du mal à comprendre le raisonnement, que l'on soit en 3G ou en 4G le débit doit être acceptable pour une connexion Internet, avant la 4G nous pouvions sans problème aller sur Internet avec nos mobiles en étant en 3G, donc votre argument ne tient pas la route du tout.

4) c'est vrai que ca a l'air tellement plus simple... je pense qu'il faudrait vraiment que les solutions libres se mettent à la page en proposant des applis simple et où il n'y a pas à faire 36 manipulations que les Mr et Mme Michu sont incapables de comprendre. à choisir entre un google map qui fonctionne de suite et les solutions citées, sans hésiter mon premier réflexe c'est google map.

Répondre
#7  - Pazns a dit :

Sur le premier point, c'est uniquement au niveau de la comparaison que l'auteur faisait.
Recevoir mal la 3G sur son téléphone portable dans un endroit donné et en déduire que l'opérateur est une gigantesque zone blanche sur toute la France et avec tous les matériels, euh, non. Restons raisonnables.

Sur le second point, je trouve dommage de se contenter d'une solution "facile" qui peut avoir du mal à satisfaire le contexte plutôt que d'aller vers une solution supposée à peine moins facile, même pas essayée, qui répond au problème de contexte.
Vous présupposez que les solutions données sont inadéquates avant même de les essayer !
Par ailleurs, si je parle de cela ici c'est précisément car ce n'est pas vraiment un blog de Mme Michu ! On pourrait attendre plus de persévérance et de curiosité sur ce sujet de la part des lecteurs de ce blog.

Répondre
#8  - uTux a dit :

J'ai pris des raccourcis dans mon article car je pars du principe que tout le monde est au courant de ce problème de data chez Free Mobile.

Répondre

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot tkbceo ?

Fil RSS des commentaires de cet article