Le Blog Utux

HTTP 200 GET /

ENLARGE YOUR HP PROLIANT MICROSERVER GEN8 - épisode 2

Rédigé par uTux Aucun commentaire

Wow, on parle souvent des smartphones impossibles à démonter, en ce qui concerne le serveur HP Proliant Gen8 c'est totalement l'inverse, tout se fait sans tournevis de manière évidente. On ouvre le boîtier, on débranche les connecteurs sur la carte mère, et on la tire vers l'arrière, et voilà.

Ouverture carte mère gen8

Une fois la carte mère extraite, il ne reste plus qu'à retirer le radiateur, enlever le Celeron puis insérer le Xeon, et après un petit changement de pâte thermique on remet le tout. Et au boot... ça marche !!

FreeNAS xeon

Le Xeon apporte un certain confort qui se ressent rapidement. L'exploration des partages Samba est plus fluide tout comme la navigation dans l'interface FreeNAS. Le démarrage des jails iocage aussi, même si non exempt de latences tant que le cache ARC n'est pas rempli :) Quand le prix des SSD de 1To baissera, je songerai à remplacer les disques mécaniques.

Le canal de Nantes à Brest (Nantes / Redon)

Rédigé par uTux 5 commentaires

Samedi dernier, j'ai pris mon vélo au départ de Nantes pour rejoindre Redon en suivant une portion de la Vélodyssée. J'adore partir à l'aventure avec mon vélo, rouler 8 heures par jour et avaler des kilomètres à la recherche de villes et de paysages sympathiques.

De Nantes à Nort-sur-Erdre

La première partie du voyage consiste à rejoindre le canal. De Nantes à Nort-sur-Erdre l'itinéraire est très bien aménagé, j'étais même surpris, on ne pose quasiment jamais les roues sur la route réservée aux voitures. Il y a toujours une piste goudronnée réservée aux vélos, c'est agréable et confortable. On progresse vite.

En plus il faisait beau mais pas trop chaud :)

Le canal de Nantes à Brest

Une fois qu'on a rejoint le canal... woaw. C'est beau, c'est paisible, c'est sauvage, peut-être même un peu trop car on ne passe par aucune ville, aucun commerce, aucun point d'eau rien avant Redon (ce qui représente quand même ~70km). Autant dire qu'il faut emporter beaucoup d'eau, à manger, et un kit technique pour réparer le vélo en cas de panne.

C'est beau mais... ce n'est pas vraiment adapté aux vélos de route. Le long du canal ce sont des chemins, très praticables et pas trop accidentés, mais ce n'est pas du bitume lisse. Aucun problème pour un VTT, en revanche pour les vélo de route aux pneus fins et léger ce n'est pas bon du tout.

L'aller jusqu'à Redon s'est bien passé, 109km en ~6h (ce qui inclus la pause déjeuner), j'ai dormi là-bas et repris la route le lendemain. Le retour s'est mal passé puisqu'au bout de 50km mon pneu arrière a crevé, et en remplaçant la chambre à air je me suis rendu compte que c'était bien plus grave:

Le pneu est totalement fichu, presque éventré. Je l'ai échangé avec le pneu avant, qui lui était en bon état, mais j'ai crevé une dizaine de minutes plus tard à l'avant... et je n'avais plus de chambres à air. J'ai donc appelé à l'aide et le retour s'est fait en voiture. Bilan 2 pneus et les chambres à air à changer.

Je suis d'ailleurs preneur pour des conseils sur le type de pneus à choisir et sur une bonne marque de référence.

Je ne regrette pas cette sortie et j'ai pris beaucoup de plaisir à pédaler sur les chemins le long du canal. Si je dois le refaire ce sera avec plaisir et je prendrai des pneus plus résistants. J'espère avoir à nouveau l'occasion de parcourir la Vélodyssée dans un sens ou dans l'autre :)

ENLARGE YOUR HP PROLIANT MICROSERVER GEN8 - épisode 1

Rédigé par uTux 2 commentaires

Je possède depuis plus de 2 ans un HP ProLiant MicroServer Gen8 qui tourne sous FreeNAS et fait office de NAS comme son nom l'indique. Équipé d'un Celeron G1610T, il tourne sous FreeNAS a offert des performances correctes jusqu'à ce que je décide un jour d'activer le chiffrement des disques. Ce processeur ne supporte pas les instructions AES-NI, donc le chiffrement et déchiffrement sont fait de manière logicielle, c'est lourd.

