Le Blog Utux

HTTP 200 GET /

Comment nommer mes serveurs ?

Rédigé par uTux 3 commentaires

Vous avez tous eu dans votre entreprise un serveur nommé Orion car le nommage selon les constellations ou objets du système solaire est un grand classique. J'ai eu affaire à du Asterix et Obelix, Tom et Jerry, Arnold et Willy... et je trouve ça pénible. Beaucoup de gens choisissent un dictionnaire bien précis pour nommer leur serveur, il y en a d'ailleurs une liste ici, et pourtant je ne pense pas que ce soit une bonne pratique. Outre le fait que nous n'avons pas forcément le même humour que nos prédécesseurs, cela peut vite devenir l'enfer dans les situations d'urgence:

At 3am, when the world is burning down, having to figure out if "tatooine" is the DNS or the DHCP server is a problem you DON'T want or need.

Source.

Il est plus avisé de choisir un nom qui donne des informations utiles, comme la localisation et la fonction, ou encore le client quand il s'agit d’infogérance. Je n'ai pas encore trouvé la solution idéale, mais je trouve cet article intéressant: A Proper Server Naming Scheme. Le début me contredit puisqu'il recommande de donner des noms sans rapport avec la fonction et d'utiliser ensuite des CNAME records, mais je le trouve quand même assez complet. Ainsi pour un hypothétique serveur Web utux de développement hébergé à Amsterdam et faisant partie de l'organisation utux.fr on obtient ça:

  • web01.dev.ams.utux.fr

On a toutes les infos dont on a besoin en un simple coup d'oeil. L'inconvénient est que c'est un peu long pour un hostname ou un nom de machine virtuelle. Je ne gère que mes propres serveurs et je n'en ai pas une centaine, j'ai donc plutôt adopté ce format:

  • dev-ams-web01

Simple, efficace et lisible. Et vous?

Sources:

3 commentaires

#1  - Moubai a dit :

Bonjour,
nous avions le même genre de problème de nommage.
c'est marrant 5 min, mais ça n'aide pas.

Actuellement le nommage est plutot standard, du type
PRD-IIS01
DEV-DC01
VAL-VOL-DC01
le terme "vol" indique le diminutif d'un domaine enfant
Je n'utilise pas ton système pour les villes, car nous n'avons pas de multisite pour le hosting

par contre, tous les sites où se trouve du hardware sont nommés par un "trigramme"
exemple : LXP, BX4 etc... les deux premières lettres indique la province (Belgique) la troisième lettre/chiffre n'est qu'un incrément.

Répondre
#2  - XataZ a dit :

Salut,

Pour mes petits serveurs perso, j'ai tendance à nommés avec des noms de super héros ^^.
Niveau professionnels, c'est autre choses, nous utilisons une autre méthode :
lappprod01 par exemple, l pour l'OS (l -> linux, u -> unix, w - windows), app pour le type (app -> applicatifs, ldap, eom, ora etc ...), ensuite l'environnement, puis le numéro du serveur.

Je trouve la méthode plutôt pas mal, pas parfaite, mais pour moi, dans le nom de la machine, on doit tout savoir, l'OS, a quoi elle sert, l'environnement etc ...

Répondre
#3  - Buzut a dit :

En ce qui me concerne je veux des noms cours qui soient rapide à taper quand j’ai à utiliser Ansible pour les serveurs en question.

Tous les serveurs que je gère sont regroupés dans mon config ssh et mon hosts Ansible.

Aussi pour le naming j’essaye de conserver deux lettres et un chiffre. fr1 pour le frontal 1, db1, 2 ou 3 pour les serveurs de DB. lb pour les loads balancers etc.

Répondre

Écrire un commentaire

Quelle est la cinquième lettre du mot njlnfl ?

Fil RSS des commentaires de cet article