Pour y remédier il est possible de changer le CPU et se tourner vers des Xeon un peu plus costauds. J'ai donc commandé un E3-1260L (4c/8t @2.40Ghz). Niveau TDP on passe de 35W pour le Celeron à 45W ce qui reste correct pour le refroidissement semi-passif, surtout que le CPU ne tourne pas à 100% en permanence. Ce CPU offre 8 cœurs logiques, le turbo, et les instructions AES-NI ce qui devrait booster FreeNAS et les jails FreeBSD que je lui fais supporter.

En attente de réception du CPU !

Vscode

Rédigé par uTux 1 commentaire

Depuis la publication de ce billet, vscode est à la mode. Et pourtant il y a de quoi grincer des dents, on pense immédiatement à Visual Studio et à Microsoft, s'agit-il d'une usine à gaz propriétaire qui sert à pondre du code pour IE6? Pas du tout.

vscode n'est pas Visual Studio, c'est un éditeur de texte avancé plutôt léger, sous licence libre (Expat), avec pas mal de plugins pour les différents langages. Et oui il s'agit de Microsoft, mais comme beaucoup j'ai passé l'âge de jouer à l'intégriste, et on peut dire qu'ils font des efforts depuis quelques années. En ce qui me concerne j'ai toujours codé avec vim, mon premier contact avec vscode fut donc un premier contact avec ce genre d'éditeur de texte. Et pour le moment je me prends au jeu, j'utilise vscode, c'est vraiment pas mal.

Vscode

J'aime la possibilité de visionner mon arborescence, travailler sur un fichier tout en ayant un terminal à disposition (par exemple pour tester des playbook Ansible). Il y a un léger temps d'adaptation pour apprendre les raccourcis (ctrl+s), mais ça reste plus facile que vim :) Je n'ai pas réussi à configurer l'utilisation d'un proxy http (oui, ça existe encore dans certaines entreprises...) ce qui m'a obligé à passer par proxychains.

Je n'aime pas l'autocomplétion, par exemple quand je veux ajouter un <strong> devant un mot, il ajoute automatiquement le </strong> mais pas au bon endroit. Pareil quand on manipule les double quote " dans les yaml, l'ajout et suppression peut devenir un enfer. Mais bon c'est toujours moins pire que vim et son indentation agaçante dans les dernières versions :) et ça se maîtrise.

Je continue à utiliser vscode, on verra si dans 6 mois je suis revenu sur vim ou pas :)

La plus grande qualité d'un sysadmin ?

Rédigé par uTux Aucun commentaire

On m'a posé cette question lors d'un entretien. C'est assez bateau et il existe un tas de réponses "par cœur" et pourtant elle m'a surpris. J'ai donc répondu de manière sincère la première chose qui m'est passée par la tête: être carré, être sérieux, parce qu'on est pas dans un labo, on est responsables de la production. Sur le coup, je pensais aux astreintes, aux sueurs lorsqu'un site web commercial affiche un 403 ou une page blanche, ou quand on me dit que "plus rien ne marche" et que c'est à moi de dépanner. Et puis je sortais tout juste de cette mauvaise expérience avec Ceph, la prod ça ne rigole pas.

Mais y réfléchissant après j'ai pensé à une réponse plus pertinente: la plus grande qualité d'un sysadmin, c'est d'être bien entouré. Que ce soit les collègues qui nous aident, le chef qui nous encourage, les développeurs toujours prêt à filer un bout de code pour dépanner ou aider à l'intégration de leur application, c'est très important. Un bon sysadmin a toujours ses potes (hors entreprise) sur Telegram, Jabber ou IRC pour discuter de tout et n'importe quoi et parfois de boulot.

Les autres questions portaient sur la technique, domaine dans lequel je suis plus à l'aise avec les 8 ans d'expérience dans le dos :)

Fil RSS des articles